Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'agence de l'eau Seine-Normandie mobilise 230 millions d'euros pour améliorer la qualité des eaux

L'agence de l'eau Seine-Normandie mobilise 230 millions d'euros pour améliorer la qualité des eaux
51 nouveaux projets sont soutenus par le plan France Relance. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 19 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La commission des aides de l’agence de l’eau Seine-Normandie consacre une enveloppe de 230 millions d’euros, dont près de 48 millions euros issus du plan France relance, à la réalisation de 952 projets.

Eau potable, assainissement, et gestion des eaux pluviales...L’agence de l’eau Seine-Normandie poursuit sa mission d’amélioration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques en encourageant 952 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour un montant global de 230 millions d’euros. Parmi ceux-ci, 51 nouveaux projets sont soutenus par le plan France Relance à hauteur de 44,5 millions d’euros avec 3,4 millions euros d’avances supplémentaires accordés par l’agence, soit un total de 72 projets financés à hauteur de 61,4 millions d’euros. 

Parmi les projets phares retenus par la commission des aides de l’agence lors de cette seconde séance de l’année, figurent la modernisation de la station d’épuration Seine-Aval par le SIAAP (Service public de l’assainissement francilien) pour 54 millions d’euros ; et le financement des 9 premiers lauréats de l’appel à projets « innovation pour la gestion de l’eau, la transition numérique et l’économie circulaire » à hauteur de 4,1 millions d’euros. 

« La commission a également émis un avis favorable pour 9 nouveaux contrats de territoire « Eau & climat » qui permettront de programmer des actions communes sur les territoires à enjeux et d’accompagner des investissements importants », précise l’agence dans un communiqué.

74 % attribués aux stations d’épuration et d’assainissement

Dix domaines sont concernés par ces aides, mais près de 165 millions soit 74 % des aides, sont attribués aux stations d’épuration (102,43 millions d’euros) et aux réseaux d’assainissement (63,19 millions d’euros). « Ces aides permettront une reprise des investissements environnementaux dans ce domaine, après une année 2020 marquée par la crise sanitaire », commente l’agence. 

Ainsi, 8 projets de stations d’épuration bénéficieront de ces subventions, parmi lesquels 20 millions d’euros pour les travaux de reconstruction du bâtiment détruit par l’incendie de juillet 2019 de la station d’Achères (Île-de-France) ; la création de la station d’épuration de Coucy-Lucquy (Ardennes) ; la reconstruction de la station de Coucy-le-Château-Auffrique (Aisne) ; la modernisation de la station de Esclavolles-Lurey (Marne) ; l’extension de la station d’épuration de Villeparisis (Seine et Marne).

Concernant le secteur de l’assainissement, 24 projets de rénovation des réseaux ont été sélectionnés, dont ceux concernant Troyes (Aube) ; Epernay (Marne) ; trois projets portés par le Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant Yerres-Seine pour des chantiers de Brunoy, Marollesen-Brie, et Santeny (Essonne) ; et 5 autres chantiers de mise en séparatif des réseaux, portés par la communauté d’agglomération de Roissy Pays de France pourront rapidement démarrer à Villeparisis, Mitry-Mory, Claye-Souilly (Seine et Marne). 

Soutien aux milieux aquatiques 

Les projets consacrés à l’alimentation en eau potable ont reçu une aide totale de 24,11 millions d’euros. La liste contient 17 projets concernant la sécurisation en eau potable, dont la lutte contre les fuites à Chaumot-Marigny (Yonne) ou à Neufbourg (Manche) ; renouvellement des canalisations d’eau potable comme à Avranches (Manche), Intreville ou Digny (Eure et Loir) ou encore à Verdilly et Château-Thierry (Aisne). 

Suivis par des projets dédiés aux milieux aquatiques avec un montant de 14,94 millions d’euros. Ensuite, 9,79 millions d’euros ont été dédiés à l’industrie et 8,18 millions d’euros à l’agriculture. Enfin, les 8 millions restants sont partagés entre les projets de captage des eaux (3,11 millions euros) ; de gouvernance, études, communication et international (2,37 millions euros) ; des eaux pluviales (1,4 million euros) ; et de gestion quantitative (1,11 million euros). 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
À l’occasion de la journée mondiale de l'océan, le ministère de la Mer et la Fondation de la Mer lancent « Ocean Approved ». Ce label international, a pour vocation de distinguer les entreprises engagées pour l’amélioration de leur impact sur l’océan.
Lancement du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique
Lancement du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, ont lancé, le vendredi 28 mai, le Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique. En ligne de mire : une feuille de route commune et opérationnelle en janvier 2022.
Le Sedif opte pour une gestion déléguée
Le Sedif opte pour une gestion déléguée
Au terme de deux ans d'études, le Comité du Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif) a adopté ce jeudi 27 mai 2021, à une large majorité (88 %), le principe de la concession globale.
L'agence de l’eau Seine-Normandie et le réseau SARP, partenaires pour « l'Eau & climat »
L'agence de l’eau Seine-Normandie et le réseau SARP, partenaires pour « l'Eau & climat »
Sandrine Rocard, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie et Fabrice Erval, directeur général délégué du groupe SARP ont signé un partenariat « Eau & climat 2021-2024 » pour garantir une gestion efficiente de l’eau.
Nouvel arrêté sur l’épandage des boues de step pendant la Covid-19
Nouvel arrêté sur l’épandage des boues de step pendant la Covid-19
Un arrêté du 20 avril 2021, publié au JO du 27 mai, vient préciser les modalités d’épandage des boues issues du traitement des eaux usées urbaines pendant la période de Covid-19.
Seine grands lacs et la chambre d’agriculture d’Île-de-France collaborent pour la gestion des zones d’expansion de crue
Seine grands lacs et la chambre d’agriculture d’Île-de-France collaborent pour la gestion des zones d’expansion de crue
L’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine grands lacs a annoncé ce lundi 14 juin, la signature d’une convention de partenariat avec la chambre d’agriculture d’Île-de-France pour la préservation, la restauration et la gestion des champs d’expansion de crue et des zones humides (zec).
Xylem remporte le prix mondial de l’eau 2021
Xylem remporte le prix mondial de l’eau 2021
Xylem, spécialiste des technologies de l'eau, a obtenu le prix du Projet d’eau de l’année (Water Project of the Year) pour la reconstruction, l’extension et la modernisation de l'une des plus grandes usines de traitement d'eau potable d’Eau de Paris en région parisienne.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.