Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Biodiversité urbaine : les caniveaux, microstations de phyto-épuration ?

Partager :
Biodiversité urbaine : les caniveaux, microstations de phyto-épuration ?
Par Laurence Madoui, le 3 mai 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
C’est un pan de la nature en ville laissé sur le bas-côté : les caniveaux sont avant tout assimilés à la saleté, charriant des eaux porteuses d’agents pathogènes. Mais ils regorgent aussi d’une micro-biodiversité, mise en avant par les équipes du Centre national de la recherche scientifique et du Museum national d’histoire naturelle. Ce « nouveau compartiment biologique » recèle aussi un potentiel de dépollution, qui reste à préciser.

Le microbiote humain est populaire ? Il pourrait demain en être de même pour le microbiote environnemental, espère Pascal-Jean Lopez. Le biologiste s’est intéressé aux caniveaux en y observant une bulle d’air de couleur marron-vert, typique des algues qu’il étudie couramment. Cent prélèvements réalisés dans les 20 arrondissements parisiens confirment l’intuition : quelque 7.000 espèces de micro-organismes sont identifiées après observations microscopiques et analyses génétiques. En sortie de tuyau, l’eau non potable en héberge plus de 1.100, celle qui circule le long des rues quelque 4.800. Un millier d’espèces communes trace un continuum entre les deux types d’eau.

Bionome de rue

« Chaque prélèvement (environ 20 cl d’eau) abrite en moyenne 350 organismes », précise Pascal-Jean Lopez, qui présentait les résultats de l’étude1 publiée en 2017 lors d’un séminaire sur « les relations milieux aquatiques et sociétés », organisé le 2 mai par le Centre national de la recherche scientifique et le Museum national d’histoire naturelle. « Sur certains prélèvements, 95 % sont constitués de diatomées – des microalgues brunes présentes dans les milieux aquatiques, celles des océans étant à l’origine du quart de l’oxygène que nous respirons, poursuit le directeur d’études (1). Mais on trouve aussi des espèces caractéristiques des rivières, comme les éponges et les mollusques. »
Il y a donc de la vie dans les 3.400 km de caniveaux de la capitale. « Les micro-organismes captent du CO2 et réalisent la photosynthèse. On végétalise aujourd’hui murs et toitures. Demain, les caniveaux seront peut-être verts car remplis d’algues, qui apporteraient une contribution intermédiaire à l’enrichissement de la biodiversité urbaine », anticipe Pascal-Jean Lopez. Si le vivant de ce « nouveau compartiment biologique » prend principalement la forme de micro-algues, celles-ci voisinent avec des bactéries issues des déchets humains et animaux. Quid du risque sanitaire ? « Il y a bien des agents pathogènes dans les caniveaux mais il se forme localement des bionomes de bactéries et de micro-organismes. Sur ces communautés stables, Escherichia Coli n’entrera pas, affirme le chercheur. La question porte sur la survenue d’un éventuel déséquilibre qui affecterait ces biofilms installés. »

Amorce de dépollution

Réceptacle de la pollution et des déchets humains, les caniveaux pourraient aussi s’avérer le lieu de leur pré-traitement. L’eau qui y coule contient des champignons aptes à dégrader les pollutions organiques et des micro-organismes piégeant les métaux lourds. Reste à mener des études fonctionnelles mais l’expert en micro-algues est d’ores et déjà « à peu près certain de l’hypothèse ». Il est du coup partisan de « mettre de l’eau partout : si elle sert à la dépollution, autant la réaliser en centre-ville et non en station d’épuration. »


1 : Réalisée par les équipes du MNHN/CNRS/Sorbonne Université/IRD/Université de Caen Normandie/Université des Antilles
Crédit : CNRS
Retrouvez toute l'information eau dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV se jette à l'eau !

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe. Direction la commune de Plouha (Côtes-d’Armor), qui vient d’obtenir le Pavillon bleu, avec Eva Gomez. Enfin, Agnès Breton pousse son "coup de gueule" en fin d’émission.
À lire également
La filière laitière s'engage à préserver les ressources en eau
La filière laitière s'engage à préserver les ressources en eau
A l'occasion de la rencontre de 60 experts de l'environnement et du climat à Paris ce mardi 25 juin, l'interprofession laitière française a affiché sa volonté de « s'engager face aux défis du changement climatique ».
Mesure : Endress+Hauser exploite tout le potentiel des données
Mesure : Endress+Hauser exploite tout le potentiel des données
En juin dernier, Endress+Hauser a présenté ses technologies de mesure en ligne.
[Dossier] Stereau entame sa révolution BIM
[Dossier] Stereau entame sa révolution BIM
Pour la filiale ingénierie du groupe Saur, la transition est en cours.
Incendie à Seine Aval : le Siaap s'explique
Incendie à Seine Aval : le Siaap s'explique
Une réunion s’est tenue le 9 juillet au ministère de la transition écologique et solidaire afin de faire un point de situation sur l’incendie qui a frappé l’unité de clarifloculation de l’usine Seine aval (Yvelines) et sur ses conséquences sur l’environnement.
[Dossier] Le numérique dope l’innovation
[Dossier] Le numérique dope l’innovation
De la conception des projets jusqu’à l’exploitation en passant par la formation, les outils numériques innovants comme le BIM ou la réalité augmentée intègrent toutes les strates du secteur de l’eau et de l’assainissement.
Dégrilleur vertical avec compacteur intégré
Dégrilleur vertical avec compacteur intégré
Aquameo annonce la première installation de son dégrilleur vertical compacteur DVC à vis de compactage intégrée, à la station d’épuration de Saint-Gondon (45) pour le compte de la communauté de communes de Giens.
[Avis des pros] Accompagner les collectivités dans la gestion durable des eaux pluviales
[Avis des pros] Accompagner les collectivités dans la gestion durable des eaux pluviales
Face aux enjeux que représentent les aménagements durables des eaux pluviales pour les territoires, l’Adopta dresse un constat contrasté du déploiement des techniques alternatives et présente les travaux qu’elle mène pour favoriser leur appropriation.
Tous les articles EAU
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Démo Forest
30 Juillet 2019
Démo Forest
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN SAV ITINÉRANT F/H
- SAUR propose un Titre professionnel Technicien Traitement de l'Eau H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- Contract Manager F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.