ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Personne ne doit être laissé de côté sur la voie de la neutralité climatique !

[Tribune] Personne ne doit être laissé de côté sur la voie de la neutralité climatique !
Olivier Xu, Country Manager France chez Bulb. Crédits : Bulb
Par Olivier Xu, le 30 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Olivier Xu, Country Manager France chez Bulb, questionne les moyens de la transition énergétique, les différents outils mis en place dans le plan européen « fit-for-55 », et ses conséquences sur le consommateur final.

Avec son pacte vert baptisé « fit for 55 », la Commission européenne a adopté en juillet un ensemble de propositions visant à réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre des pays membres d’au moins 55 % d’ici à 2030. L’objectif attendu est clair : parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050.

Cette révision de la législation de l’Union européenne est aussi vertueuse que nécessaire, alors que l’urgence d’agir s’impose de nouveau à nous avec les terribles bouleversements climatiques qui traversent actuellement le monde. De tels engagements, à la fois concrets et ambitieux, sont le signe très positif qu’une prise de conscience collective peut se traduire en actes forts, y compris au sein des plus grandes instances.

Cette évolution est toutefois accompagnée d’un mécanisme de « pollueur-payeur », qui alourdit indirectement la facture de nombreux ménages, y compris les plus précaires, et y compris ceux qui, paradoxalement, se fournissent déjà en énergies renouvelables. Pourtant, si nous voulons que cette révolution verte emporte l’adhésion du plus grand nombre, celle-ci doit être également perçue comme juste et équitable.

La révolution énergétique est engagée, mais la question de la pauvreté énergétique demeure au cœur des débats

Si ce principe de pollueur-payeur est nécessaire - plus une entreprise émet de gaz à effet de serre dans le cadre de ses activités, plus la taxe carbone qu’elle devra payer sera élevée - je m’interroge toutefois sur son équité une fois appliqué à l’échelle nationale. Car la hausse du prix de production impacte directement les ménages partout en Europe, qui voient le montant de leur facture augmenter, alors même qu’ils ont souscrit un contrat auprès d’un fournisseur d’énergies renouvelables. Ce qui est injuste.

Et c’est le cas y compris dans des pays où la part des centrales à énergies fossiles a déjà fortement baissé, comme en France ou en Espagne. En Espagne, 55 % de l’énergie consommée au premier trimestre était d’origine renouvelable, pourtant la note d’électricité a bondi de plus de 40 %...

Récemment, Madrid a donc appelé Bruxelles à revoir ce système tarifaire inéquitable, et a temporairement baissé le montant de la TVA sur la facture des consommateurs pour pallier cette hausse. Bien que cette solution ne soit que temporaire, il s’agit néanmoins d’une mesure intéressante pour leur offrir un peu de répit le temps d’identifier une solution durable.

L’adhésion de la population

Il est certain que le défi pour les années à venir sera de faire en sorte que le soutien aux politiques respectueuses du climat continue de croître et que les intentions se transforment en actions à long terme. Mais cela doit passer par l’adhésion de la population, et donc par un fort sentiment de justice. Moi-même dirigeant d’une entreprise d’énergie renouvelable, je suis convaincu de l’utilité du plan « fit-for-55 » et plus généralement de la baisse de l’utilisation des énergies fossiles au profit d’énergies non polluantes.

Mais j’insiste : la transition énergétique sera juste ou ne sera pas. Car aujourd’hui, il me semble difficilement concevable pour les familles de voir d’un côté les énergies renouvelables se déployer, à l’échelle nationale comme individuelle, et de l’autre une augmentation constante de la facture énergétique pour pallier la hausse du prix du CO2, via l’augmentation des taxes.

Et au-delà d’un nécessaire besoin d’adhésion, je m’inquiète également pour les familles les moins aisées où l’électricité pèse déjà très lourd sur les fins de mois et qui pourraient être plongées dans la précarité énergétique. Ce ne serait pas la première fois qu’une hausse des taxes se confronte à la réalité du pouvoir d’achat. Le malheureux précédent de la taxe carbone nous a montré à quel point opposer « fin du monde et fin du mois » peut être dommageable. Les gouvernements auront un rôle clé à jouer pour renverser cette situation et faire en sorte que davantage de personnes fassent des choix plus durables.

La révolution est déjà en marche : au premier semestre 2021, 39% de l’électricité produite dans l’Union européenne provenait des énergies renouvelables, ce qui la placera devant les énergies fossiles selon la récente étude du think-tank Ember. Il serait dommage que celle-ci soit freinée par un sentiment d’iniquité ou par simple impossibilité de la financer, faute de moyens.

Vers un nouveau paradigme énergétique ?

Les nouvelles technologies, à l’image du compteur Linky dont je suis moi-même un fervent défenseur, permettent un suivi très précis de la consommation et de la provenance de l’électricité au sein des foyers.

Selon moi, l’avenir de l’énergie se trouve en partie dans ces nouvelles technologies, qui permettent dans un premier temps aux ménages de maîtriser leur consommation ; et pourquoi pas dans un second temps à l’État ou aux régulateurs d’adapter les taxes, dont une grande partie sont justement dédiées aux énergies renouvelables, en fonction de la provenance de son électricité ? Ce qui est certain, c’est qu’elle permet de faire appel à de nouveaux fournisseurs, et ainsi de s’éloigner des tarifs réglementés, afin de réaliser de véritables économies.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1796
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Tribune | « La réduction du PUE rend un data center plus rentable »
Tribune | « La réduction du PUE rend un data center plus rentable »
Les data centers représentent 1 % de la consommation d’énergie mondiale. Il est essentiel de les optimiser partout où cela s’avère possible. Pour surveiller leur consommation d’énergie, les équipes peuvent alors utiliser le Power Usage Effectiveness (PUE). Linda Lescuyer, directrice Energie d'Interxion France, revient sur l’importance de cet outil d'évaluation et livre quelques recommandations pour réduire la consommation.
338.265 logements rénovés au premier semestre 2022 
338.265 logements rénovés au premier semestre 2022 
En ce début d’année, l’aide MaPrimeRénov’ a bénéficié à 68 % à des ménages aux revenus modestes et très modestes.  
Le gouvernement donne un « coup de pouce » aux CEE 
Le gouvernement donne un « coup de pouce » aux CEE 
La baisse des travaux de rénovation énergétique aidés par les certificats d’économies d’énergie (CEE) a marqué le premier semestre 2022. Pour booster la filière, le gouvernement annonce une hausse de 25 % du niveau de l’obligation des CEE et étend le « coup de pouce chauffage » aux logements collectifs.  
À Messimy, Boiron équipe son site d'ombrières photovoltaïques
À Messimy, Boiron équipe son site d'ombrières photovoltaïques
2,4 MW d'ombrières photovoltaïques seront installées par CVE en 2024 au siège des Laboratoires Boiron, basé à Messimy (Rhône), soit l'équivalent de 700 places de parking.
Enercoop recourt à l’ARENH à partir de 2023 
Enercoop recourt à l’ARENH à partir de 2023 
Ouvertement opposé à ce mécanisme, le fournisseur alternatif d’électricité renouvelable est dans l’obligation de recourir temporairement à l’Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique (ARENH) pour maintenir son activité.    
Deux parcs éoliens offshore prendront le large de la côte Sud-Atlantique
Deux parcs éoliens offshore prendront le large de la côte Sud-Atlantique
Le gouvernement cible deux zones d’implantation du projet de parcs éoliens en mer au large de la côte Sud-Atlantique. Une procédure de mise en concurrence sera lancée cette année en vue de l'attribution d'un parc d'éoliennes en mer de 1 000 MW environ.  
Bernard Chaud préside l’association Chimie du Végétal
Bernard Chaud préside l’association Chimie du Végétal
Bernard Chaud, directeur de la Stratégie industrielle de Global Bioenergies, succède à François Monnet à la présidence de l'association et se donne pour mission de poursuivre la dynamique collective autour de la filière chimie du végétal.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- FRIGORISTE H/F
- Dessinateur Projeteur BE Travaux H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- Consultant SLI F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.