EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneEAU

Guadeloupe : une mission d’appui pour améliorer le service public de l’eau

Par A.B.. Publié le 5 février 2018.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Les quatre inspecteurs généraux chargés de dresser la liste des investissements nécessaires et des conditions à remplir pour que chaque Guadeloupéen ait accès à l’eau potable commencent leur mission ce lundi 5 février.
 
En Guadeloupe, les infrastructures de distribution de l’eau ne permettent plus de satisfaire les besoins en eau potable de tous les habitants. Lors de son déplacement en novembre dernier dans le département d’outre-mer, le Premier ministre, Édouard Philippe, avait rappelé aux collectivités locales leurs responsabilités dans la gestion de ce service public et les avait assuré du soutien de l’État pour mettre en place des solutions efficaces et durables.
 
Un plan d’urgence de 71 millions d’euros
 
C’est dans ce cadre que les communautés d’agglomération ont lancé, le 18 janvier dernier, un plan d’urgence visant à investir dans les deux années à venir 71 millions d’euros dans des travaux de renouvellement des réseaux, avec le soutien financier du conseil régional, du conseil départemental et de l’État. Le 23 janvier, à l’occasion d’un rencontre avec Ary Chalus, président du conseil régional de Guadeloupe, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le lancement d’une mission conjointe du Conseil général de l’environnement et du développement durable et des Inspections générales de l’administration et des finances pour définir les modalités d’organisation et de financement les plus efficaces et appuyer l’action du préfet et des élus locaux. Inscrite dans le cadre du plan Eau-DOM de 2016, elle aura pour but de cerner les travaux les plus urgents. Elle cherchera aussi à définir des options pour renforcer la soutenabilité financière ainsi que les capacités d’ingénierie et de maîtrise d’ouvrage et pour rationaliser les structures des gestionnaires de l’eau.

Les quatre inspecteurs généraux chargés de cette mission viennent de débuter leurs travaux, ce lundi 5 février. Fin février, ils rendront leurs conclusions au ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, à la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ainsi qu’au secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu. Ces deux derniers se rendront en Guadeloupe, début mars, pour rencontrer l’ensemble des acteurs de l’eau et présenter les mesures d’appui des collectivités et de contrôle pour rétablir le bon fonctionnement du service d’eau potable. « Les études publiées au mois de janvier 2018 démontrent que le territoire est en mesure de produire suffisamment d’eau potable pour couvrir les besoins de la population. Il est donc à présent essentiel de dresser la liste des investissements nécessaires et d’identifier les conditions à remplir pour que chaque Guadeloupéen puisse disposer d’un service d’eau potable performant et ait accès à chaque instant à une eau de qualité. C’est le rôle que nous avons confié à cette mission », a présenté Sébastien Lecornu.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Dijon accueille le premier « Carrefour des gestions durables de l’eau »
23 novembre 2022
Dijon accueille le premier « Carrefour des gestions durables de l’eau » idealCO propose le nouveau rendez-vous « Carrefour de l’Eau » à Dijon centré sur les innovations et bonnes pratiques en matière de gestion durable de l’eau. L'événement professionnel a lieu les 23 et 24 novembre au parc des expositions.
Séché Environnement met la main sur les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia 
5 décembre 2022
Séché Environnement met la main sur les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia  Les actifs cédés par Veolia à Séché Environnement comprennent un portefeuille de contrats conclus avec des industriels, et intègrent l’ensemble des métiers du cycle de l’eau industrielle.  
Serre-Ponçon: le barrage qui a domestiqué la Durance
14 novembre 2022
Serre-Ponçon: le barrage qui a domestiqué la Durance Irrigation, eau potable, tourisme, production d’électricité: de nombreux aménagements ont permis de tirer parti des cours d’eau dans les Hautes-Alpes et de domestiquer des torrents impétueux. Ces infrastructures ont assuré leur mission de stockage d’eau, mais la sécheresse a néanmoins imposé des restrictions aux agriculteurs. Reportage.
Tous les articles EAU
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- CONDUCTEUR DE LIGNES H/F
- Data Analyst Supply Chain H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Agent comptable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola