Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Pollutec 2018] Traitement des boues par électro-déshydratation

Partager :
[Pollutec 2018] Traitement des boues par électro-déshydratation
Par La Rédaction, le 2 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
En amont du 28ème salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement, Pollutec 2018, qui se tiendra du 27 au 30 novembre prochains au salon Eurexpo de Lyon, retrouvez chaque jour, en avant-première, une innovation qui sera présentée à cette occasion. Tous les mercredis jusqu’au début du salon, une newsletter regroupera les cinq innovations de la semaine.

La société Choquenet fabrique des équipements destinés à l’industrie et au traitement des eaux depuis 1925 (ex. : filtres-presses, filtres épaississeurs…). Limiter la quantité des différents types de déchets solides exige une gestion rationnelle. Ceci passe par l’amélioration de l’efficacité de l’industrie en matière de traitement de déchets via la mise en place de nouvelles techniques et/ou technologies. Dans cette optique, l’électro-déshydratation représente un procédé innovant qui consiste à combiner la déshydratation mécanique à l’application d’un champ électrique. Une première installation est en cours de fabrication avec une mise en service prévue pour l’automne 2018. Cette installation, première au niveau mondial, permettra une utilisation circulaire des boues minérales qui deviendront un produit et non plus un déchet. Ces boues n’étant pas filtrables via les filières de déshydratation classiques, il existe peu de filières d’évacuation. Le procédé d’électro-filtration permet, lui, de rendre ces boues filtrables et ainsi de diviser le volume des boues par trois. Une fois filtrées, il est possible de reformer des poudres de bentonite qui pourront être réutilisées.

Des essais à l’échelle laboratoire et pilote ont montré qu’il était possible d’utiliser ce dispositif sur plusieurs types de boues (ex. : suspensions contenant des hydrocarbures, boues de forage ou encore boues dites biologiques). C’est notamment le cas des boues de station d’épuration et de pisciculture qui sont actuellement des déchets humides produits au quotidien (eaux usées, boues organiques). Leur valorisation commence toujours par une séparation solide/liquide. L’utilisation de l’Électrofiltre Choquenet permettrait de séparer l’eau de la partie solide présente dans les boues et au fort potentiel de valorisation. L’eau, ressource inestimable, représente aujourd’hui un coût non négligeable dans le transport des déchets. Pour les collectivités, ce dispositif permettrait de réduire considérablement le volume de boues produites tout en les rendant propres à une utilisation ultérieure puisqu’aucun additif chimique n’est ajouté avant filtration. Pour les boues biologiques, une voie d’élimination par compostage peut ainsi être envisagée tandis que les boues fortement minérales pourront par exemple être valorisées dans le génie civil.


- Première présentation à Pollutec en France
- Mise sur le marché le 28 juillet 2018
Crédit : Choquenet
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
La motorisation à l'ère des normes antipollution
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Sonde de niveau de boues en station ANC
Sonde de niveau de boues en station ANC
Sdec a présenté à Pollutec sa canne à boues DO300.
Un cytomètre pour la surveillance microbiologique de l’eau en ligne
Un cytomètre pour la surveillance microbiologique de l’eau en ligne
Sigrist, une entreprise suisse représentée en France par Siemens, lance sur le marché français le Bactosens, un cytomètre en flux automatique compact réalisant la mesure en ligne du nombre total de cellules microbiennes (TCC) ou de cellules intactes (LDC) dont la taille est inférieure à 10 µm.
Christophe Pinardaud : « Aux Antilles, il faut adapter la gestion de l'eau aux contraintes climatiques »
Christophe Pinardaud : « Aux Antilles, il faut adapter la gestion de l'eau aux contraintes climatiques »
Depuis le 1er décembre 2018, Saur prend la suite de Véolia pour la gestion des services de l'eau de la collectivité de Saint-Martin.
Produits chimiques de Loos adapte sa capacité de production de coagulants
Produits chimiques de Loos adapte sa capacité de production de coagulants
Ce 16 janvier, la business unit de Tessenderlo Group, Performance Cheminals, basée à Loos dans le Nord, a annoncé une augmentation d’un quart de sa capacité de production de coagulants à base de fer destiné au traitement de l’eau.
Pascal Mailhos nommé président de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse
Pascal Mailhos nommé président de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse
Pascal Mailhos, préfet du Rhône, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, est nommé, ce 4 décembre, président du conseil d’administration de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.
[Dossier] Dans l’Oise, la Trye retrouve son cachet
[Dossier] Dans l’Oise, la Trye retrouve son cachet
Défigurée par des curages successifs, la Trye a retrouvé un lit mineur plus naturel grâce à des travaux qui ont reconnecté la rivière à son milieu tourbeux, en améliorant sensiblement la biodiversité.
Tous les articles EAU
Événements
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
30 Janvier 2019
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.