Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Dijon Métropole pose la première pierre de la future station d'hydrogène

Dijon Métropole pose la première pierre de la future station d'hydrogène
Le chantier de construction concerne la première des deux stations de production d'hydrogène. Crédits : Dijon Métropole
Par Abdessamad Attigui, le 20 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La métropole engage son projet d’hydrogène vert de 100 millions d’euros à travers l’installation de deux unités de production. Ce projet permettra d’éviter à partir de 2023 l’émission de 1726 tonnes de CO2 par an.
 
Le projet d’hydrogène vert de Dijon Métropole, annoncé en 2020, est entré dans sa phase concrète avec le lancement, ce mercredi 19 mai, du chantier de construction de la première des deux stations de production d’hydrogène vert par électrolyse. Ces unités de production permettront à compter de 2023, d’alimenter les premières bennes à ordures ménagères à l’hydrogène de France (8 seront mises en service en 2022) et de ravitailler la plus grande flotte de bus à hydrogène du pays (27 bus en service en 2023).

La première station de production d’hydrogène sera mise en service début 2022, avec une capacité initiale de production de 440 kilogrammes d’hydrogène par jour. Sa production, qui sera multipliée à terme par 2 avec la construction d’une extension, s’appuiera sur l’unité de valorisation énergétique qui traite et recycle les déchets ménagers de 88 % de la population de la Côte d’Or. 

L’installation de la seconde station, au sud de la ville, est prévue pour 2023 et sera dédiée aux autobus publics. Dotée d’une capacité quotidienne de 880 kilos d’hydrogène, celle-ci sera alimentée par une unité de méthanisation de boues d’épuration et une ferme photovoltaïque de 12 hectares.

Décarboner les transports publics

Ce fameux projet d’hydrogène permettra à la ville d’économiser dès 2023, l’émission de 1750 tonnes de CO2 chaque année, soit l’équivalent de 24 millions de kilomètres en voiture citadine. La capacité de production permettra également de proposer aux entreprises et collectivités locales de convertir leurs propres parcs et de « développer enfin un usage grand public des véhicules à hydrogène ».

La métropole de Dijon se projette également dans l’avenir avec l’ambition d’accélérer la décarbonation de ses transports publics en déployant dès 2026, une flotte de 62 bus et 22 bennes à ordures ménagères converties à l’hydrogène vert. La ville vise le renouvellement de l’intégralité de son parc de véhicules lourds en hydrogène à l’horizon 2030, soit les 44 bennes à ordures ménagères et les 180 bus qu’elle détient.

« Nous inventons à Dijon un système énergétique territorial au service de la croissance verte inédit en France. L’écosystème vertueux de production et de consommation locales d’hydrogène produit à partir des déchets ménagers alimentera bus et bennes à ordures ménagère », a commenté François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon métropole.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Shell sommé de réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030
Shell sommé de réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030
« Un jugement historique », se félicitent les ONG engagées dans l’action juridique contre Shell. Après avoir reconnu que les activités du groupe pétrolier sont émettrices de CO2, la Cour suprême des Pays-Bas a condamné Shell à cesser ses activités les plus polluantes et de se conformer à la trajectoire climatique 1.5°C.
Trédi Salaise récupère la chaleur fatale pour la décarbonation de l'industrie locale
Trédi Salaise récupère la chaleur fatale pour la décarbonation de l'industrie locale
L’usine Trédi, propriété de Séché Environnement spécialisée dans le traitement thermique et la valorisation des déchets dangereux, a inauguré le vendredi 09 juillet, son nouveau réseau de chaleur. L’installation a vocation à fournir 600.000 tonnes de vapeur aux industriels de la plateforme chimique de Roussillon (Isère) et d’éviter annuellement 180.000 tonnes de CO2.
Orléans : un projet d’hydrogène renouvelable au service de la décarbonation de la filière logistique
Orléans : un projet d’hydrogène renouvelable au service de la décarbonation de la filière logistique
Bouygues Energies & Services et FM Logistic s’associent pour le développement d’un écosystème territorial d’hydrogène renouvelable autour de la Métropole d’Orléans. Objectif : décarbonation de la filière logistique en France.
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
La refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) entre en vigueur ce jeudi 1er juillet 2021. La nouvelle méthode de calcul, permettra de rendre le DPE opposable au même titre que les autres diagnostics du bâtiment. L’occasion de dresser un état des lieux de ce dispositif en France.
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments, pensons aux énergies renouvelables thermiques !
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments, pensons aux énergies renouvelables thermiques !
Après des années de stop-and-go et d’hésitations, la France est enfin au rendez-vous des enjeux en termes de rénovation énergétique des bâtiments. La députée Marjolaine Meynier-Millefert, élue de la 10ème circonscription de l’Isère, Alice Chougnet, fondatrice de Geosophy, entreprise experte de la géo-énergie, et Olivier Godin, vice-président solaire thermique d’Enerplan, évoquent deux solutions complémentaires et au potentiel exceptionnel pour le secteur du bâtiment : la géo-énergie et le solaire thermique. 
Nawa Technologies produira des « électrodes révolutionnaires » pour le stockage de l'électricité
Nawa Technologies produira des « électrodes révolutionnaires » pour le stockage de l'électricité
Nawa Technologies, spécialiste des systèmes de stockage d’énergie de nouvelle génération, a franchi une étape décisive avec la fabrication d’électrodes à base de nanotubes de carbone alignés verticalement (VACNT) pour le stockage d'électricité, dans son usine d’Aix-en-Provence.
Pays de la Loire : construction de deux nouvelles stations de biocarburant
Pays de la Loire : construction de deux nouvelles stations de biocarburant
Le Territoire d’énergie Mayenne a confié à Endesa la construction et l’exploitation de deux nouvelles stations publiques d’avitaillement en GNV/BioGNV (gaz naturel véhicule) en Pays de la Loire.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.