Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Biométhane exclu de la RE2020, Coénove saisit le Conseil d'État

Biométhane exclu de la RE2020, Coénove saisit le Conseil d'État
Coénove regrette qu’il n’y ait pas plus de prise en compte de l’évolution du gaz vers le renouvelable. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 6 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Logements individuels, collectifs et bâtiments du secteur tertiaire seront concernés, à compter de janvier 2022, par l’application de la nouvelle réglementation environnementale (RE2020) qui vise la décarbonation et la sobriété énergétique. Un texte ambitieux qui délaisse le gaz renouvelable au grand dam de l’association Coénove qui demande l’intégration du biométhane.

Une requête a été déposée devant le Conseil d’État le 29 septembre 2021. Cette saisine s’attaque aux dispositions de la RE2020 qui conduiront progressivement à exclure le recours au gaz des constructions nouvelles. Décidée d’agir, Coénove, qui réunit les principaux acteurs de l’efficacité énergétique dans le bâtiment, invoque notamment la distinction entre gaz naturel et gaz renouvelable et demande l’intégration du biométhane dans cet ambitieux texte. « Notre démarche n’a rien de conflictuel et vise simplement à réparer une injustice à l’égard d’une énergie renouvelable, le biométhane, qui a toute sa place dans le mix énergétique », commente Bernard Aulagne, président de Coénove, dans un communiqué.

Utile de rappeler que la nouvelle réglementation environnementale prend en compte le facteur carbone. Autrement dit, sont comptabilisées toutes les émissions de gaz à effet de serre à tous les stades de la construction, aussi bien au niveau de la construction elle-même, des matériaux utilisés, qu’au niveau de l’exploitation sur une durée de 50 ans, voire des émissions liées à la destruction du bâtiment concerné. Celle-ci donne la priorité à la sobriété énergétique, la décarbonation de l’énergie, et vise ainsi à diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments tout en garantissant le confort des habitants en cas de forte chaleur. Néanmoins, ce texte pose problème pour la filière du gaz renouvelable avec des seuils carbones fixés pour les maisons individuelles et les logements collectifs, qui excluent à terme le gaz naturel actuel sans distinguer le gaz renouvelable.

Lors d’une interview accordée à EM, Bernard Aulagne, président de l’association, a déjà exprimé son regret concernant l’exclusion du gaz renouvelable dans la RE2020. « Pour résumer rapidement notre position, avant que les annonces soient faites, on était tout à fait d’accord pour que la RE2020 continue à progresser mais avec une volonté de faire progresser toutes les filières et non pas d’en exclure certaines », avant d’ajouter, « mais ce qu’on regrette surtout c’est qu’il n’y ait pas plus de prise en compte de l’évolution du gaz vers le renouvelable, notamment issu de la méthanisation et du biométhane ».

Plusieurs aspects contestés

Pour le président de Coénove, cette exclusion du biométhane « est contestable sur plusieurs aspects ». D’abord, celle-ci « méconnaît les dispositions légales et de droit européen qui imposent de favoriser le recours à toutes les énergies renouvelables dans les constructions nouvelles, sans discriminer entre les sources d’énergies renouvelables ». Or, le biométhane présentée comme énergie renouvelable, est la seule source exclue des constructions nouvelles par la RE2020.

Bernard Aulagne évoque ensuite la contradiction de cette exclusion avec les objectifs de lutte contre le changement climatique et de recours aux énergies renouvelables. « A l’inverse, l’exclusion du biométhane des constructions nouvelles est de nature à augmenter le recours au gaz naturel pour produire l’électricité nécessaire pour répondre au besoin de chauffage en hiver ». Celle-ci freine également le développement de la filière de production d’une énergie renouvelable, « au même titre que les énergies renouvelables électriques, avec les mêmes avantages et bénéfices pour l’environnement et lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et qui présente de plus l’intérêt de ne pas être intermittente ».

Cette absence du gaz renouvelable dans le texte porterait atteinte à la « liberté d’entreprendre des acteurs de la filière en leur fermant de manière définitive et irréversible, pour leur activité gaz, le secteur de la construction nouvelle, alors même qu’ils ont investi et sont en mesure de proposer des solutions énergétiquement performantes recourant au biométhane », peut-on lire dans un communiqué.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, comment ça se recycle une éolienne ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La régénération est en marche au salon Produrable
La régénération est en marche au salon Produrable
Le succès est au rendez-vous ! La 14ème édition du salon professionnel des acteurs et des solutions de l’économie durable Produrable, qui s’est tenue les 16 et 17 septembre dernier, a réuni plus de 8000 visiteurs. Cette réussite démontre l’investissement croissant des entreprises dans leur responsabilité sociétale.
Sylvain Darche pilote la direction commerciale de Wenergy, filiale du groupe Weck
Sylvain Darche pilote la direction commerciale de Wenergy, filiale du groupe Weck
Le groupe Weck, ETI familiale spécialisée dans la rénovation énergétique, se renforce avec l’arrivée de Sylvain Darche au poste de Directeur Commercial de Wenergy.
Hydrogène : pHYnix met la main sur le projet Vitale en Espagne
Hydrogène : pHYnix met la main sur le projet Vitale en Espagne
pHYnix, producteur indépendant d’hydrogène renouvelable, acquiert Vitale. Situé au sud de Madrid, ce projet d’électrolyse dispose d'une capacité de 10 MW.
Waga Energy se lance avec succès sur Euronext Paris
Waga Energy se lance avec succès sur Euronext Paris
Waga Energy, spécialiste de la production de biométhane, se félicite du succès rencontrée lors de son introduction en bourse ce mercredi 27 octobre. Les fonds levés lui permettront de renforcer son développement à l'international.
Teréga Solutions se renforce avec l'entité « Hydrogène »
Teréga Solutions se renforce avec l'entité « Hydrogène »
Le groupe Teréga a créé une nouvelle Business Unit (BU) « Hydrogène » affiliée à Teréga Solutions. Sa direction est attribuée à Hind Lammari. 
Naissance d’un écosystème transfrontalier pour l’hydrogène
Naissance d’un écosystème transfrontalier pour l’hydrogène
Des industriels français, allemands et luxembourgeois se constituent en Groupement européen d'intérêt économique baptisé « Grande Region Hydrogen ». A la clé, une production de 61.000 tonnes d'hydrogène par an.
La plus grande centrale photovoltaïque d'Île-de-France installée à Marcoussis
La plus grande centrale photovoltaïque d'Île-de-France installée à Marcoussis
La plus grande ferme solaire d’Île-de-France a été inaugurée par le Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France), Engie et la commune de Marcoussis (Essonne) en présence de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. D’une puissance de 20,3 MWc, elle produit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 10.000 habitants.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.