Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

GreenYellow met le cap sur l'Europe de l'Est

GreenYellow met le cap sur l'Europe de l'Est
Le groupe affiche désormais un pipeline avancé de 809 MWc pour le solaire photovoltaïque. Crédit : Andreas160578/Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 21 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un avenir radieux attend GreenYellow, spécialiste français de l’énergie solaire et de l’efficacité énergétique, qui poursuit son expansion à l’international avec la signature de nouveaux contrats en Europe de l’Est.

L’année 2021 réussit à la filiale du groupe Casino spécialisée dans les photovoltaïques, GreenYellow. Elle enregistre au premier semestre un EBITDA de 36,5 millions d’euros, soit une progression de 40 % par rapport à juin 2020. Le groupe affiche désormais un pipeline avancé de 809 MWc pour le solaire photovoltaïque, ce qui correspond à une forte progression de 85 % par rapport au premier semestre 2020 et avec un pipeline additionnel d’opportunités de 3,5 GWc. La société savoure sa forte croissance et entend renforcer sa présence en Europe de l’Est, en Afrique et en Amérique latine en vue de conquérir de nouveaux marchés.

Cette croissance s’est rapidement matérialisée sur le terrain. Deux contrats ont été signés en Afrique cette année : un contrat avec Senico visant l’installation de la plus grande centrale solaire en autoconsommation du Sénégal (1,56 MWc) et à Madagascar, en partenariat avec Axian, pour l’extension de la centrale d’Ambatolampy en doublant sa capacité de 20 à 40 MWc, « auxquels s’ajouteront 5 MWh de stockage par batterie ».

En Asie du Sud-Est, GreenYellow a lancé deux projets : l’implantation de la plus grande centrale solaire photovoltaïque de la société pour l’industriel Panel Plus Co. (fabricant de panneaux de particules) en Thaïlande, pour une capacité totale de 6,67 Mwc. Et en Amérique Latine, notamment en Colombie, dans laquelle le groupe a mis en place un programme de HACC pour un groupe hôtelier international, « premier projet dans un nouveau bâtiment en construction dans le pays », peut-on lire dans un communiqué.

Une équipe au plus près de ses clients comme facteur de croissance

Cette croissance s’explique par plusieurs facteurs. D’abord la demande des clients pour tout ce qui concerne la décarbonisation. « GreenYellow est très en avance dans ce secteur, car c’est ce que l’on propose auprès de nos clients depuis 14 ans. La crise sanitaire a provoqué un électrochoc chez nos clients qui cherchent à consommer mieux et moins d’énergie. Nous avons de plus en plus de clients qui cherchent à être « Carbon Neutral » à l’horizon 2030 ou 2050 », nous explique le directeur général en charge du Développement et des partenariats, Gino Gauthier.

Le deuxième facteur réside dans la différenciation dans le marché de l’énergie verte. Forte de son modèle, la société se repose notamment sur sa stratégie « push ». « Lorsque l’on parle de PV centralisé, la dynamique commerciale fonctionne principalement par, tandis que notre approche est plus proactive, comme un réel allié énergétique de nos clients », commente Gino Gauthier. Cette stratégie se traduit par l’implantation d’une équipe au plus près de ses clients. « Nous avons étoffé notre équipe commerciale, nous nous sommes installés dans de nouveaux pays en Afrique, Asie, Amérique latine. Chacune de nos nouvelles géographies sont constituées d’équipes locales », à l’écoute des clients et de leurs besoins avec des offres spécifiques et personnalisées.

La croissance du groupe réside également dans le choix des clients. Contrairement à la majorité de ses concurrents qui « courent derrière les grands noms », GreenYellow a fait le choix d’accompagner les leaders locaux « notamment les acteurs des marchés verticaux comme la logistique, les industriels textiles, les industriels d’agroalimentaire ou encore les aéroports ».

Implantation en Europe de l’Est

Le groupe se réserve de nouveaux contrats pour poursuivre son développement à l’international. GreenYellow annonce déjà le renforcement de sa position en Afrique avec la signature de nouveaux contrats au Maroc et en Afrique du Sud et potentiellement au Bénin. « Nous avons aussi signé deux projets solaires en Afrique du Sud avec les deux plus grands retailers (commerce du détail, [ndlr]) locaux, tel que Shoprite ainsi qu’un industriel de renom Ceramic Industries. Pour la première fois, nous avons produit de l’électricité solaire dans cette zone. Nous venons également de signer au Maroc avec un important groupe industriel, pour une centrale de 5 MWc », affirme Gino Gauthier. 

De même pour l’Asie, « nous venons avec plusieurs grands noms d’industriels du textile ». Quant à l’Amérique latine, GreenYellow a récemment signé avec Oi Telecome, l’un des plus importants opérateurs de télécommunication au Brésil, pour lequel « nous allons installer de nouvelles centrales solaires, qui viendront compléter les 4 déjà mises en service en 2020. Nous avons également signé avec un grand distributeur de matériaux, de bricolage et d’aménagement, pour l’installation de centrales solaires pour plus de 7 MWc », ajoute-t-il. 

Mais la principale nouveauté du groupe concerne surtout son implantation en Europe de l’Est, plus précisément en Pologne. Les équipes « vont rayonner sur toute l’Europe de l’Est : Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie ». En s’alliant à Solarpro, principal opérateur du secteur photovoltaïque en Europe de l’Est, GreenYellow lance son premier projet solaire de 4 MWc en Bulgarie qui sera la plus grande centrale solaire en autoconsommation du pays. « Nous avons démarré les premiers travaux de notre premier projet en Europe de l’Est avec le groupe Solvay, par le biais d’un partenariat stratégique avec Solarpro, pour un beau projet de 4 MW », commente Gino Gauthier. Dans le cadre de ce partenariat, GreenYellow ambitionne de développer 100 MWc de capacité installée à l’horizon 2025.

Vers une trentaine de pays ?

GreenYellow ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La société présente dans plus d’une quinzaine de pays à travers le monde, entend multiplier ses implantations pour répondre à la demande croissante de ses clients. « Nous allons annoncer d’ici 15 jours un grand partenariat avec un gros industriel équipementier automobile que nous accompagnerons en efficacité énergétique dans une trentaine de pays où ils sont implantés. Ce type de contrats est une opportunité pour nous d’aller plus loin et de renforcer notre présence sur certaines zones, en lien avec nos clients et leurs besoins », nous fait savoir Gino Gauthier.

Par ailleurs, le groupe ambitionne d’accélérer son modèle de développement et prévoit de finir l’année « entre 80 et 85 millions d’euros d’EBITDA ». GreenYellow a « l’ambition d’atteindre 250 millions d’euros d’EBITDA pour 2025 ». Le groupe compte investir, sur la période 2021-2025, environ 1,9 milliard d’euros cumulés hors investissements des joint-ventures.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Pour sa 10e édition, le salon Expobiogaz ouvre ses portes à Metz
Pour sa 10e édition, le salon Expobiogaz ouvre ses portes à Metz
Cette année, la dixième édition de l’événement national Expobiogaz se tiendra au parc des Expositions de Metz Métropole du mercredi 1er au jeudi 02 septembre.
Groupe Muller : 50 postes à pourvoir
Groupe Muller : 50 postes à pourvoir
Le groupe Muller, spécialiste des équipements thermiques intelligents et connectés, renforce ses effectifs pour soutenir le dynamisme de son activité en France.
Ciel dégagé pour les installations photovoltaïques au 2e trimestre 2021
Ciel dégagé pour les installations photovoltaïques au 2e trimestre 2021
France Territoire Solaire dévoile la 39ème édition de son Observatoire de l’Énergie Solaire photovoltaïque en France. Principale conclusion : le volume de raccordement s’établit à 660 MW au second trimestre 2021, en hausse par rapport au 1er trimestre 2021.
Hydrogène décarbonné : l'optimisme de la filière s'installe au salon HyVolution
Hydrogène décarbonné : l'optimisme de la filière s'installe au salon HyVolution
L’hydrogène renouvelable a la cote. Pour accompagner l’essor de cette filière, l’événement annuel HyVolution ouvrira ses portes du 27 au 28 octobre pour présenter les innovations et solutions. L’occasion pour France Hydrogène de dresser un état d’avancement de l’hydrogène.
Teréga Solutions se renforce avec l'entité « Hydrogène »
Teréga Solutions se renforce avec l'entité « Hydrogène »
Le groupe Teréga a créé une nouvelle Business Unit (BU) « Hydrogène » affiliée à Teréga Solutions. Sa direction est attribuée à Hind Lammari. 
[Avis d'expert] Prix de l’électricité : une méthode de calcul qui pénalise 70% des  Français
[Avis d'expert] Prix de l’électricité : une méthode de calcul qui pénalise 70% des Français
Plébiscités aujourd’hui par plus de 70% des foyers français malgré l’ouverture à la concurrence en 2007, les TRV (Tarifs Réglementés de Vente de l'énergie) sont en constante augmentation depuis leur création. Leur méthode de calcul, supervisée par la CRE questionne cependant : Les TRV sont-ils véritablement dans l’intérêt du consommateur ? Quelle réalité recouvrent-ils exactement ? Olivier Xu, Country Manager France de Bulb apporte un éclairage sur ce sujet. 
Sandrine Cauvin prend en charge la direction financière d'Energisme
Sandrine Cauvin prend en charge la direction financière d'Energisme
Sandrine Cauvin rejoint Energisme, spécialiste de la gestion des énergies au travers de sa plateforme N'Gage, en tant que Directrice administrative et financière.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.