ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les réseaux de chaleur et de froid vertueux restent à la traîne

Les réseaux de chaleur et de froid vertueux restent à la traîne
La consommation de chaleur renouvelable par les réseaux augmente de 10 % par an. Crédit : romaset/Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 10 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon une enquête menée par la Cour des comptes, l’exploitation des réseaux de « chaleur renouvelable » en France reste insuffisante et ce, malgré son potentiel pour accélérer la transition énergétique.

Une maigre consommation de chaleur renouvelable par les réseaux ! Tel est le constat dévoilé par la Cour des comptes et 9 chambres régionales des comptes dans leur rapport qui analyse la manière dont les pouvoirs publics mettent en œuvre l’objectif national de développement des réseaux de chaleur dans un contexte de politiques d’économie d’énergie. Cet objectif vise une production de chaleur renouvelable représentant 3,4 millions de tonnes d’équivalent pétrole (Mtep) en 2030.

Mais un écart semble se creuser entre l’objectif fixé et sa concrétisation sur le terrain. L’enquête révèle que le développement de la chaleur en réseau produite à partir d’énergies renouvelables et de récupération est insuffisante, tandis que la France doit multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid renouvelables entre 2012 et 2030. « Le taux de pénétration de ces systèmes est en-deçà de la moyenne européenne », peut-on lire dans le rapport.
 


Et même si la consommation de chaleur renouvelable par les réseaux croît de 10 % par an, passant de 0,68 à 1,21 Mtep entre 2012 et 2019, « cette trajectoire reste insuffisante pour atteindre l’objectif fixé ». La trajectoire actuelle de développement se limite à 83.000 tep par an et à ce rythme, la chaleur renouvelable livrée en 2030 ne serait que de 2,26 Mtep. 

Pour espérer atteindre l’objectif, il serait donc nécessaire à la fois d’augmenter la part des énergies renouvelables approvisionnant les réseaux existants et de développer de nouveaux réseaux de chaleur et de froid.

Amélioration de la planification et le pilotage par les collectivités locales

La Cour relève ensuite des lacunes qui perturbent la planification et le pilotage de ces réseaux. Elle recommande d’améliorer l’implication des collectivités locales, « qui sont les principales actrices du développement de ce service public industriel et commercial ». Parmi les problèmes observées : l’insuffisance de ressources humaines et l’absence de techniques adaptées. Ces lacunes doivent être comblées « par un transfert de compétences adéquat à tous les établissements publics de coopération intercommunale de plus de 20.000 habitants », précise la juridiction financière .

Pour une meilleure gestion de ce service public et son développement, la Cour préconise l’amélioration de la collecte de données économiques sur le chauffage urbain par les collectivités locales. Pour la Cour des comptes, informer les consommateurs sur les prix et la qualité du
service public de chauffage urbain favoriserait le développement de ces réseau. Il serait donc « souhaitable que les collectivités rendent davantage accessibles ces informations essentielles pour éclairer les consommateurs sur leur choix de source d’alimentation ».

Plus de moyens pour le développement des chauffages urbains

Le déploiement des réseaux de chaleur est majoritairement financé par le ministère de la Transition écologique, l’Agence de la transition écologique (Ademe), et le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema). Néanmoins, le total des moyens alloués par ces trois institutions aux réseaux de chaleur « reste modeste ». La Cour révèle que 20 agents sont « à temps plein pour un coût estimé à 1,5 millions d’euros par an, auquel s’ajoute 1,3 millions d’euros pour le soutien à la recherche ou à des partenaires, soit un total de 2,8 millions d’euros ».

La Cour des comptes revient ainsi sur les mesures incitatives au développement de ces réseaux. Elle se penche premièrement sur les réseaux alimentés par plus de 50 % d’énergies renouvelables qui permettent à leurs usagers de bénéficier d’un taux réduit de TVA (5,5 %) sur la part de leur facture liée à la fourniture d’énergie. Cette dépense fiscale estimée à 67 millions d’euros par an présente un risque d’incompatibilité avec la réglementation européenne « dès lors que, dans la facture des consommateurs des réseaux non éligibles, le taux de TVA est différencié entre la part abonnement (5,5 %) et la part liée à la fourniture d’énergie (20 %) ». Cependant, cette mesure reste efficace et incitative pour le développement des énergies renouvelables.

La Cour encourage les institutions à se saisir d’autres formes d’aides au développement des chauffages urbains vertueux. « Afin de favoriser les décisions de raccordement dans les zones desservies, il pourrait être envisagé de modifier, sous certaines conditions, les règles actuelles de partage de l’amortissement des coûts de raccordement à un réseau de chaleur entre bailleurs et locataires, en contrepartie des économies d’énergie obtenues par cet investissement », peut-on lire dans le rapport.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Seanergy réunit les acteurs des énergies marines au Havre
Seanergy réunit les acteurs des énergies marines au Havre
Pour sa sixième édition, le forum international dédié aux Énergies de la Mer, revient du 15 au 16 juin au Havre. L’événement réunira 3 500 acteurs internationaux autour de plus de 200 exposants.
Saint-Nazaire : Valemo participe à la maintenance corrective des éoliennes offshore
Saint-Nazaire : Valemo participe à la maintenance corrective des éoliennes offshore
A l’occasion du salon Seanergy, la société danoise Global Wind Service sélectionne Valemo pour l'accompagner sur les prestations de maintenance corrective des éoliennes en mer installées au parc de Saint-Nazaire.
Tribune | « La France doit investir dans le renouvelable pour mieux maîtriser sa politique énergétique »
Tribune | « La France doit investir dans le renouvelable pour mieux maîtriser sa politique énergétique »
La stratégie énergétique de la France est largement fondée sur le nucléaire. Pour répondre à la double problématique de sécurité d’approvisionnement énergétique et décarbonation de l’énergie, Jean-François Petit, Directeur Général de Q Energy France, appelle à « revoir les conditions d’autorisation des projets de production d’énergie renouvelable » afin d’encourager l’éolien et le solaire. 
Le parc éolien offshore Saint-Nazaire produit ses premiers mégawattheures
Le parc éolien offshore Saint-Nazaire produit ses premiers mégawattheures
D’ici la fin de l’année 2022, les 80 éoliennes du parc en mer de Saint-Nazaire devraient produire une capacité totale de 480 MW.
Tout savoir sur : le décret éco-énergie tertiaire
Tout savoir sur : le décret éco-énergie tertiaire
Éco Énergie Tertiaire est une obligation réglementaire engageant les acteurs du tertiaire vers la sobriété énergétique. Issue du décret tertiaire, elle impose une réduction progressive de la consommation d’énergie dans les bâtiments à usage tertiaire afin de lutter contre le changement climatique. Décryptage avec Marc-André Merlet, directeur Performance énergétique chez Equans France.
GravitHy exploite l'hydrogène pour décarboner l'acier
GravitHy exploite l'hydrogène pour décarboner l'acier
Le consortium industriel, composé d’EIT InnoEnergy, Engie New Ventures, Plug, Forvia, Primetals Technologies et le groupe Idec, lance la société GravitHy. Sa première usine de production d'acier décarboné sera installée à Fos-sur-Mer (Provence-Alpes-Côte d'Azur) en 2024.
Tribune | « Des enjeux de la filière en France à l’émergence de nouveaux acteurs »
Tribune | « Des enjeux de la filière en France à l’émergence de nouveaux acteurs »
De l’optimisation de l’efficience des installations à la sécurisation des investissements, Anne De La Bachelerie, Consultante Energie, Utilities & Telecom chez Magellan Consulting, revient sur les enjeux auxquels est confrontée la filière du biogaz.    
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- FRIGORISTE H/F
- Dessinateur Projeteur BE Travaux H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- Consultant SLI F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.