Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Linky : bénéfique à Enedis et non aux usagers selon la Cour des comptes

Partager :
Linky : bénéfique à Enedis et non aux usagers selon la Cour des comptes
Par Eva Gomez, le 9 février 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Linky serait trop coûteux et incompréhensible pour le consommateur, et ne profiteraient en grande partie qu’à Enedis, estime le rapport annuel de la Cour des comptes, publié le mercredi 7 février.

Le coût du déploiement des compteurs communicants Linky s’élève à 5,39 milliards d’euros, correspondant à la phase d’expérimentation, la phase de déploiement massif par Enedis, et l’atteinte des 100% de compteurs déployés en 2024. « Le coût ramené au compteur est de 130 euros », souligne le rapport publié le 7 février par la Cour des comptes. Et si l’on en croit les calculs de cette dernière, Enedis se verra remboursé de ses investissements dès 2021, après des augmentations de la facture des usagers. « La CRE a défini un mécanisme de différé tarifaire, dont l’objectif est de prendre en compte, pour la détermination du tarif de l’électricité au consommateur, le financement de l’investissement seulement lorsque Enedis sera en mesure de réaliser les gains attendus (réduction des pertes, télé-relève, interventions à distance), c’est-à-dire lorsque 90 % des compteurs Linky seront posés », rappelle la Cour des comptes. Cette dernière annonce ainsi un surcoût de 506 millions d’euros pour les usagers. Des conditions de rémunération « généreuses », qui « devraient être revues », d’après la conclusion de ce rapport.

Les usagers lésés ?

Par ailleurs, la Cour des compte souligne que « les coûts de pose des compteurs ont été optimisés, mais cette optimisation a été faite au détriment de la communication avec les usagers : en effet l’installateur n’a que peu de temps pour expliquer le fonctionnement du compteur puisque le temps total de pose est en moyenne de 30 minutes ». Regrettable pour la Cour des comptes, qui estime que « seuls les gains au niveau des consommateurs justifient économiquement le projet ». D’après ce rapport toujours, les seuls gains résultent de « la réduction des pertes non techniques, obtenue par la limitation de la puissance disponible dans la période d’absence d’occupation des logements et par une diminution des fraudes, soit 1,9 milliards d’euros des investissements évités, c’est-à-dire des investissements qui auraient été nécessaires si le système Linky n’avait pas été déployé ».

La durée de vie des compteurs Linky est également remise en doute et la Cour des comptes énonce le risque qu’elle soit inférieure au 20 ans retenus pour les calculs économiques. En ajoutant les coûts des systèmes d’information, qui n’ont pas été intégralement pris en compte, « le bilan économique du programme pourrait être, pour le périmètre de la distribution, légèrement négatif », annonce le rapport. La Cour des comptes rappelle également l’existence de lourdes oppositions au déploiement de Linky, « résultant des craintes en matière sanitaire et sur le plan de la protection des données individuelles ». Le rapport détaille également les points positifs que pourraient apporter les compteurs Linky, à savoir, une meilleure connaissance de la consommation, la mise à disposition de la courbe de charge, une meilleure maîtrise de la demande de pointe, ou encore le développement de la concurrence entre fournisseurs d’électricité.

La CRE, l’Etat et Enedis, invités à revoir leur copie

« En l’état actuel des travaux, le système n’apportera pas les bénéfices annoncés en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’énergie. Il convient donc que l’État pilote effectivement les actions permettant de valoriser les contributions de Linky à la maîtrise de la demande d’énergie, en commençant par une meilleure information des usagers sur leur consommation, et que les apports du dispositif en matière de gestion du réseau de distribution électrique soient maximisés », conclut la Cour des comptes. Il est notamment recommandé à la CRE de « faire évaluer le dispositif de différé tarifaire pour en réduire le coût pour le consommateur » et de « faire évoluer la régulation incitative pour réduire la rémunération maximale dont pourrait bénéficier Enedis ». Le rapport conseille également à l’Etat de « mettre en place un véritable pilotage du programme portant sur toutes ses composantes, et notamment la maîtrise de la demande d’énergie ».

Pour rappel, huit millions de compteurs communicants Linky sont d’ores-et-déjà installés. 90% des nouveaux compteurs devraient être déployés d’ici 2021, rappelle la Cour des comptes. En 2024, 100% des compteurs électriques français seront remplacés par des compteurs Linky.
Wikimedia Commons
  [Vidéo] Rencontre avec l'architecte Lina Ghotmeh
A quoi ressemblera la ville de demain ? Voici quelques éléments de réponse avec l’architecte Lina Ghotmeh.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Avis relatif à l'extension d'un accord professionnel conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités Lire
Avis relatif à l'extension d'un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la plasturgie Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports) Lire
Arrêté du 7 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau du cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation) Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau des cabinets) Lire
À lire également
[Tribune] Après cette crise, les acteurs de l’énergie doivent réinventer leur interaction client
[Tribune] Après cette crise, les acteurs de l’énergie doivent réinventer leur interaction client
Cette semaine, Jérôme Holvoet Vermaut, engagement manager chez SQLI, revient sur les défis qu'attendent les acteurs de l'énergie après la crise sanitaire.
[Tribune] Le décollage des drones dans le secteur de l'énergie
[Tribune] Le décollage des drones dans le secteur de l'énergie
Cette semaine, Ibrahim El Gharbi, consultant mc2i, revient sur les bénéfices de l'utilisation de drones dans le secteur de l'énergie. Selon lui, cet objet technologique permet un meilleur monitoring, une meilleure accessibilité aux installations, ainsi qu'une meilleure maintenance.
Reginald Thiebaut, directeur général d’Iberdrola Energie France
Reginald Thiebaut, directeur général d’Iberdrola Energie France
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l'environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Reginald Thiebaut, directeur général d’Iberdrola Energie France.
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
L'allemand Opvius GmbH, spécialiste du photovoltaÏque organique, devient Armor solar power films GmbH, suite à son rachat fin 2019 par l'industriel français Armor.
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
RE2020, label BBC, DPE : 18 organisations écrivent une lettre ouverte à Edouard Philippe
RE2020, label BBC, DPE : 18 organisations écrivent une lettre ouverte à Edouard Philippe
Dix-huit organisations ont écrit une lettre ouverte au Premier ministre, Edouard Philippe, lui demandant de réévaluer les objectifs et revoir les réformes en cours concernant l'énergie dans le bâtiment.
[Tout savoir sur] Les modifications des conditions du complément de rémunération éolien 2017
[Tout savoir sur] Les modifications des conditions du complément de rémunération éolien 2017
L'avocat Adrien Fourmon revient pour nous sur l'arrêté du 30 mars 2020 modifiant l'arrêté du 6 mai 2017 fixant les conditions du complément de rémunération de l'électricité produite par les installations de production d'électricité utilisant l'énergie mécanique du vent, de six aérogénérateurs au maximum.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Technicien Equipements Sous Pression H/F
- Responsable Exploitation / Centre de profit H/F
- Jardinier / Jardinière
- *Expert en conception d'installations CVCD* F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.