Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eco-Mobilité : prendre le virage du transport par câble avec UP

Eco-Mobilité : prendre le virage du transport par câble avec UP
Par C.B, le 14 novembre 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Fruit de trois années de travail collaboratif mené par les groupes Eiffage, RATP et Poma, l’offre "UP" de transport aérien urbain par câble vient d’être officiellement lancée ce mardi 13 novembre. Proposant de nouvelles solutions sur mesure, cette offre tout-en-un devrait lever la plupart des verrous techniques et culturels qui dissuadaient jusqu’alors élus et autorités organisatrices à développer cette solution de transport décarboné sur leur territoire.

Empreinte énergétique minimale, temps de trajets garanti, économie de foncier et empreinte réduite au sol, intégration architecturale, maîtrise des coûts… A lire cette liste de superlatifs à la Prévert, on en vient à se demander pourquoi le transport aérien par câble peine tant à s’implanter sur notre territoire alors que plus de 80 métropoles dans le monde ont opté sans réserve pour cette solution alternative de transport. « C’est qu’il existe en France de nombreux freins, dont un, pas des moindres, est l’acceptabilité sociale » explique Catherine Guillouard, pdg du Groupe RATP. Le téléphérique n’a en effet pas bonne presse auprès des citadins qui voient d’un mauvais œil tout projet de liaison aérienne passant devant leurs fenêtres. Pour faire taire ces craintes, les trois ensembliers se sont entourés d’un écosystème de startup et de partenaires académiques et ont planché durant trois ans sur l’adaptation des systèmes de transport par câble aux particularités des milieux urbains denses.

Adapter le téléphérique au milieu urbain dense

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Une attention particulière a été portée à l’habitabilité et au confort des cabines, ainsi qu’à la limitation des potentielles nuisances sonores et visuelles pour les riverains, tandis que l’installation d’un vitrage transparent actif permet de préserver l’intimité de ces derniers » a expliqué Fabien Felli membre du directoire du groupe Poma. Mais l’offre UP va bien plus loin comme l’a rappelé Benoit de Ruffray, pdg du groupe Eiffage : « Ces solutions, dont le développement va se poursuivre ; permettent en particulier de libérer l’espace foncier en réduisant l’emprise au sol des stations jusqu’à 25 m², mais aussi d’effectuer grâce à des pylônes d’angle des virages jusqu’à 45°, sans besoin d’implanter des stations intermédiaires ». Des solutions inédites nécessaires à la parfaite intégration du mode câble en zone urbaine dense. Il s’agira également de permettre aux cabines semi-autonome d’assurer elles-mêmes les fonctions de décélération, d’arrêt et d’accélération, ouvrant la possibilité pour la ligne d’atteindre, avec des cabines de 25 places, la capacité de 4 500 voyageurs par heure et par direction en préservant une accessibilité totale en station. 

Une offre globale

En alliant les compétences complémentaires et reconnues de trois grands groupes, l’offre UP entend donc proposer aux décideurs publics une solution clé en main, porteuse de l’excellence de la filière française, et assurant une gestion de l’ensemble de la chaîne de création (études/ingénierie/conception/réalisation), de maintenance et d’exploitation, voire jusqu’au transfert des compétences. Pas moins de 17 projets en Île-de-France sont d’ailleurs en ligne de mire des trois partenaires. Avec un intérêt certain pour la liaison câblée entre Boulogne et Velizy-Villacoublay pour soulager la route nationale 118, la construction d’un téléphérique entre La Défense et La Garenne Colombe, ou encore la desserte du plateau de Saclay. Sans oublier le projet de Câble A-Televal pour desservir le sud du Val-de-Marne. Piloté par Île-de-France Mobilités, il est actuellement en phase d’enquête publique.

DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024
La flotte fluviale francilienne se met au vert pour les JO 2024
GRDF accompagne les projets de remotorisation au BioGNV des flottes fluviales franciliennes en se mobilisant auprès de la communauté portuaire de Paris. Objectif : accélérer la transition du transport fluvial, en faisant de l'axe Seine une voie de développement pilote du fluvial vert d'ici 2024.
NepTech et EODev mettent les voiles, direction les Jeux Olympiques 2024
NepTech et EODev mettent les voiles, direction les Jeux Olympiques 2024
Les navettes fluviales NepTech, équipées d’un système de propulsion hydrogène d’EODev, transporteront les passagers sur la Seine et à Marseille durant les Jeux Olympiques 2024.
Airbus teste le vol d’un monocouloir avec 100 % de carburant alternatif
Airbus teste le vol d’un monocouloir avec 100 % de carburant alternatif
Airbus, Safran, Dassault Aviation, l’Onera et le ministère des Transports ont lancé ce jeudi 10 juin, le projet Volcan (Vol avec carburants alternatifs nouveaux), pour analyser la compatibilité du carburant d’aviation durable (SAF) avec les systèmes de carburant des avions monocouloirs. Un vol d'essai est prévu fin 2021.
« H2 Hub Airport » : 11 lauréats pour relever le défi de la décarbonation du transport aérien
« H2 Hub Airport » : 11 lauréats pour relever le défi de la décarbonation du transport aérien
Onze projets ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel à manifestation « H2 Hub Airport ». Cette initiative à dimension internationale, vise à encourager la transition énergétique du transport aérien.
[Tribune] Comment accélérer la transition énergétique du transport de marchandises ?
[Tribune] Comment accélérer la transition énergétique du transport de marchandises ?
Les territoires font face à l’urgence climatique et donnent la priorité à la réduction des émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre. Cela concerne le transport routier, responsable de 29 % des émissions en 2019. Dans cette tribune, le président de Geoconcept Eric Lanzi, revient sur le retard du taux d’adoption de l’électrique pour les transports lourds. Il évoque les camions électriques et l’optimisation des tournées comme de potentielles pistes pour accélérer la transition des transports lourds.
Renault et Plug Power lancent Hyvia, la coentreprise dédiée à la mobilité hydrogène
Renault et Plug Power lancent Hyvia, la coentreprise dédiée à la mobilité hydrogène
Le groupe Renault et Plug Power, spécialiste des solutions hydrogène, ont annoncé le lancement de leur coentreprise Hyvia. Celle-ci proposera un écosystème complet de solutions clé en main : véhicules utilitaires légers à piles à combustible, bornes de recharge, fourniture d'hydrogène décarboné, maintenance et gestion de flottes.
Val-de-Marne : le groupement Doppel France retenu pour la conception de la future ligne téléphérique Câble A
Val-de-Marne : le groupement Doppel France retenu pour la conception de la future ligne téléphérique Câble A
Ile-de-France Mobilités a récemment signé le marché de conception, réalisation et de maintenance de la ligne téléphérique « Câble A » dans le département du Val-de-Marne, avec le groupement Doppel France. La mise en service du service est fixée à l’horizon 2025.
Tous les articles MOBILITÉ
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.