Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Groupe de travail sur la méthanisation : le Think Tank France Biométhane formule ses propositions

Partager :
Groupe de travail sur la méthanisation : le Think Tank France Biométhane formule ses propositions
Par E.G, le 16 février 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Dans le cadre du groupe de travail sur la méthanisation lancé le 1er février dernier par le secrétaire d’État Sébastien Lecornu, le Think Tank France Biométhane a formulé une trentaine de propositions selon six axes de travail.

« Fin 2017, la France comptait 44 sites de production d’unités de biométhane. Fin 2018, ce sont une petite centaine d’unités qui sont attendues. (…) Cette année s’annonce donc comme une année charnière et nécessite une attention particulière des pouvoirs publics », déclare le président du Think Tank France Biométhane, Cédric de Saint Jouan, dans un communiqué. Le Think Tank participe depuis le 1er février dernier, au groupe de travail sur la méthanisation, mis en place par le gouvernement dans l’objectif de développer la filière. Cédric de Saint Jouan explique que « seules les installations purement agricoles (...) peuvent aujourd’hui commencer à prétendre à un retour d’expérience significatif en termes de durée et de volume de projet. Il n’en est pas de même pour les autres catégories : les valorisations de STEP ont connu une forte accélération depuis l’année dernière ; les premières centrales territoriales multi-intrants ont été installées l’année dernière et sont en partie encore en phase de montée en puissance ». Il s’agit donc de définir des lignes directrices afin d’atteindre l’objectif national « fixé à 10 % de la consommation de gaz en 2030 à partir de biométhane, soit une production annuelle de 30 TWh », rappelle France Biométhane.

Ainsi dans le cadre de la réflexion gouvernementale, le Think Tank a formulé ses propositions, en suivant six axes qui représentent les principaux objectifs de la filière : « Maintenir et compléter le mécanisme de soutien actuel pour permettre à la filière de parvenir à maturité », « renforcer la confiance des acteurs financiers pour faciliter la réalisation des installations », « simplifier et solidifier l’obtention des autorisation administratives », « augmenter les objectifs et intégrer de nouvelles productions de gaz renouvelable », « favoriser l’intégration de gaz renouvelable dans les réseaux » et « favoriser le biométhane sous forme de carburant ». France Biométhane propose notamment un maintien du tarif d’achat actuel d’injection de biométhane, mais une modification du contrat type d’achat, « pour instaurer une capacité maximale d’injection annuelle et non mensuelle afin de s’adapter à la saisonnalité de la consommation de gaz ». Par ailleurs, il s’agirait de créer un dispositif de soutien spécifique par appel d’offres ou « d’aligner la durée des contrats sur la durée économique des centrales ».

Renforcer l’investissement et développer le bioGNV

Afin de renforcer la confiance des acteurs financiers, France Biométhane propose la mise en place d’un fonds de garantie « qui permette le financement d’un projet sans recours qui serait piloté par la BPI avec la participation de la Caisse des dépôts », de créer un fonds de participation à la dette des projets de biométhane, de doubler les sommes dédiées à la méthanisation dans les Fonds déchets et Fonds chaleur de l’Ademe, ou encore de « permettre aux collectivités qui souhaitent soutenir un projet de méthanisation non agricole de pouvoir l’exonérer, ne serait-ce que temporairement, de taxe foncière ». Par ailleurs, le Think tank souhaite que les démarches d’obtention d’autorisations administratives soient simplifiées et notamment, comme c’est le cas pour la filière éolienne, que les temps de recours contentieux soient accélérés.

Concernant les objectifs nationaux, France Biométhane propose de les revoir à la hausse, avec un objectif de 30 % de gaz renouvelable en 2030, « et passer l’objectif du biométhane de 30 TWh à 90 TWh ». Il s’agirait également de développer les appels à projets significatifs de pyrogazéification et de power-to-gas, et d’augmenter significativement les investissements dans la R&D. Par ailleurs, France Biométhane souligne l’importance de reconnaître le bioGNV comme « carburant avancé » ou encore de l’intégrer dans les catégories Crit’Air et de rendre les véhicules au gaz naturel accessibles aux utilisateurs.
Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Engie France Réseaux et la FedEpl en partenariat pour promouvoir l'économie mixte dans les territoires
Engie France Réseaux et la Fédération des entreprises publiques locales (FedEpl) ont signé ce mercredi 6 mars, une convention de partenariat afin d'optimiser les services publics locaux tout en promouvant l'économie mixte dans les territoires.
La filière de la méthanisation et du biogaz recrute
La filière de la méthanisation et du biogaz recrute
Alors que les ambitions de la nouvelle Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour le biogaz sont en baisse par rapport aux objectifs portés par les acteurs de la filière, ces derniers tiennent à rappeler que leurs besoins en termes de recrutements et de formations demeurent importants.
La stratégie nationale bas carbone serait trop ambitieuse, selon l'association française du gaz
La stratégie nationale bas carbone serait trop ambitieuse, selon l'association française du gaz
D'après l'étude technico-économique menée par l'Association française du gaz sur la trajectoire de la stratégie nationale bas carbone (SNBC), la vision du gouvernement pour atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 est trop ambitieuse.
La Commission européenne autorise l’aide à quatre fermes pilotes d’éoliennes flottantes en France
La Commission européenne autorise l’aide à quatre fermes pilotes d’éoliennes flottantes en France
Lundi 25 février, la Commission européenne a autorisé l’aide accordée à quatre fermes pilotes d’éoliennes flottantes en mer en France : les projets « Groix Belle Île » dans l’océan Atlantique, « Golfe du Lion », « Eolmed » et « Provence Grand Large » en mer Méditerranée.
Engie réseaux exploitera le futur réseau de chaleur géothermique de Champs-sur-Marne et Noisiel
Engie réseaux exploitera le futur réseau de chaleur géothermique de Champs-sur-Marne et Noisiel
Jeudi 18 avril, Engie réseaux a signé une concession de service public pour le déploiement d’une géothermie profonde à Champs-sur-Marne et Noisiel.
Une étude anticipe une géopolitique de l’énergie de plus en plus « complexe »
Une étude anticipe une géopolitique de l’énergie de plus en plus « complexe »
Si la transition énergétique semble être une nécessité partagée par l’ensemble des gouvernements à travers le monde, qu’en sera-t-il réellement de la nouvelle géopolitique internationale qui s’instaure déjà autour des énergies renouvelables ? Eléments de réponse avec la publication récente d’une étude de l’IFPEN et de l’IRIS intitulée « Vers une géopolitique de l’énergie plus complexe ? ».
Pascal Artaz est nommé directeur des opérations de Naval Energies
Pascal Artaz est nommé directeur des opérations de Naval Energies
L’industriel du secteur des énergies marines renouvelables, Naval Energies, a nommé un nouveau directeur des opérations en la personne de Pascal Artaz.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE)S MAINTENANCE GAZ (H/F) Laval
- Chef d'exploitation H/F
- Valoriste
- Chef de projet automobile F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.