Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > Tribune | « Abandon du gaz naturel : la technologie au service de la transition écologique »
ÉNERGIE

Tribune | « Abandon du gaz naturel : la technologie au service de la transition écologique »

PUBLIÉ LE 24 AVRIL 2023
ANTTI HEIKKILÄ, EXPERT INDUSTRIEL ET CHEF DE PRODUIT CHEZ VAISALA
Archiver cet article
Tribune | « Abandon du gaz naturel : la technologie au service de la transition écologique »
Antti Heikkilä, Expert industriel et chef de produit chez Vaisala. Crédit : Vaisala
La montée en flèche des coûts de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre associées à l’extraction, au transport et à la combustion du gaz naturel « signifient que des solutions de remplacement du gaz naturel moins chères, plus fiables et plus durables sont nécessaires ». Tribune signée par Antti Heikkilä, Expert industriel et chef de produit chez Vaisala.

Les pays du monde entier cherchent de toute urgence des alternatives aux combustibles fossiles afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de limiter ainsi le réchauffement de la planète. L’un des moyens d’y parvenir est de remplacer le gaz naturel par du biométhane, mais cette solution ne peut être viable que si elle est durable d’un point de vue environnemental et financier. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de surveiller en permanence la production de biogaz afin d’optimiser le processus.

Formé sur une période de plusieurs millions d’années lorsque des couches de matière organique se décomposent dans les profondeurs du sous-sol à des températures et des pressions élevées, le gaz naturel se compose de méthane et de petites quantités d’autres hydrocarbures gazeux. Il s’agit donc d’un combustible fossile, et sa combustion est responsable d’une part importante des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Par exemple, selon l’USEPA, les émissions provenant de la consommation de gaz naturel représentaient 79 % des émissions directes de CO2 provenant des combustibles fossiles dans les secteurs résidentiel et commercial (aux États-Unis) en 2020.

La montée en flèche des coûts de l’énergie, les perturbations de la Supply Chain et les émissions de gaz à effet de serre associées à l’extraction, au transport et à la combustion du gaz naturel signifient que des solutions de remplacement du gaz naturel moins chères, plus fiables et plus durables sont nécessaires. Avec l’élimination progressive des combustibles fossiles dans le cadre de la transition verte, il est devenu impératif de trouver des sources alternatives d’énergie propre grâce à l’innovation. Les nouvelles technologies ont donc un rôle essentiel à jouer pour nous faire entrer dans une ère d’énergie verte rentable et durable.

Remplacer le gaz naturel par le biométhane

Le biogaz représente une alternative verte importante, mais seulement s’il est économiquement viable et capable de concurrencer les autres formes d’énergie renouvelable. La surveillance en ligne de la production de biogaz et du processus de valorisation en biométhane permet d’améliorer considérablement l’efficacité de la production, ce qui fait du biométhane une alternative économiquement et écologiquement viable aux combustibles fossiles.

Environ 75 % du biogaz actuellement produit dans l’UE est utilisé comme source de chauffage local et de production d’électricité et près de 20 % est converti en biométhane. Selon le programme RePowerEU de la Commission européenne, la production de biométhane devrait être multipliée par dix d’ici 2030 et croître encore plus rapidement jusqu’en 2050. Aujourd’hui, le coût de production du biométhane est estimé à environ 80 euros/MWh, mais l’Association européenne du biogaz s’attend à ce qu’il tombe à 55 euros/MWh à l’avenir. Ces augmentations de production et d’efficacité ne peuvent être réalisées qu’avec les dernières technologies en matière d’instrumentation de contrôle des processus.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Hydrogène : Lhyfe lance un premier site de production au Royaume-Uni
Hydrogène : Lhyfe lance un premier site de production au Royaume-Uni
Décarbonation : les Rencontres territoriales auront lieu à Lyon le 10 avril
Décarbonation : les Rencontres territoriales auront lieu à Lyon le 10 avril
« H2eart for Europe », une nouvelle alliance pour le stockage souterrain d'hydrogène
« H2eart for Europe », une nouvelle alliance pour le stockage souterrain d'hydrogène
A Desvres, un centre aquatique se chauffe à l'acier
A Desvres, un centre aquatique se chauffe à l'acier
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS