Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > CMA CGM rejoint le projet de production de l'hydrogène et d'e-méthane
ÉNERGIE

CMA CGM rejoint le projet de production de l'hydrogène et d'e-méthane

PUBLIÉ LE 11 MAI 2022
LA RÉDACTION
Archiver cet article
CMA CGM rejoint le projet de production de l'hydrogène et d'e-méthane
Crédit : Adobe Stock
Le premier démonstrateur industriel « Jupiter 1000 » piloté par GRTgaz à Fos-sur-Mer (PACA) vise à produire de l’hydrogène vert issu de l’électricité renouvelable et du gaz de synthèse, e-méthane. En rejoignant ce projet, le groupe CMA CGM, spécialiste des solutions maritimes, terrestres, aériennes et logistiques, entend accélérer la transition de sa flotte en utilisant des carburants bas-carbone.

Pour propulser ses navires, le groupe CMA CGM fait le choix d’un carburant propre. Engagé dans cette démarche de transition, le groupe rejoint les partenaires du premier démonstrateur industriel « Jupiter 1000 ». Pilotée par GRTgaz, l’installation à Fos-sur-Mer pour la production d’hydrogène vert, la méthanation et la capture de CO2, permettra à CMA CGM d’accélérer le développement de la filière de production de méthanes de synthèse, un carburant clé pour la décarbonation de ses activités.

Jupiter 1000 consiste à transformer une part d’électricité renouvelable, lorsqu’elle est abondante, en énergie bas-carbone (hydrogène et e-méthane) « de manière à pouvoir la stocker à grande échelle et sur de longues périodes ». Après une phase d’étude, d’autorisations administratives puis de construction, le premier électrolyseur a injecté de l’hydrogène dans le réseau de transport de gaz de GRTgaz en février 2020. Un second électrolyseur a été mis en service début novembre 2021 avec succès.

Expertise du transport

Ce démonstrateur regroupe ainsi l’expertise de plusieurs partenaires : la Compagnie Nationale du Rhône est en charge de la production d’électricité renouvelable, RTE pour l’acheminement de l’électricité, McPhy désigné pour la fourniture des électrolyseurs, Leroux& Lotz pour la capture et le stockage de CO2, Khimod met en œuvre le procédé de méthanation, le CEA Liten assure le pilotage des essais, GRTgaz et Teréga pour l’acheminement des gaz verts dans le réseau de gaz traditionnel et le Grand Port Maritime de Marseille.

Le nouveau membre, CMA CGM apportera quant à lui au projet son expertise du transport et de la logistique. Le groupe compte déjà 28 porte-conteneurs « e-methane ready » équipés de moteurs dual-fuel et propulsés au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et comptera 44 navires de ce type d’ici 2024. La technologie « dual fuel » de moteur au gaz développée par CMA CGM, qui fonctionne actuellement au GNL, est d’ores-et-déjà en capacité d’utiliser du biogaz ainsi que des méthanes de synthèse, précise le groupe.

Solutions bas-carbone

Outre la production d’hydrogène, Jupiter 1000 recycle du CO2 en le transformant en gaz de synthèse. Produit par la chaudière d’Asco Industrie, une aciérie située à proximité du site, le CO2 est capté en pied de cheminée par un équipement développé par Leroux&Lotz et il est ensuite acheminé par canalisation jusqu’au site Jupiter 1000. Au lieu d’être rejeté dans l’atmosphère, ce CO2 sera ainsi recyclé avec de l’hydrogène grâce à un « méthaneur » installé par Khimod.

Le gaz de synthèse produit pourra remplacer le gaz d’origine fossile et être injecté dans l’ensemble des réseaux de transport et de distribution traditionnels. La mise en service des éléments permettant la méthanation de l’hydrogène est attendue pour juin 2022.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Piles à combustible : Inocel valide un financement de 64 millions d'euros
Piles à combustible : Inocel valide un financement de 64 millions d'euros
Une drague alimentée à l’hydrogène bientôt dans le port de Sète-Frontignan
Une drague alimentée à l’hydrogène bientôt dans le port de Sète-Frontignan
La start-up NetZero annonce la certification de sa deuxième usine de biochar
La start-up NetZero annonce la certification de sa deuxième usine de biochar
SNCF Energie signe son premier PPA, le plus gros d’origine éolienne en France
SNCF Energie signe son premier PPA, le plus gros d’origine éolienne en France
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS