Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018

Partager :
Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018
Par E.G, le 29 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
L’Organisation météorologique mondiale a publié, ce jeudi 28 mars, une note sur sa déclaration sur l’état du climat en 2018 : elle souligne une hausse record du niveau de la mer ainsi que des températures exceptionnellement élevées à la surface des terres et des océans.

La 25ème déclaration de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) sur l’état du climat sera rendue publique lors d’une réunion de l’ONU sur « le climat et le développement durable pour tous ». Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU indique que « les données divulguées dans le rapport sont très inquiétantes. Les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais répertoriées, et la température moyenne à la surface du globe en 2018 était supérieure d’environ 1°C aux valeurs préindustrielles ».

La concentration de dioxyde de carbone, qui était de 357 ppm en 1993, a atteint 405,5 ppm en 2017. « Pour 2018 et 2019, les valeurs devraient être encore plus hautes », précise l’OMM. Le secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas explique que « depuis qu’a été publiée la première déclaration sur le climat, le savoir climatologique a atteint une rigueur sans précédent. On a pu mettre ainsi en évidence de manière irréfutable la hausse de la température moyenne et ses corollaires que sont, entre autres, l’élévation du niveau de la mer à un rythme accéléré, le recul de la banquise et des glaciers et des phénomènes extrêmes tels que les vagues de chaleur ».

Les océans en première ligne

L’état des océans inquiète particulièrement l’institution. Ce nouveau rapport « met en exergue la hausse record du niveau de la mer et les températures exceptionnellement élevées observées ces quatre dernières années à la surface des terres et des océans », alerte l’OMM. « Le contenu de l’océan a atteint de nouveaux pics en 2018 entre 0 et 700 mètres de profondeur et entre 0 et 2000 mètres, pulvérisant les records de 2017 », est-il précisé. Quant au niveau de la mer, il a augmenté de 3,7 mm par rapport à 2017. Par ailleurs, « ces dix dernières années, les océans ont absorbé environ 30 % des émissions anthropiques de CO2 », ce qui modifie le pH de l’océan et a des conséquences sur les organismes marins.

Le rapport fait également état de 62 millions de victimes de 281 phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes. « Plus de 1.600 décès ont été liés aux vagues de chaleur intense et aux incendies de forêt qui ont frappé l’Europe, le Japon et les États-Unis, les dommages matériels avoisinant le chiffre record de 24 milliards de dollars dans ce dernier pays », souligne l’OMM.

Un mauvais début d’année 2019

Le secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas souligne que ces phénomènes se poursuivent en 2019, en citant pour exemple « le cyclone tropical Idai qui a provoqué des inondations dévastatrices et fait de très nombreuses victimes au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi ». Niveau températures, le début de l’année 2019 n’est pas rassurant du point de vue de l’OMM : une douceur record sur le continent européen, un froid exceptionnel en Amérique du nord et des vagues de chaleur extrême en Australie. « Quant à l’étendue de la banquise arctique et antarctique, elle est une fois encore bien inférieure à la normale », ajoute Petteri Taalas.
Pixnio / DR
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David a été nommé, par un décret paru au Journal officiel du 24 août, président du Muséum national d’histoire naturelle.
Bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges appliquées par la grande distribution
Bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges appliquées par la grande distribution
D'après une nouvelle publication de l'UFC-Que Choisir, la grande distribution applique en moyenne une marge de 75% plus élevée sur les produits bio que sur les produits conventionnels.
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) s’est engagée résolument dans l’accompagnement des collectivités locales et des entreprises sur la voie de l’économie circulaire. Dans le cadre de ce soutien, l’agence préconise notamment la mise en place d’« achats professionnels responsables ». Rencontre avec Antoine Bonsch, chargé de mission économie circulaire à l’Ademe Nouvelle-Aquitaine.
G7 : les entreprises de la mode signent un pacte pour le climat
G7 : les entreprises de la mode signent un pacte pour le climat
A la veille de l'ouverture du sommet du G7 à Biarritz, 32 entreprises mondiales de la mode et du textile signent un « fashion pact » sur le climat, la biodiversité et les océans.
Changement imminent à la direction générale de l’Astee
Changement imminent à la direction générale de l’Astee
L’Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement (Astee) vient d’annoncer la nomination de Solène Le Fur au poste de directrice générale de l’Astee.
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Le réchauffement se poursuivra au moins jusqu’en 2040, affirment les chercheurs de l’Institut Pierre-Simon Laplace et de Météo France. Une croissance rapide basée sur les énergies fossiles augmenterait la température moyenne à l’échelle du globe de 6 à 7°C à la fin du siècle par rapport à 1900, soit un degré de plus que ce qu’envisageaient les scientifiques français en 2012. Ces travaux alimenteront le 6ème rapport du GIEC, attendu en 2021.
Sophie Mourlon nommée directrice de l’Énergie à la DGEC
Par décret du 24 juillet, Sophie Mourlon a été nommée directrice de l’Énergie à la direction générale de l’Énergie et du Climat du ministère de la Transition écologique et solidaire.
Tous les articles POLITIQUES
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN(NE)S MAINTENANCE GAZ (H/F) Laval
- Electromécanicien(ne) H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces naturels
- Chargé d'opérations bâtiments F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.