EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ ÉNERGIE

Lancement du programme H2DEC pour développer l'hydrogène décarboné

Par la rédaction. Publié le 15 février 2024.
Lancement du programme H2DEC pour développer l'hydrogène décarboné
Crédits : @Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
H2DEC rassemble 18 partenaires pour accélérer le développement de l’hydrogène décarboné.

Le programme H2DEC a été annoncé à l’occasion du Salon Hyvolution, lancé fin janvier à Paris.

D’une durée de 5 ans et bénéficiant de 13,2 millions d’euros dans le cadre de France 2030, H2DEC souhaite donner un nouveau coup d’accélérateur aux innovations issus des projets de recherche des laboratoires publics prometteurs pour relever les défis en matière de production, de stockage et de conversion de l’hydrogène décarboné. 

Il est né du rapprochement des projets PREMAHDE et MSNA-H2 qui avaient été retenus dans le cadre de l’appel à projets Prématuration-Maturation en lien avec la Stratégie Nationale d’Accélération (SNA) Hydrogène décarboné.

Un coup d’accélérateur pour une centaine d’innovations à très fort potentiel

L’ambition d’H2DEC est d’accompagner près de 65 projets en pré-maturation et une trentaine de projets en maturation sur l’ensemble de la période 2023-2027. Il prend le relais du Programme et Equipements Prioritaires (PEPR) qui, par ses 19 projets de recherche amont, va nourrir le flux d’innovations à fort potentiel pour les industriels et le marché. Les projets retenus pourront bénéficier d’un accompagnement et d’un abondement financier pouvant aller jusqu’à 80 000 euros en phase de pré-maturation (TRL 2 à 3) et jusqu’à 300 000 euros pour la maturation (TRL 3 à 6).

Le volet prématuration a été confié à la SATT Sayens et le volet maturation est porté par la SATT Linksium. Capitalisant sur ses savoir-faire et ses investissements réalisés sur les technologies pour l’hydrogène, le CEA joue un rôle important dans la gouvernance du programme, en cohérence avec sa mission de coordinateur principal du PEPR Hydrogène décarboné. Le CNRS en est le copilote.


Mettre au point des solutions sur les priorités de la SNA Hydrogène décarboné

Le programme a pour but d’identifier, financer et accompagner des solutions technologiques portant sur les domaines suivants :

• la production d’hydrogène (notamment en misant sur l’électrolyse à haute température et haut rendement, l’électrolyse à basse température pressurisée sans ou avec peu de métaux critiques, les systèmes réversibles SOEC/SOFC, le couplage avec les ENR, les procédés de thermoconversion solaire et photoélectrocatalyse, ou encore sur l’hydrogène naturel) 
• le stockage de l’hydrogène (l’efficacité énergétique du stockage cryogénique, le stockage en milieu liquide, dans les matériaux solides, le stockage hyperbare, l’intégration du réservoir, le stockage géologique d’hydrogène en aquifère) 
• la conversion de l’hydrogène : notamment les piles à combustible versatiles, flexibles, réversibles, à bas coût, à haute densité de puissance, durables ; leur gestion intelligente et optimale ;les moteurs thermiques à combustion d’hydrogène ;

Il prend également en compte les priorités définies dans trois autres SNA : « Produits biosourcés - Carburants
durables », « Décarbonation de l’industrie », « Digitalisation et décarbonation des mobilités ».

H2DEC est porté par un consortium réunissant 18 partenaires : le CEA, CNRS Innovation, l’Université Grenoble Alpes et la SATT Linksium, Paris Sciences Lettres, Sorbonne Université et la SATT Lutech, l’Université Paris-Saclay, l’Institut Polytechnique de Paris avec la SATT Paris Saclay, l’Université Claude Bernard Lyon 1 avec la SATT Pulsalys, la SATT Conectus Alsace (qui s’appuiera sur l’Université de Strasbourg), la SATT Sayens qui représentera l’ensemble de ses établissements de recherche actionnaires et partenaires, tout comme les SATT AxLR, Toulouse Tech Transfer, SATT Nord et Ouest Valorisation.

 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
19 avril 2024
Crédit Mutuel Alliance Fédérale certifié pour son efficacité énergétique Le groupe mutualiste a atteint en 2023 son objectif de réduction de 30 % de ses émissions de CO2 au sein de ses bureaux.
Crédit Mutuel Alliance Fédérale certifié pour son efficacité énergétique
2 avril 2024
Saint-Gobain reçoit 3 millions d’euros pour décarboner Fin mars, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a officialisé la subvention accordée à Saint-Gobain pour soutenir l’installation du plus gros four électrique d’Europe pour la fonte ductile.
Saint-Gobain reçoit 3 millions d’euros pour décarboner
15 janvier 2024
CEE : Enalia devient Adeena Ce changement de nom fait suite au rachat d’Enalia, l’un des leaders français du secteur de l’efficacité énergétique, par Edeis. 
CEE : Enalia devient Adeena
Tous les articles ÉNERGIE
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur Génie des procédés F/H
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Chargé de projets gestion des déchets H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola