EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Lutter contre les micropolluants, une mission collective

Lutter contre les micropolluants, une mission collective
Par Véronica Velez, le 6 décembre 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’évolution des stratégies visant à réduire à la source les rejets de micropolluants dans l’eau, et les perspectives de recherche et d’actions en la matière, étaient au menu de la 7e Conférence « Eau et santé », organisée par le Graie, à Lyon, en novembre dernier. Au cœur des débats : la pollution liée aux pratiques de soins.

Partenaire de l’événement, la métropole de Lyon a entrepris des actions pour protéger ses ressources, suivre les traces de micropolluants dans l’eau et participer aux projets de recherche et d’innovation sur ce sujet. Avec 250.000 m3 d’eau distribués par jour à ses 1,3 million d’habitants, la métropole réalise plus de 300.000 mesures par an pour un budget annuel de 700.000 euros. « Au global, la conformité bactériologique atteint 99,9 % et la conformité physico-chimique 100 %. Les résultats attestent de la qualité de notre système de production et de distribution, tout au long des 4.000 km de réseaux d’eau potable », explique Jean-Paul Colin, vice-président de la Métropole de Lyon et maire d’Albigny-sur-Saône (Rhône).

Par ailleurs, la métropole réalise chaque année une enquête de satisfaction auprès de 1.000 abonnés. La dernière a fait état d’un taux de satisfaction du service de 90 %. « Cela dit, a pointé l’élu, l’étude révèle que 13 % des usagers n’ont pas complètement confiance en l’eau du robinet et que 2 % sont soucieux de la pollution par micropolluants, et ceci, même pour l’eau en bouteille. »

Plus de 300.000 mesures par an

La Métropole a mis en place plusieurs dispositifs visant à protéger la qualité de la ressource principale et des ressources annexes, avec notamment des périmètres de protection associés à des servitudes qui interdisent certaines activités pouvant nuire au milieu naturel. Ainsi, autour de Crépieux-Charmy, par exemple, la zone de protection des captages couvre 63 km² (soit 1,3 fois la superficie de la ville de Lyon). Deux stations d’alerte sont également installées sur le Rhône, afin de détecter une pollution en temps réel. « Depuis 2013, la métropole mène un programme agricole avec 70 agriculteurs volontaires qui ont choisi d’améliorer leurs pratiques en réduisant l’usage des produits phytosanitaires et l’apport d’engrais, et en prenant en compte la biodiversité », poursuit Jean-Paul Colin.

La Métropole et son délégataire, Eau du Grand Lyon, partagent les mêmes objectifs : détecter la présence de micropolluants et partager l’état des connaissances. Ainsi, le contrat de délégation de service public, géré par Veolia, prévoit un suivi annuel de l’eau, avec 79 points de mesure, trois types d’essais analytiques, dont un test d’indicateur biologique. Les méthodes traditionnelles en laboratoire sont également utilisées pour la recherche de 47 polluants, tels que les antibiotiques ou les anti-inflammatoires. Les résultats obtenus montrent à chaque fois de très faibles traces de certains de ces composés. « La Métropole s’est engagée dans ce suivi et y consacre 80.000 euros par an, précise Jean-Paul Colin. Côté assainissement, un pilote permet de traiter une partie des eaux usées de la station d’épuration de Saint-Fons : il s’agit du dispositif Carboplus, qui sera évalué à l’issue de cette expérimentation. »

Les micropolluants, une question « compliquée »

Pour Laurent Roy, directeur de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, la question des micropolluants reste compliquée, « parce qu’on parle d’une multitude de molécules, d’origine très diverse et souvent très diffuses. Il est donc très difficile de connaître et de suivre la contamination par le milieu, à la fois pour déterminer les effets biologiques et sanitaires et les moyens d’actions ».

Dans son programme d’intervention lancé début 2019, la lutte contre les pollutions diffuses liées aux substances chimiques est l’un des principaux axes de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse. « Plus largement, nous essayons d’en tenir compte dans le cadre de l’élaboration du nouveau schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) pour 2021 », a rappelé Laurent Roy. Le comité de bassin a pour cela constitué trois groupes sur les grandes thématiques qui lui paraissaient les plus importantes à approfondir, parmi lesquelles figure la pollution par les substances.

