EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneMOBILITÉ

Clem' déploie son service d'autopartage de véhicules utilitaires légers électriques à Paris

Par E.G. Publié le 29 juin 2020.
Clem' déploie son service d'autopartage de véhicules utilitaires légers électriques à Paris
Newsletters gratuites
Archiver cet article
L’opérateur français de services d’écomobilité, Clem’, a été retenu par la Ville de Paris pour déployer un service d’autopartage de véhicules utilitaires légers électriques.

« Accessible aux professionnels et aux particuliers, ce service favorise le développement de la logistique urbaine zéro émission tout en soutenant la reprise économique », se félicite Clem’ dans un communiqué annonçant l’ouverture des réservations de son service d’autopartage de véhicules utilitaires légers électriques à Paris. Celui-ci sera disponible dès le 6 juillet et les réservations seront ouvertes ce mercredi 1er juillet, sur la plateforme clem.mobi ou via l’application mobile Clem Mobi.

« Clem’ opérera, dès cet été, 54 véhicules (Kangoo ZE et e-NV200) sur 54 stations (ex AutoLib), répartis dans les 20 arrondissements parisiens », précise Clem, qui utilise les bornes ex-Autolib’. A terme, 100 stations et plus de 300 véhicules seront disponibles sur l’ensemble du territoire francilien.

Un retour d’expérience positif

« Pour ce projet, Clem’ s’est appuyé sur les retours très positifs qu’il a obtenus lors de l’expérimentation du service « VULe partagés » : menée en 2017 et 2018 par La Ville de Paris et la Région Ile-de-France avec l’Ademe, elle proposait 10 véhicules utilitaires légers électriques en autopartage sur 5 stations de charge pour les commerçants et artisans du quartier de Montorgueil », rappelle l’opérateur Clem’. En moyenne, 20 usagers ont été inscrits pour chaque véhicule, permettant environ 4000 euros d’économie par an par rapport à l’utilisation de son propre véhicule.
 

Ce nouveau service propose plusieurs offres tarifaires dès la demi-heure :
- Flex : sans abonnement, 4,5 euros la demi-heure, et le forfait journalier à partir de 39 euros.
- Garantie : abonnement de 70 euros par mois et 20% de réduction sur les réservations.
- Premium : abonnement de 200 euros par mois et 40% de réduction sur les réservations.
« Clem’ propose également des solutions sur-mesure aux grands comptes sur devis », est-il précisé.

Adapter le commerce et l’artisanat au « monde d’après »

Le fondateur de Clem’, Bruno Flinois, explique qu’après la crise sanitaire liée au Covid-19, « commerçants et artisans doivent se réinventer afin de tenir compte des nouvelles règles sanitaires imposées, de la concurrence de géants du e-commerce et de l’émergence de nouveaux modes de consommation, en particulier dans les hyper-centres urbains. L’accès de tous à la maîtrise de l’approvisionnement et de la livraison est un atout évident pour garder la richesse et la convivialité du commerce de proximité et ne plus opposer petit commerçants et géants de l’e-commerce », estime-t-il.
Crédits : DR / Clem'
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Recharge électrique : Schneider Electric explore des modèles de pilotage intelligents
11 juillet 2022
Recharge électrique : Schneider Electric explore des modèles de pilotage intelligents Dans le cadre du projet aVEnir, le spécialiste des solutions numériques d'énergie mène des expérimentations pour moduler la puissance de recharge fournie à une borne et synchroniser la recharge des véhicules avec la production photovoltaïque locale.  
Tribune | « L’industrie automobile doit être exemplaire à tous les niveaux »
10 novembre 2022
Tribune | « L’industrie automobile doit être exemplaire à tous les niveaux » Parce que la mobilité est responsable de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans l’hexagone, l’industrie a un rôle déterminant à jouer pour relever le défi de la décarbonation de notre modèle. Pour Olivier Lefebvre, Délégué syndical central FO Stellantis : « Les efforts de R&D doivent se traduire au plan industriel. C’est ce qui permettra d’enclencher durablement la transition du secteur des transports. »
Grand Lyon : le projet d'aménagement de la ViaRhôna est au point mort
7 juillet 2022
Grand Lyon : le projet d'aménagement de la ViaRhôna est au point mort Sur un long itinéraire cyclable de 815 kilomètres reliant la Suisse à la Méditerranée, en passant par Lyon, quelques 18 kilomètres de piste entre Lyon et Givors bloquent aujourd’hui le projet d'aménagement de la ViaRhôna. Et pour cause, un désaccord entre la Métropole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur le tracé du dernier tronçon non aménagé.
Tous les articles MOBILITÉ
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Tractoriste - ouvrier viticole H/F
- Technicien d'exploitation H/F
- Défloqueur / Défloqueuse d'amiante
- Ingénieur Sûreté arrêt de tranche F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola