Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Rapport : le soutien européen aux énergies renouvelables et au stockage carbone serait insuffisant

Partager :
Rapport : le soutien européen aux énergies renouvelables et au stockage carbone serait insuffisant
Par E.G, le 24 octobre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Mardi 23 octobre, la Cour des comptes européenne a publié un nouveau rapport selon lequel l’action engagée par l’Union européenne pour soutenir le captage et le stockage du carbone ainsi que les énergies renouvelables, n’est pas suffisante.

« Entre 2008 et 2017, des objectifs ambitieux ont été fixés mais, selon les auditeurs du rapport, le soutien de l’UE en faveur de projets de démonstration a peu contribué à la réalisation de projets et à l’obtention de résultats », a annoncé la Cour des comptes européenne le 23 octobre. En effet, deux programmes de financement destinés à soutenir le captage et le stockage du carbone ainsi que les énergies renouvelables ont été initiés, à savoir « le programme énergétique européen pour la relance et la réserve destinée aux nouveaux entrants (l’initiative NER 300) ». Après examen de la conception, de la gestion et de la coordination de ces deux programmes « dont l’objectif de dépenses s’élevait à 3,7 milliards d’euros », est-il rappelé, les auditeurs du rapport ont pu émettre différents constats :
- Le programme énergétique a contribué positivement au développement de l’énergie éolienne en mer, mais n’a pas atteint ses objectifs de captage carbone,
- L’initiative NER300 « n’a donné lieu à la mise en œuvre d’aucun projet concluant de stockage du carbone et n’a permis de réaliser que des progrès limités pour soutenir la démonstration d’un plus large éventail de technologies innovantes liées aux énergies renouvelables ».

Incertitude des cadres réglementaires et volatilité des prix du marché du carbone

En cause selon la Cour des comptes européenne : des conditions d’investissement défavorables, une incertitude dans les cadres et politiques réglementaires, la volatilité des prix du marché du carbone, ou encore des processus complexes de sélection des projets. Les auditeurs « se déclarent en outre préoccupés par le fait que les dispositions en matière d’obligation de rendre compte et de contrôle pour l’initiative NER 300 ne sont pas suffisamment claires ». En effet, cette initiative n’est pas financée par le budget de l’Union européenne.

« Concevoir des mécanismes de soutien plus performants »

La Cour des comptes établit donc dans ce rapport plusieurs recommandations à l’attention de la Commission européenne. Il s’agit notamment de « créer les conditions pour que l’aide de l’UE en faveur de tels projets soit plus efficace », « d’améliorer les procédures de sélection des projets et de prise de décision du futur Fonds pour l’innovation, et faire en sorte que celui-ci soit suffisamment flexible pour pouvoir réagir aux évolutions extérieures », « d’améliorer sa coordination interne afin que le soutien de l’UE soit ciblé de manière plus cohérente », ou encore « de garantir l’obligation de rendre compte en ce qui concerne le Fonds pour l’innovation et l’initiative NER 300 ».

Pour Samo Jareb, membre de la Cour des comptes européenne responsable du rapport, l’UE « doit tirer les enseignements des échecs du passé, concevoir des mécanismes de soutien plus performants pour les technologies innovantes à faible intensité de carbone et garantir le respect de l’obligation absolue de rendre compte des ressources publiques utilisées pour relever ce défi ».
Wikimedia Commons / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Du camion vert chez Volvo Trucks
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
L'Affaire du siècle : les quatre associations insatisfaites par la réponse du gouvernement
L'Affaire du siècle : les quatre associations insatisfaites par la réponse du gouvernement
Les quatre associations qui ont déposé un recours en carence fautive contre l'Etat français pour son « inaction climatique » en décembre dernier, ont annoncé lancer la phase de contentieux.
RSE : Le groupe Cegos et Isige Mines ParisTech récompensent les entreprises les plus vertueuses
Pour la troisième fois consécutive, le groupe Cegos et l’Isige Mines ParisTech lancent les Prix RSE DD visant à récompenser les entreprises engagées dans des démarches socialement et environnementalement vertueuses.
Amorce milite pour une loi organique sur la fiscalité écologique
Amorce milite pour une loi organique sur la fiscalité écologique
Alors que se tenait, le 19 mars dernier à Paris, son premier colloque sur la gestion de l'eau en France, l'association de collectivités territoriales, Amorce, a présenté ses principaux « chantiers » en cours.
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Mercredi 20 mars, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement pour un mandat de deux ans.
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
Karima Delli : « Il faut renouer avec le principe pollueur payeur »
« Gilets jaunes », dérèglement climatique, mobilité de demain, grands projets d’infrastructures, transports publics… Alors que l’agenda politique de l’année 2019 est marqué par les élections européennes, Environnement Magazine a rencontré Karima Delli, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts et présidente de la Commission des transports du Parlement européen, pour évoquer avec elle ce que serait une politique européenne vertueuse en matière de mobilité durable.
Le Réseau action climat propose un « nouveau contrat pour une société plus écologique »
Le Réseau action climat propose un « nouveau contrat pour une société plus écologique »
Jeudi 21 février, le Réseau action climat a publié un « nouveau contrat » pour une société plus écologique.
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
« La décarbonation de l’économie est encore possible dans les délais requis par l’horloge climatique », affirme le P-DG de Veolia.
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
DLR 2019
21 Mars 2019
DLR 2019
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Calais
- Pilote exploitation ordonnanceur(se) Eau et Assainissement H/F
- Chef d'équipe paysagiste
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.