La connaissance, un sujet majeur

« Sur ces questions, le sujet majeur est celui de la connaissance. La sensibilisation du public, portée par l’observatoire du site pilote de Bellecombe, le Sipibel (1), est aussi un aspect à prendre en compte, car la science passe aussi par cette étape lorsqu’il s’agit de faire de la prévention », fait encore savoir le directeur de l’agence de l’eau RMC. Désormais, la pollution n’est plus seulement concentrée dans les hôpitaux, du fait du développement de pratiques ambulatoires : le curseur va alors de plus en plus se déplacer. « Pour cela, il est important d’avoir une approche plus diffuse, liée aux comportements individuels », rappelle le directeur. « Enfin, troisième point, a conclu Laurent Roy, il nous faut trouver les modes d’actions, ce sur quoi les financements de l’agence de l’eau peuvent être les plus efficaces. »


1. La 7e édition de la conférence "Eau et santé" s’appuie fortement sur la dynamique régionale engagée autour du site pilote de Bellecombe, Sipibel, sur les effluents hospitaliers et stations d’épuration, qui mobilise un collectif de scientifiques, de collectivités, un centre hospitalier et des partenaires, autour de la question des micropolluants dans l’eau liée aux activités de soin.
 
DR
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Zapping : la température monte !
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1796
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Rouen Métropole sensibilise aux déchets dans les réseaux d’eaux pluviales
Rouen Métropole sensibilise aux déchets dans les réseaux d’eaux pluviales
Afin de réduire la pollution dans les réseaux de collecte des eaux pluviales, la métropole a engagé plusieurs actions pour tenter d’enrayer ces rejets.
227,5 millions d’euros d’aides pour la qualité de l’eau
227,5 millions d’euros d’aides pour la qualité de l’eau
L’agence de l’eau Seine-Normandie a délivré des aides destinés à l’assainissement lors de la commission de juillet 2022, en particulier pour la station d’épuration d’Achères, et des projets de désimperméabilisation.
De l’électrolyse en ligne pour de l’eau désinfectée et désinfectante
De l’électrolyse en ligne pour de l’eau désinfectée et désinfectante
Avec Olimpe Pro, une gamme d’équipements professionnels permettant de traiter l’eau du réseau public, d’un forage ou de toute autre source, Olimpe Technology garantit une eau exempte d’agents pathogènes et une installation sans biofilm.
Enquête | Les Sage ont 30 ans : bilan et réforme en vue
Enquête | Les Sage ont 30 ans : bilan et réforme en vue
Issus de la loi sur l’eau de 1992, les schémas d’aménagement et de gestion des eaux (Sage) ont fait l’objet d’une étude évaluative nationale qui permet de dresser un bilan de leur efficacité et amorce leur réforme. Celle-ci visera notamment à rendre la démarche plus souple et plus attractive.
Ijinus enrichit sa gamme de capteur de niveau
Ijinus enrichit sa gamme de capteur de niveau
Ce nouveau modèle à onde radar, développé par Ijinus, est proposé pour la surveillance des eaux de surface. La société le présentera au Carrefour des gestions locales de l’eau les 29 et 30 juin, à Rennes.
Endress+Hauser soutient la réintroduction du saumon sauvage dans le Rhin
Endress+Hauser soutient la réintroduction du saumon sauvage dans le Rhin
Pour enrayer la disparition de l’espèce dans le fleuve, l’association La Petite Camargue alsacienne élève le poisson migrateur en bassins de pisciculture. Le fabricant suisse a mis à disposition ses instruments et ses outils de surveillance afin d’accompagner ce programme baptisé Rhin 2040.
Avis des pros | Des revêtements perméables pour infiltrer les eaux pluviales urbaines
Avis des pros | Des revêtements perméables pour infiltrer les eaux pluviales urbaines
Recouvrir les sols grâce à de nouveaux matériaux et liants dotés de qualité de désimperméabilisation est une solution qui se développe fortement sur le marché français. Plus rentable qu’un revêtement imperméable, elle permet aussi de végétaliser la ville.
Tous les articles EAU
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE H/F
- Alternance - Data Analyst (H/F)
- Ingénieur(e) environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Chef de projets Sites et Sols Pollués F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.