Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] La filière hydrogène se construira par l’émergence d’écosystèmes territoriaux

[Tribune] La filière hydrogène se construira par l’émergence d’écosystèmes territoriaux
Thierry Raevel, administrateur du pôle de compétitivité Axelera, directeur régional Engie, et président de Hympulsion SAS. Crédits : DR
Par Thierry Raevel, administrateur du pôle de compétitivité Axelera, directeur régional Engie, et président de Hympulsion SAS, le 6 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Soutenue par l’Etat, la filière hydrogène est aujourd’hui en plein essor. Pour Thierry Raevel, administrateur du pôle de compétitivité Axelera, directeur régional Engie, et président de Hympulsion SAS, les collectivités joueront un rôle essentiel dans le déploiement de ce secteur dans les années à venir.

Le déploiement de technologies et d’infrastructures innovantes parmi lesquelles les réseaux de distribution d’hydrogène et le stockage de l’énergie seront favorisés dans les années à venir. Ce sont les Régions, collectivités territoriales ayant la compétence de développement économique et également d’innovation, qui joueront un rôle pivot.

Les stratégies mondiales ambitieuses pour la filière hydrogène
L’hydrogène est un gaz traditionnellement utilisé dans l’industrie pétrolière, la chimie industrielle ou encore l’électronique. Il offre des solutions multiples et efficaces pour la fabrication de composants, pour le stockage d’énergie ou encore pour le transport des gaz actifs. Dans l’industrie du verre, par exemple, il permet la fabrication d’écrans plats moins polluants et plus éco-responsables. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le cadre des efforts déployés au niveau mondial pour mettre en œuvre l’accord de Paris, 18 multinationales, parmi lesquelles Air Liquide, Alstom, Anglo American, Audi, Ballard, BMW Group, Daimler, ENGIE, General Motors, Honda, Hyundai Motor, Iwatani, Kawasaki, Plastic Omnium, Royal Dutch Shell, Statoil, The Linde Group, Total, et Toyota, se sont réunis pour lancer l’Hydrogen Council à l’occasion du Forum économique mondial de Davos de 2017. L’intention est de réfléchir à de nouvelles solutions pour encourager et accélérer la recherche sur l’hydrogène et ses usages. 

Alors que l’Europe affiche l’ambition de parvenir à la neutralité climatique à l’horizon 2050, fin 2019 la communication de la Commission Européenne sur le Pacte vert pour l’Europe (European Green Deal) précise le cadre qui favorisera dans les années à venir le déploiement de technologies et d’infrastructures innovantes parmi lesquelles les réseaux de distribution d’hydrogène et le stockage de l’énergie. En complément le programme Horizon Europe pour la période 2021-2027 prévoit de soutenir les efforts de recherche et d’innovation nécessaires dans le domaine de l’hydrogène en privilégiant les partenariats avec l’industrie et les Etats membres.  La France est également au rendez-vous.

A l’occasion de la présentation de France Relance en septembre 2020, l’Etat français a précisé sa stratégie ambitieuse pour la filière hydrogène avec un montant d’investissement de 7 milliards d’Euros et dont la première des priorités est de décarboner l’industrie en faisant émerger une filière française de l’électrolyse. Selon l’étude conjointe menée par l’ADEME et Ernst & Young en octobre 2020 entre 58 000 et 107 000 emplois pourraient être générés en France à horizon 2030. Cette étude est basée sur des hypothèses de marché optimistes mais réalistes. 

Une filière hydrogène qui se construira en lien avec les écosystèmes territoriaux

Si l’Europe et la France ont défini le cadre et l’ambition, la filière hydrogène française et européenne se construira surtout par l’émergence d’écosystèmes territoriaux cohérents regroupant les différents usages. Les acteurs des filières de la pétrochimie, de la chimie industrielle, de l’électronique mais aussi ceux de la filière mobilité doivent saisir dans un même territoire, à un même instant l’opportunité qui s’offre à eux. La Région, collectivité territoriale ayant la compétence de développement économique et également d’innovation, joue alors un rôle pivot. C’est d’autant plus vrai lorsqu’elle sait s’appuyer sur l’expertise et le réseau de pôles de compétitivité. 

C’est très exactement ce qu’il se passe sur le territoire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Fort de ses 370 adhérents, le pôle de compétitivité AXELERA crée au quotidien de la valeur en faisant émerger des solutions innovantes et compétitives pour l’industrie à la confluence de la chimie, de l’environnement et de l’énergie. C’est donc tout naturellement que le pôle accompagne depuis 2017, la Région dans son projet de structuration de filière d’excellence hydrogène « Zero Emission Valley » initié en partenariat avec trois de ses adhérents : ENGIE, Michelin et Hympulsion.

En complément des enjeux d’usage mobilité, Axelera apporte son expertise sur des projets d’écosystèmes territoriaux en fédérant les usages industriels de l’hydrogène. Deux projets récents emblématiques accompagnés par AXELERA montrent la voie :

Tout d’abord, le projet CASHEMIR (Conversion d’AdiSseo à l’HydrogèneE pour la Méthionine IndustRielle) qui s’inscrit dans le cadre de la démarche responsable et durable d’ADISSEO en partenariat avec ENGIE. Ce projet soutenu par l’ADEME vise à réduire l’empreinte carbone de la production de méthionine, acide aminé indispensable à la nutrition animale par la construction d’une unité de production d’hydrogène vert alimentant les lignes de production sans renoncer à ses besoins de productivité. 
Autre projet d’ampleur soutenu par l’Europe, HYPSTER porté par STORENGY, vise à installer le premier démonstrateur de stockage d’hydrogène vert en cavité saline. Il s’agit là d’un maillon essentiel du développement de la filière hydrogène : le stockage de l’hydrogène à grande échelle.

C’est ici et maintenant, en assemblant l’ensemble des usages de l’hydrogène décarboné tant industriel que mobilité que se dessine la filière hydrogène européenne.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Hydrogène de France lance son introduction en Bourse
Hydrogène de France lance son introduction en Bourse
Hydrogène de France, pionnier dans le développement d’infrastructures pour la production d’électricité à partir d’hydrogène vert, fait son introduction sur le marché d’Euronext. Deux industriels participent à son augmentation de capital : Rubis et Teréga.
Bpifrance et l’Ademe lancent la 2e édition de l’Accélérateur Transition Energétique
Bpifrance et l’Ademe lancent la 2e édition de l’Accélérateur Transition Energétique
La banque publique d’investissement Bpifrance et l’Ademe annoncent le lancement de la deuxième promotion de l’Accélérateur Transition Energétique. 20 entreprises du secteur ont été sélectionnées pour leur potentiel de développement.
Installation d’un méthaniseur avec bâtiment solaire en autoconsommation
Installation d’un méthaniseur avec bâtiment solaire en autoconsommation
La société française spécialisée dans les installations de production d'énergie renouvelable, Arkolia Energies, annonce la mise en place d’un nouveau site de méthanisation alimenté en continu à Ludiès en Ariège.
Paul Jarquin, élu président de Fibois France
Paul Jarquin, élu président de Fibois France
L’actuel président de Fibois Ile-de France, a été élu le 26 mai dernier à la présidence de Fibois France pour un mandat de trois ans.
La dorsale européenne de l’hydrogène s’étend à 40.000 Km
La dorsale européenne de l’hydrogène s’étend à 40.000 Km
Avec l’intégration de douze gestionnaires de réseau de transport de gaz, le groupement de la dorsale hydrogène prévoit l'installation en 2040 d’un réseau d’hydrogène de 39.700 km reliant 21 pays européens.
[Dossier/1] L’eau de mer souffle le chaud et le froid à Marseille
[Dossier/1] L’eau de mer souffle le chaud et le froid à Marseille
La production d’électricité à partir de l’énergie thermique des mers peine encore à trouver un modèle économique, mais les calories et frigories des océans peuvent tout de même d’ores et déjà être exploitées : la preuve avec l’installation Thassalia, à Marseille. 
[Tribune] Le CO2 est-il la molécule idéale pour stocker des énergies renouvelables ?
[Tribune] Le CO2 est-il la molécule idéale pour stocker des énergies renouvelables ?
Les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de 67 % entre 1790 et 2018. Pour le meilleur et pour le pire. Aujourd’hui sa concentration est record malgré les solutions alternatives. Et si nous gardions le meilleur ? Le CO2, porte battante entre chimie et énergie, peut-il devenir une molécule idéale pour stocker des énergies renouvelables ? Elsje Alessandra Quadrelli, directrice de Recherche CNRS à l’institut de recherche sur la catalyse et l’environnement de Lyon (IRCELyon), évoque les possibilités de valorisation du CO2 et son atout dans la gestion et le stockage des énergies renouvelables.
Tous les articles ÉNERGIE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.