Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Mobilité

Oleo 100 : le premier carburant 100% issu du colza

Partager :
     
Oleo 100 : le premier carburant 100% issu du colza
Par La Rédaction, le 9 novembre 2018
Le groupe Avril, spécialisé dans l’alimentation humaine, la nutrition, les énergies et la chimie renouvelables, est parvenu à développer la première énergie 100% végétale, renouvelable et tracée, issue de l’agriculture française.
 
Produite à base de colza français et destinée dans un premier temps aux professionnels du transport (entreprises et collectivités), cette énergie présente des performances analogues au gazole pour un niveau de coût compétitif. Son adoption ne présente aucun surcoût pour les opérateurs de flottes captives.

Compatible avec tous les véhicules diesel homologués B100, elle peut être déployée très rapidement et sans contraintes, sans nécessiter de changement de motorisation et sans investissement significatif.
 
Une réduction de 60% des émissions de GES

Intégralement produite à partir de biomasse locale et tracée, Oleo 100 garantit la valorisation des productions de proximité ainsi qu’un moyen de lutter contre la déforestation importée. Elle bénéficie par ailleurs d’un bilan énergétique positif : du champ de l’agriculteur à la cuve de l’opérateur de flottes captives, elle restitue 3,7 fois plus d’énergie qu’elle n’en nécessite pour être produite.
 
Autre intérêt : elle permet de réduire d’au moins 60% les émissions de gaz à effet de serre. Avec un bilan carbone de plus de 2,5 fois meilleur que celui du gazole et près de deux fois meilleur que celui du GNV, Oleo 100 est une alternative écologique à la problématique de carburant dans les transports, notamment en zone urbaine. Car elle permet la réduction jusqu’à 80% des émissions de particules fines et ultra fines.

De l’intérêt du colza dans l’agriculture
 
Oleo 100 rappelle enfin l’intérêt du développement de la culture du colza en France, qui a permis de reconquérir une part importante de l’autonomie française en protéines végétales, portée en l’espace de vingt ans de 23% à 55% alors que l’UE connaît un déficit moyen de 70%.

Un hectare de colza cultivé en France permet la coproduction de 1.000 litres d’huile, de 2.000 kilogrammes de tourteaux riches en protéines et non OGM à destination de l’alimentation des animaux des élevages de la ferme France, et de 100 kilogrammes de glycérine végétale à destination de nombreuses applications dans la chimie renouvelable.
Crédit : Avril
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
ACCÈS AU KIOSQUE
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.