Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Eau > Zones humides : l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Forum des marais atlantiques deviennent partenaires
EAU

Zones humides : l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Forum des marais atlantiques deviennent partenaires

PUBLIÉ LE 24 OCTOBRE 2019
A.B.
Archiver cet article
Zones humides : l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Forum des marais atlantiques deviennent partenaires
L’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Forum des marais atlantiques ont signé, le 17 octobre, une convention de partenariat visant à améliorer la connaissance sur les services rendus par les milieux humides.
 
L’agence de l’eau Loire-Bretagne et le Forum des marais atlantiques (FMA) ont signé une convention de partenariat couvrant la période de 2019 à 2021, le 17 octobre dernier à Orléans. « L’enjeu d’un tel partenariat est de confronter les objectifs définis par le comité de bassin et les objectifs du partenaire sur le terrain, tout cela au service commun de l’eau », commente Martin Gutton, directeur général de l’agence de l’eau Loire-Bretagne.
 
Les objectifs de la convention sont d’« améliorer et rendre disponible les connaissances sur les milieux humides » ; d’« informer et inciter à l’emploi des "bonnes pratiques" en matière de gestion, de réhabilitation et de restauration de zones humides » ainsi que de « proposer des solutions et mettre en œuvre des outils adaptés qui prennent en compte les spécificités des milieux et les problématiques locales » ; d’« appuyer les structures porteuses pour la gestion et l’administration de données géographiques de qualité, notamment pour l’amélioration de la connaissance dans le cadre des contrats territoriaux et de fournir un appui technique et méthodologique personnalisé aux porteurs de ces contrats ou aux structures porteuses de Sage, en matière de cartographie, d’inventaire et de gestion des données » ; de « mettre en œuvre et déployer des outils de suivi et d’évaluation pour une gestion intégrée et durable des zones humides notamment dans les territoires rétro-littoraux dans les contrats territoriaux et proposer des solutions et mettre en œuvre des outils qui répondent aux objectifs du XIe programme » de l’agence de l’eau ; de « déployer dans les territoires de contrats territoriaux les outils de suivi-évaluation » ; et de « sensibiliser et animer des réseaux d’acteurs en lien avec les contrats territoriaux, les Sage et la Gemapi ».

Un boîte à outils pour des actions concrètes
 
« Le Forum des marais atlantiques est un acteur essentiel qui permet de traduire en outils opérationnels, les résultats de la recherche »,  explique Philippe Mérot, président du comité d’orientation scientifique et technique (Cost) du FMA. Rappelons que le forum se veut un espace de médiation entre les utilisateurs des zones humides, un conseiller et un accompagnateur des collectivités. Créé dans les années 1990 par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Charente-Maritime, la ville de Rochefort, l’Union des marais de Charente-Maritime, la chambre d’agriculture de Charente-Maritime, il a pour base Rochefort, en Charente-Maritime. Pour remplir sa mission, il « agit dans trois directions essentielles, avec une approche multidisciplinaire : l’accroissement et la diffusion des connaissances sur les zones humides ; l’appui méthodologique et technique aux porteurs de projets ; l’animation du réseau et de la communauté que constituent les acteurs publics et privés de ces territoires ». Le FMA est le premier des pôles-relais créé, en 2000, dans le cadre du Plan national d’action en faveur des zones humides.
 
« L’enjeu de cette convention est de travailler sur les priorités du programme de l’agence ; il s’agit de déployer une boîte à outils pour accompagner des actions concrètes », conclut Sandrine Reverchon-Salle, directrice des politiques d’intervention à l’agence de l’eau Loire-Bretagne.
 
Michèle Bazin, présidente du FMA et Martin Gutton, directeur général de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, le 17 octobre 2019. © Agence de l'eau Loire-Bretagne, 2019
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Veolia conforte sa position en Chine avec des technologies de pointe
Veolia conforte sa position en Chine avec des technologies de pointe
Eaux pluviales : des cuves de stockage hors sol pour Sebico
Eaux pluviales : des cuves de stockage hors sol pour Sebico
L’OiEau et le Syncra développent la formation
L’OiEau et le Syncra développent la formation
La Société du canal de Provence s’associe à l’Université Aix-Marseille pour la recherche et l’innovation
La Société du canal de Provence s’associe à l’Université Aix-Marseille pour la recherche et l’innovation
Tous les articles Eau
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS