EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ EAU

Vilaine Atlantique sécurise l’approvisionnement en eau potable de la Bretagne

Par VM. Publié le 5 mai 2023.
Vilaine Atlantique sécurise l’approvisionnement en eau potable de la Bretagne
L'usine de Férel rebaptisée Vilaine Atlantique dans le Morbihan. Crédit : EPTB Eaux et Vilaine.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Située à la limite de trois départements (le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine et la Loire Atlantique), l’usine d’eau potable Vilaine Atlantique, située à Férel (56) est la plus importante infrastructure de production d’eau potable de Bretagne. Pour assurer l’approvisionnement de l’eau potable de Saint-Nazaire jusqu’à Vannes, en passant par La Baule, Redon et bientôt Rennes, l’usine vient de subir une cure de jouvence de près de 22 millions d’euros.  
 
En Bretagne, l’eau provient surtout de cours d’eau et, à ce titre, le traitement nécessaire à la potabilisation nécessite plusieurs étapes afin de satisfaire à la réglementation et aux variations saisonnières de la qualité de l’eau brute et de la demande. La nouvelle filière de traitement se compose de trois files identiques, d’une capacité chacune de 1.600 m3/h.  L’eau passe par une première étape de clarification pour abattre la matière organique ; puis par une étape d’affinage par charbon actif en poudre pour éliminer les pesticides et améliorer la qualité gustative de l’eau ; la filtration sur sable afin de retenir les dernières particules en suspension ; la désinfection à l’ozone et un traitement aux UV viennent compléter la file de traitement pour garantir la qualité microbiologique finale de l’eau. Enfin la chloration assure la conformité bactériologique de l’eau potable jusqu’au robinet du consommateur.

Deux étages de traitement
L’association de la clarification et du réacteur au charbon permet de stabiliser la qualité de l’eau traitée quelles que soient les variations de qualité de l’eau brute. La clarification permet de retenir les matières minérales et organiques contenues dans l’eau dans un lit de boues maintenu en suspension grâce à des pulsations. L’étage de charbon actif en poudre permet de piéger la matière organique résiduelle, les pesticides et métabolites associés. L’agence de l’eau Loire-Bretagne a participé à la réalisation de ces travaux, à hauteur de 6 millions d’euros. Le conseil départemental du Morbihan a financé la mission d’œuvre sous forme d’une subvention de 100.000 euros.

Interconnexion et écluse anti-salinité
Avec une capacité de 90.000 m3/jour en période de pointe, l’usine pourra s’adapter à la demande et à la qualité grâce à un pilotage intelligent de ces nouveaux équipements. Outre cette nouvelle usine, le chantier de l’aqueduc Vilaine-Atlantique contribuera également à la sécurisation de l’approvisionnement sur tout le territoire breton et à l’interconnexion du réseau. Le chantier devrait aboutir en 2024. Quant à l’aménagement d’une écluse anti-salinité sur le barrage d’Arzal – une réserve d’eau douce pour l’usine Vilaine Atlantique –, un projet majeur porté par Eaux & Vilaine à l’horizon 2026-2027, il constituera un outil efficace pour optimiser la gestion de la Vilaine aval. Le projet a été adopté à l’unanimité par le comité syndical de l’EPTB Eaux & Vilaine en juin 2022. Il est évalué à 14 millions d’euros HT, financé par le budget eau potable d’Eaux & Vilaine, le conseil départemental du Morbihan, la Compagnie des Ports du Morbihan et la Région Bretagne.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
20 décembre 2023
Adaptation et atténuation au changement climatique pour le comité de bassin Rhin-Meuse Le comité de bassin a validé le 24 novembre son nouveau plan d’adaptation et d’atténuation au changement climatique (PAACC) dans le domaine de l’eau. Ce plan d’actions concret est structuré autour de 10 objectifs pour une gestion durable de la ressource. Il dresse également la trajectoire de sobriété en eau qui sera à décliner à l’échelle de chaque sous-bassin versant afin d’atteindre un objectif global de réduction de 10% des prélèvements à horizon 2030 par rapport à ce qu’ils étaient en 2019.
Adaptation et atténuation au changement climatique pour le comité de bassin Rhin-Meuse
29 février 2024
Gestion de l’eau : Menelik nomme une nouvelle présidente Marylène Bonfillon a été élue, le 28 février, présidente de Menelik, établissement public d’aménagement et de gestion de l'eau. Elle succède à Olivier Guirou, disparu ce début d’année.
Gestion de l’eau : Menelik nomme une nouvelle présidente
6 février 2024
La chaire Oxalia élargit ses recherches au génie végétal Portée par la Fondation Grenoble INP grâce au mécénat du groupe Artelia, la chaire d’excellence Oxalia porte sur des recherches autour de la dynamique des écoulements multiphasiques, un écoulement d’eau en présence de particules solides ou de bulles d’air, qui contrôlent l’érosion des rivières et du littoral, en particulier autour des structures hydrauliques et côtières. Elle élargit ses recherches sur le génie végétal.
La chaire Oxalia élargit ses recherches au génie végétal
Tous les articles EAU
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola