Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les modalités du débat public sur la programmation pluriannuelle de l'énergie sont annoncées

Les modalités du débat public sur la programmation pluriannuelle de l'énergie sont annoncées
Par Eva Gomez, le 13 février 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
De mi-mars à juin prochain, aura lieu le débat public pour la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie. Il aura lieu aussi bien à échelle nationale que territoriale, et inclura notamment 400 citoyens tirés au sort.

De mars à juin 2018, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), établie afin de définir les orientations et priorités d’action des pouvoirs publics pour l’atteinte des objectifs de la loi de transition énergétique de 2015, sera en débat. « Tout le monde est le bienvenu au sein de ce débat public », annonce Jacques Archimbaud, vice-président de la commission nationale du débat public (CNDP) et président de la commission particulière du débat public sur la révision de la PPE. Ce dernier a précisé, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mardi 13 février, le contenu de ce débat public ainsi que les grandes lignes de son calendrier. unee plateforme collaborative en ligne sera mise à disposition du public dès le 19 mars, afin de recueillir les avis les plus diversifiés possibles. En ouverture du débat, Jacques Archimbaud présentera un état des lieux, tout en établissant une comparaison entre la politique énergétique de la France et celles de ses voisins européens. Une synthèse de l’état de l’opinion sur la question énergétique sera également présentée.

Par ailleurs, « des ateliers de controverse seront menés, autour de sujets tels que l’évolution de la consommation de l’énergie, le coût de l’énergie, les nouveaux usages de l’électricité (voitures électriques notamment) et leur compensation, le nucléaire, et l’acceptabilité des énergies renouvelables », explique le président de la commission particulière du débat public sur la révision du PPE. Et afin de recueillir le point de vue des Français, 400 citoyens seront tirés au sort pour former ce que la CNDP appelle le « G400 ». « Nous estimons que les débats publics et les consultations citoyennes sont des outils complémentaires, et avons besoin de travailler avec des citoyens divers », explique Jacques Archimbaud. « « Nous devons partir de la consommation et de la demande, pour arriver à la production », souligne-t-il. Ces 400 Français suivront le débat pendant trois mois et auront à disposition, des éléments de synthèse, des newsletters, ou encore une série de questions-réponses. « A la fin du débat, le 9 juin, ces 400 citoyens seront réunis pour se prononcer sur les quatre ou cinq questions fondamentales qui auront été soulevées depuis mars », précise Jacques Archimbaud.

Des rencontres avec les acteurs des territoires

Au niveau territorial, un travail sera effectué dans certaines des régions en processus de planification, telles que le Centre-Val de Loire, la Nouvelle Aquitaine ou l’Occitanie, ainsi que dans certaines métropoles et agglomérations comme Marseille, Lyon, Nantes, Rouen, Strasbourg ou Grenoble. Les territoires intenses en énergie seront également consultés, c’est le cas de Fos-sur-Mer, Gravelines, ou encore la Vallée de l’Arve. « L’occasion aussi de montrer que le sujet de l’énergie est corrélé à la pollution de l’air par exemple », estime le président de la commission du débat public. Enfin, le débat se déplacera également dans des territoires à énergie positives (Tepos), notamment à Loos-en-Goëlle, ainsi que dans des territoires ruraux, en Lorraine ou en Occitanie.

Des rencontres avec des « publics cibles » seront aussi organisées et menées en partenariat « avec des organisations de la société civile : il s’agit de recueillir l’opinion de personnes n’ayant, pas forcément l’habitude de s’exprimer dans les processus habituels », indique la CNDP : jeunes, consommateurs, entreprises et salariés, précaires énergétiques, artisans et commerçants ou encore innovateurs, seront ainsi invités à s’exprimer, en partenariat avec la ligue de l’enseignement, l’UFC-Que choisir, les chambres de commerce et de l’industrie, des chambres des métiers et de l’artisanat, ou encore les grandes écoles et universités. Enfin, un appel à initiatives sera lancé dans le cadre de ce débat public, avec « un kit débat proposant une méthodologie à l’attention par exemple, d’associations qui souhaiteraient prendre part au débat », ajoute Jacques Archimbaud.

Une première version de la PPE prévue pour l’été 2018

Tous les débats, même ceux qui auront lieu dans les territoires, seront filmés et retransmis en ligne. Le début du débat est prévu pour mi-mars prochain. « Nous souhaitons que la première version de la révision de la PPE sorte dans l’été », indique Jacques Archimbaud. « Elle sera ensuite soumise à une série d’évaluations notamment auprès des experts du Conseil national de la transition écologique (CNTE), ou de l’Autorité environnementale (Ae), suite auxquelles une deuxième version sera rédigée ». La CNDP estime qu’il est « important que l’Etat tienne compte des conclusions de ce débat public ».

Pour l’organisation de ce débat public, la CNDP dispose d’un budget de 500.000 euros, dont 100.000 euros seront destinés à établir le panel de citoyens. « Ce débat survient à la fin d’une série de concertations, sur la mobilité, l’économie circulaire ou l’alimentation, ce qui nous permettra d’avoir une approche globale. Nous devrons nous nourrir de ces précédents débats », indique Jacques Archimbaud. « Il s’agit d’étudier toutes les options, et une discussion sur l’autoconsommation aura également lieu, notamment autour des questions de régulation globale et de solidarité qu’elle pose », conclut-il. Pour rappel, la CNDP a été saisie par l’Etat, maître d’ouvrage de la PPE, afin d’organiser ce débat public. La révision de la PPE porte sur les périodes 2018-2023 et 2024-2028.
Pixabay
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Pollutec : Trois questions à Alexis de Gérard
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy : « La géo-énergie est une source d’énergie robuste, décarbonée et non intermittente »
Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy : « La géo-énergie est une source d’énergie robuste, décarbonée et non intermittente »
Le gouvernement a enclenché au cours du quinquennat passé une dynamique en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments. Outre l'isolation thermique, cette stratégie tient compte de la question de la source d’énergie. Une problématique à laquelle peut répondre la géo-énergie ou géothermie de surface, une énergie décarbonée encore sous-exploitée en France. Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy, revient sur le potentiel de cette solution.
Le parc éolien offshore Saint-Nazaire produit ses premiers mégawattheures
Le parc éolien offshore Saint-Nazaire produit ses premiers mégawattheures
D’ici la fin de l’année 2022, les 80 éoliennes du parc en mer de Saint-Nazaire devraient produire une capacité totale de 480 MW.
Plug Power remporte la plus importante commande d’électrolyseur au monde  
Plug Power remporte la plus importante commande d’électrolyseur au monde  
Plug Power livrera un électrolyseur d’une puissance d’un gigawatt pour équiper un site de production d’hydrogène vert développé par l’entreprise H2 Energy Europe au Danemark. 
Le salon HyVolution réanime la filière hydrogène
Le salon HyVolution réanime la filière hydrogène
11 groupes du CAC 40, 11 régions françaises, 5 pavillons internationaux, 290 exposants et 51 ateliers répartis sur deux forums... L’édition 2022 de l’événement hydrogène pour l’énergie, l’industrie et la mobilité, se tiendra les 11 et 12 mai au Paris Event Center.
SMA étend ses capacités de production d’ici 2024 
SMA étend ses capacités de production d’ici 2024 
SMA, spécialiste de l’ingénierie des systèmes pour le photovoltaïque et le stockage, augmentera la capacité de production de son principal site de Niestetal/Kassel en Allemagne. La société passera ainsi de 21 gigawatts à près de 40 gigawatts à l’horizon 2024. 
Le plus grand centre intégré d'hydrogène vert en Europe entre en phase de conception 
Le plus grand centre intégré d'hydrogène vert en Europe entre en phase de conception 
HyDeal España sélectionne Vinci Construction, Técnicas Reunidas et PowerChina Guizhou Engineering pour réaliser la conception technique, et la chaîne d'approvisionnement de ses premières unités de production d’hydrogène à prix compétitif. 
Le Port de Bordeaux décarbone ses activités via une unité de méthanisation
Le Port de Bordeaux décarbone ses activités via une unité de méthanisation
La future unité de méthanisation installée sur la presqu’île d’Ambès (Nouvelle-Aquitaine) produira 300 m3 de biométhane par heure qui seront injectés dans le réseau de distribution géré par Régaz-Bordeaux.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Electromécanicien(ne) H/F
- Poseur / Poseuse en isolation thermique
- Chargé de sécurité environnement systèmes SSE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.