Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Eau > L'agence de l’eau Seine-Normandie et le réseau SARP, partenaires pour « l'Eau & climat »
EAU

L'agence de l’eau Seine-Normandie et le réseau SARP, partenaires pour « l'Eau & climat »

PUBLIÉ LE 30 JUIN 2021
A.A
Archiver cet article
L'agence de l’eau Seine-Normandie et le réseau SARP, partenaires pour « l'Eau & climat »
Sandrine Rocard, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie et Fabrice Erval, directeur général délégué du groupe SARP. Crédits : Eau Seine-Normandie
Sandrine Rocard, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie et Fabrice Erval, directeur général délégué du groupe SARP ont signé un partenariat « Eau & climat 2021-2024 » pour garantir une gestion efficiente de l’eau.

L’agence de l’eau Seine-Normandie s’engage dans ce partenariat « Eau & climat 2021-2024 »à accompagner techniquement et financièrement les projets conduits par les agences SARP, filiale du groupe Véolia, qui permettent l’adaptation au changement climatique et la réduction des pollutions.

« SARP Normandie et SARP Ile-de-France ont défini une stratégie commune pour 30 sites répartis dans le bassin Seine-Normandie concernant la gestion des eaux pluviales à la source, la réduction des rejets polluants, la préservation des risques de pollution accidentelle ou encore la réduction des consommations d’eau », a précisé Fabrice Erval, directeur général du groupe SARP.

Cinq actions pour l’eau et la biodiversité 

L’engagement des partenaires s’articules autour de 5 axes : La gestion des eaux pluviales à la source en désimperméabilisant les sols, en favorisant l’infiltration notamment par la création de voies drainantes sur les places de parking. 4 sites feront l’objet d’étude de faisabilité pour l’infiltration des eaux pluviales dans le secteur SARP Ile-de-France et en étudiant la possibilité de récupération des eaux de pluie.

- La réduction des consommations d’eau, en engageant des actions sur les sites les plus consommateurs après diagnostics. « 3750 m3 d’eau, par an, issues de l’installation de réutilisation des eaux usées traitées (Reuse), seront valorisés pour une utilisation dans les activités de curage, soit 90 % de la consommation de l’entité Normande du groupe SARP Veolia - Bachelet Bonnefond », peut-on lire dans un communiqué .

- La réduction des rejets polluants avec l’objectif 1,2 T de DCO (demande chimique en oxygène) non rejetés dans le réseau grâce à la mise en œuvre d’installation de traitement, permettant également la réutilisation des eaux usées traitées.

- La prévention des risques de pollution accidentelle en poursuivant l’introduction dans les projets, des équipements en cas d’inondation, incendie, stockage, transfert de produits dangereux.

- La suppression de l’usage de produits phytosanitaires en dressant au préalable un inventaire des produits actuellement employés notamment au siège SARP de Nanterre.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Dossier/4 | BWT propose un essai in situ pour tester la faisabilité de la Reut
Dossier/4 | BWT propose un essai in situ pour tester la faisabilité de la Reut
Tout savoir sur : la réutilisation des eaux usées
Tout savoir sur : la réutilisation des eaux usées
La Société du canal de Provence s’associe à l’Université Aix-Marseille pour la recherche et l’innovation
La Société du canal de Provence s’associe à l’Université Aix-Marseille pour la recherche et l’innovation
Builders immerge sa plateforme à énergie multimodale
Builders immerge sa plateforme à énergie multimodale
Tous les articles Eau
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS