Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eolien terrestre : les professionnels dénoncent une situation de blocage administratif

Partager :
Eolien terrestre : les professionnels dénoncent une situation de blocage administratif
Par E.G, le 10 juillet 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’association porte-parole des professionnels de l’énergie éolienne, France énergie éolienne (FEE), interpelle le gouvernement autour d’un blocage administratif des projets éoliens.

« L’annulation partielle par le Conseil d’Etat (décisions des 6 et 28 décembre 2017) des décrets des 28 avril 2016 et 11 août 2016 portant réforme de l’autorité environnementale constitue un coup de frein massif à l’instruction des projets éoliens », déclare FEE dans un communiqué en date du mardi 10 juillet. Ainsi, d’après les adhérents de l’association, 3000 MW de projets en instruction seraient suspendus (environ 170 projets) et 2000 MW de projets autorisés risquent d’être annulés par les tribunaux administratifs.

Remettre en cohérence volonté politique et réalité réglementaire

« Alors que les résultats du second appel d’offre éolien terrestre sont sur le point d’être rendus publics, le développement des projets éoliens sur le territoire subit depuis maintenant 8 mois une situation de blocage désastreuse », ajoute FEE. De fait, l’association demande au gouvernement de « prendre toutes les mesures nécessaires pour remettre en cohérence volonté politique et réalité réglementaire ».

Le président de FFE, Olivier Pérot souligne néanmoins que « le projet de décret portant réforme de cette autorité environnementale, soumis, vendredi dernier, à la consultation du public, par le gouvernement, constitue un premier élément de sortie de crise ». Mais il ajoute qu’ « au regard des délais qui s’annoncent, il est impératif que l’exécutif permette en outre d’accélérer le traitement des dossiers bloqués pour lesquels un nouvel avis d’autorité environnementale sera nécessaire ».

Besoin de visibilité et de stabilité

Par ailleurs, FEE considère que le deuxième appel d’offres gouvernemental est « saboté » et estime que « les volumes déposés lors du deuxième appel d’offre éolien terrestre seront en dessous de 300 MW », du fait de l’absence d’autorité environnementale pour délivrer les autorisations nécessaires à la candidatures des projets supérieurs à 300 MW. Olivier Pérot regrette cette situation, « d’autant plus que lors du premier appel d’offres dont le succès a été salué par le gouvernement, la filière éolienne a fait la preuve de sa capacité à assimiler rapidement les nouveaux mécanismes d’attribution et de sa maturité économique ». Selon le président de l’association, « la filière éolienne a besoin de visibilité et de stabilité pour assurer les objectifs de la France et continuer à se développer, créant activité économique, nouveaux emplois et innovations ».
Parc éolien à Caen / DR / Wikimedia Commons
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
L'île d'Yeu et Engie inaugurent un projet d'autoconsommation collective
L'île d'Yeu et Engie inaugurent un projet d'autoconsommation collective
Ce jeudi 2 juillet, Engie a inauguré un projet d'autoconsommation collective sur l'île d'Yeu (Vendée). La production et la consommation d'énergie solaire a débuté il y a un peu plus de deux mois et sera expérimentée pendant deux ans.
[Tribune] Après cette crise, les acteurs de l’énergie doivent réinventer leur interaction client
[Tribune] Après cette crise, les acteurs de l’énergie doivent réinventer leur interaction client
Cette semaine, Jérôme Holvoet Vermaut, engagement manager chez SQLI, revient sur les défis qu'attendent les acteurs de l'énergie après la crise sanitaire.
Chauffage urbain : clap de fin pour le charbon à Cergy-Pontoise
Chauffage urbain : clap de fin pour le charbon à Cergy-Pontoise
Alimenté depuis près d’un demi-siècle par des énergies fossiles, le réseau de chauffage urbain de Cergy-Pontoise sera doté d’une chaudière biomasse d’ici 2021, portant la part des sources d’énergie renouvelable à 70 % du mix énergétique du réseau.
Marianne Laigneau est la nouvelle présidente de Think Smartgrids
Marianne Laigneau est la nouvelle présidente de Think Smartgrids
Marianne Laigneau est élue présidente de l'association Think Smartgrids et succède donc à Olivier Grabette.
Aurélie Lehericy élue présidente du syndicat national du chauffage urbain
Aurélie Lehericy élue présidente du syndicat national du chauffage urbain
Aurélie Lehericy, directrice générale adjointe Engie Solutions Villes et Collectivités, a été élue présidente du Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU). Elle succède ainsi à Thierry Franck de Preaumont, président du groupe Idex.
Hydrogène de France et Teréga signent un accord pour le stockage géologique de l'hydrogène
Hydrogène de France et Teréga ont scellé un accord technique dans le but de développer des solutions de stockage géologique d’hydrogène en cavité saline. Une installation pilote, dénommée HyGéo, sortira de terre d’ici 2024 en Nouvelle-Aquitaine.
Apix Analytics lève 5 millions d’euros pour ses analyseurs de gaz et de liquides
Apix Analytics lève 5 millions d’euros pour ses analyseurs de gaz et de liquides
La start-up grenobloise Apix Analytics vient de conclure un nouveau tour de table de 5 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques. Objectif : accélérer le développement commercial de sa nouvelle génération d’analyseurs de gaz et de liquides.
Tous les articles ÉNERGIE
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.