Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > Lhyfe annonce le retour à quai de Sealhyfe, première plateforme de production d’hydrogène offshore
ÉNERGIE

Lhyfe annonce le retour à quai de Sealhyfe, première plateforme de production d’hydrogène offshore

PUBLIÉ LE 24 NOVEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Lhyfe annonce le retour à quai de Sealhyfe, première plateforme de production d’hydrogène offshore
Crédit : AdobeStock
Lhyfe, producteur d’hydrogène vert et renouvelable, a annoncé le 24 novembre le retour de sa plateforme pilote de production d’hydrogène offshore, Sealhyfe, sur le quai des Frégates, à Saint-Nazaire. 

Inauguré en septembre 2022 à Saint-Nazaire, le 1er pilote de production d’hydrogène offshore au monde, a eu pour mission de démontrer la faisabilité technique d’un tel projet. Lhyfe a annoncé le retour de Sealhyfe à Saint-Nazaire entre le 24 et le 25 novembre.

L’entreprise avait choisi de confronter Sealhyfe aux conditions réelles en mer pendant plusieurs mois. Ces tests ont donc été effectués sur une plateforme flottante, repensée pour stabiliser l’unité de production en mer et raccordée au hub du site d’essais en mer SEM-REV de Centrale Nantes opéré par la fondation OPEN-C, sur lequel est également raccordé une éolienne flottante. Pour cela, Lhyfe et ses partenaires ont désigné, construit et assemblé l’ensemble des équipements nécessaires à la production d’hydrogène offshore, dont l’électrolyseur de 1 MW fourni par Plug. Sealhyfe dispose ainsi d’une capacité de production allant jusqu’à 400 kg / jour.

Un coup d’accélérateur au projet « Hope »

Au cours de cette période en mer, la plateforme a été soumise à une grande variété de situations météo et a pu réaliser un ensemble de tests permettant de rassembler des millions de données, qui vont désormais être analysées. Les résultats « pourront probablement être partagés dès janvier 2024 », a annoncé Lhyfe dans un communiqué. Ceux-ci seront particulièrement exploités dans le cadre de l’étape 2 de son développement de production d’hydrogène en mer : le projet Hope.

Ce projet, que Lhyfe coordonne au sein d’un consortium de 9 partenaires, avait été retenu par la Commission européenne. Il bénéficie à ce titre d’une subvention de 20 millions d’euros. Dès 2026, ce projet, d’une capacité de 10 MW, pourrait selon les prévisions, produire jusqu’à 4 tonnes par jour d’hydrogène vert en mer, qui sera exporté à terre par pipeline, compressé et distribué aux clients.

Par ailleurs, Lhyfe continue de signer des accords de partenariat avec des développeurs éoliens ou des énergéticiens spécialisés dans l’offshore, tels que EDPR, Centrica ou encore Capital Energy, ainsi que des projets d’envergure sur l’offshore, comme le projet Åland Energy Island, avec CIP et Flexens.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
La Fresque du climat présente sa nouvelle présidente
La Fresque du climat présente sa nouvelle présidente
Rénovation : Effy dresse une cartographie des organismes agréés Mon Accompagnateur Rénov’
Rénovation : Effy dresse une cartographie des organismes agréés Mon Accompagnateur Rénov’
Reden accueille un directeur délégué pour accélérer sa croissance dans le photovoltaïque
Reden accueille un directeur délégué pour accélérer sa croissance dans le photovoltaïque
Hydrogénies : les candidatures sont ouvertes !
Hydrogénies : les candidatures sont ouvertes !
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS