Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Cleantech > Néolithe lève 60 millions d’euros pour son développement industriel et commercial
CLEANTECH

Néolithe lève 60 millions d’euros pour son développement industriel et commercial

PUBLIÉ LE 6 DÉCEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Néolithe lève 60 millions d’euros pour son développement industriel et commercial
Crédit : AdobeStock
Cette levée de fonds permettra de développer les premières usines de traitement de déchets par fossilisation accélérée de la start-up.

La start-up industrielle angevine, Néolithe, a annoncé le 6 décembre avoir levé 60 millions d’euros pour développer ses premières usines de traitement de déchets par fossilisation accélérée.
 
Il s’agit de la quatrième levée de fonds bouclée auprès d’investisseurs privés et bancaires, notamment Crédit Mutuel Impact, Otium Capital, Tivoli Capital Investment et Rgreen Invest.
 
Néolithe veut accélérer son développement commercial et réaffirmer son positionnement comme alternative aux technologies historiques de traitement de déchets, notamment l’enfouissement et l’incinération. Grâce à la fossilisation accélérée des déchets, Néolithe permet de réduire les émissions de carbone liées au traitement des déchets, et de séquestrer, selon les estimations, 420 kg CO2e par tonne de déchets traitée.
  
Des fossilisateurs sur tout le territoire
 
Les fossilisateurs auront la capacité de traiter 100 000 tonnes de déchets par an, et seront répliqués partout sur le territoire, pour gérer les rebuts à l’échelle locale.
 
Ils intègreront toutes les étapes de traitement de déchets et de production de granulats, et s’alimenteront localement auprès des centres de tri et entreprises locales.
 
Les granulats seront quant à eux distribués en partenariat avec les entreprises locales de BTP pour les besoins de la construction et à moyen terme en usage routier, objet de la convention de partenariat récemment signée entre la société et l’autorité de régulation, le Cerema
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
La vase, alternative écologique au ciment pour fabriquer du béton ?
La vase, alternative écologique au ciment pour fabriquer du béton ?
Ecoconception du numérique : l’Arcom et l’Arcep publient un guide pratique
Ecoconception du numérique : l’Arcom et l’Arcep publient un guide pratique
Le salon Analyse industrielle de retour à Paris début avril
Le salon Analyse industrielle de retour à Paris début avril
Une marketplace pour organiser des évènements plus responsables
Une marketplace pour organiser des évènements plus responsables
Tous les articles Cleantech
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS