Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Loi d’accélération et de simplification de l’action publique : Trois questions à l'avocat Christian Huglo

Partager :
Loi d’accélération et de simplification de l’action publique : Trois questions à l'avocat Christian Huglo
Par Propos recueillis par Laurence Madoui, le 6 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Sénat a adopté le 5 mars, en première lecture, le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique. Le texte s’ajoute à la liste des mesures limitant la participation du public en amont de l’autorisation de projets (loi « Essoc » d’août 2018 notamment). Décryptage de l’avocat Christian Huglo.

Vous venez d’adresser à tous les parlementaires un texte invitant à « refuser de voter en l’état » le projet de loi sur l’accélération et la simplification de l’action publique (Asap). En quoi ce projet aboutirait-il à une régression du droit de l’environnement ? 

Il s’agirait même d’une destruction du droit, engagée alors même que l’on attend les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, en vue d’une politique annoncée ambitieuse. Le texte aux allures de pétition, que signent quelque 25 juristes et universitaires, est diffusé à l’ensemble des parlementaires en réponse à la sollicitation de notre cabinet d’avocats par des élus de l’opposition sur le projet de loi Asap. Lequel est voué à être invalidé par le Conseil constitutionnel ou attaqué au niveau européen : il est contraire aux principes constitutionnels du pays, au droit interne et communautaire et aux jurisprudences de la Cour de justice de l’Union européenne et de la Cour européenne des droits de l’homme. Entreprendre cette réforme revient à se tirer une balle dans le pied. Je serais prêt à l’attaquer si un client le veut. 

Vous critiquez en particulier les articles 21 à 28. Que contiennent ces dispositions ? 

Les articles 21 et 26 consacrent le fait accompli. Dans le premier cas, le dossier d’une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) en cours d’instruction ne serait pas soumis aux nouvelles normes en vigueur au moment de la délivrance de l’autorisation. Dans le second, le préfet pourrait autoriser un chantier avant délivrance de l’autorisation environnementale si l’enquête publique a été réalisée et le permis de construire délivré. Selon l’article 23, l’Autorité environnementale (Ae) ne donnerait qu’un unique avis qui ne serait pas actualisé en fonction de l’évolution du dossier. C’est idiot car le projet peut être significativement modifié au vu du premier avis de l’Ae ou si de nouvelles études mettent en évidence des impacts mal appréhendés initialement. L’article 24 laisserait au bon vouloir du préfet la consultation du Conseil de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques concernant les ICPE. Même traitement pour la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites au sujet des éoliennes et des carrières. L’article 25 permettrait au préfet de shunter l’enquête publique au profit d’une consultation électronique. En réalité, le texte complexifie au lieu de simplifier et il n’accélérera pas les délais de réalisation des projets puisqu’il ouvre la boîte à contentieux. 

Il n’y aura pas besoin de 49-3 pour que le projet de loi soit adopté. Faut-il se résigner à ce recul ? 

Un tel texte ferait effectivement revenir quarante ans en arrière. Mais, comme pour les retraites, ce qu’une loi fait, une autre peut le défaire. Ce projet de loi est à considérer comme un épiphénomène. Ce qui importe, c’est le droit climatique et ce qui nous sauvera, c’est le droit comparé et le droit international. Notre démarche montre que nous n’en sommes pas à rebours. 
Crédit : Huglo-Lepage Avocats
  [Vidéo] Le vélo gagne du terrain
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 25 septembre 2020 portant nomination du président par intérim du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant nomination au conseil de surveillance de la Société du Grand Paris Lire
Arrêté du 21 septembre 2020 autorisant la société Wintershall Dea GmbH à exercer l'activité de fourniture de gaz naturel Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 portant extension d'un avenant à la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités (n° 1266) Lire
Arrêté du 14 septembre 2020 portant cessation de fonctions et nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique (rectificatif) Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 portant nomination du commissaire du Gouvernement auprès de la Compagnie nationale du Rhône Lire
Arrêté du 22 septembre 2020 portant désignation de présidents de missions régionales d'autorité environnementale du Conseil général de l'environnement et du développement durable (MRAe) Lire
Arrêté du 21 septembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat (ENTPE) Lire
Arrêté du 18 septembre 2020 portant nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Agence de l'eau Seine-Normandie - M. GUILLAUME (Marc) Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 4 octobre 2010 relatif à la prévention des risques accidentels au sein des installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 3 octobre 2010 relatif au stockage en réservoirs aériens manufacturés exploités au sein d'une installation classée soumise à autorisation au titre de l'une ou plusieurs des rubriques nos 1436, 4330, 4331, 4722, 4734, 4742, 4743, 4744, 4746, 4747 ou 4748, ou pour le pétrole brut au titre de l'une ou plusieurs des rubriques nos 4510 ou 4511 de la législation des installations classées pour la protection de l'environnement. Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 relatif au stockage en récipients mobiles de liquides inflammables, exploités au sein d'une installation classée pour la protection de l'environnement soumise à autorisation Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 11 avril 2017 relatif aux prescriptions générales applicables aux entrepôts couverts soumis à la rubrique 1510, y compris lorsqu'ils relèvent également de l'une ou plusieurs des rubriques 1530, 1532, 2662 ou 2663 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement, ainsi que les arrêtés de prescriptions générales applicables aux installations classées soumises à enregistrement sous les rubriques nos 1511, 1530, 1532, 2662 et 2663 Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 26 mai 2014 relatif à la prévention des accidents majeurs dans les installations classées mentionnées à la section 9, chapitre V, titre Ier, du livre V du code de l'environnement Lire
Arrêté du 22 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 22 mai 2015 modifié portant agrément des organismes pour effectuer le contrôle périodique de certaines catégories d'installations classées soumises à déclaration Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 transférant l'autorisation de fourniture de gaz naturel de la société Goldman Sachs Europe SE (GSE) à Goldman Sachs Paris Inc. et Cie (GSPIC) Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant classement, parmi les sites du département du Rhône, des vallons de l'ouest lyonnais, communes de Charbonnières-les-Bains, Dardilly, Ecully, Marcy-l'Etoile, La-Tour-de-Salvagny Lire
Décret n° 2020-1169 du 24 septembre 2020 modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement et la nomenclature annexée à l'article R. 122-2 du code de l'environnement Lire
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042360836 Lire
À lire également
Tout savoir sur : la Convention citoyenne pour le climat
Tout savoir sur : la Convention citoyenne pour le climat
La Convention citoyenne pour le climat a rendu ses conclusions en juin dernier. Quel est l’avenir de ses 149 propositions ? Eléments de réponse avec Laure Nguyen, avocate spécialisée en droit de l’environnement au sein du cabinet Hogan Lovells.
Stratégie hydrogène : 3,4 milliards d'euros pour la filière française d'ici 2023
Stratégie hydrogène : 3,4 milliards d'euros pour la filière française d'ici 2023
Ce mardi 8 septembre, quelques jours après la présentation du plan de relance gouvernemental, les ministres de la transition écologique et de l'économie, Barbara Pompili et Bruno Le Maire, ont présenté la stratégie hydrogène française.
Samedi 22 août, l'humanité a épuisé ses ressources naturelles
Samedi 22 août, l'humanité a épuisé ses ressources naturelles
Ce samedi 22 août, l'humanité aura consommé plus de ressources que la Terre peut fournir en une année. Le jour du dépassement intervient en 2020, trois semaines plus tard qu'en 2019.
[Vidéo] Lubrizol, un an après
[Vidéo] Lubrizol, un an après
Le 26 septembre 2019, plus de neuf milles tonnes de produits chimiques partaient en fumée sur les sites industriels de Lubrizol et de Normandie Logistique à Rouen. Un an après, où en est-on ? L’équipe d’Environnement TV s’est rendue sur place.
Mission Europe durable : la Commission lance un appel à idées
Mission Europe durable : la Commission lance un appel à idées
La Commission européenne a lancé ce mardi 1er septembre, un appel à idées sur les missions de l’UE concernant l’adaptation au changement climatique, la lutte contre le cancer, les villes vertes et la santé des océans et des sols.
Plan de relance : 30 milliards d'euros pour la transition écologique
Plan de relance : 30 milliards d'euros pour la transition écologique
Ce jeudi 3 septembre, le gouvernement présente les grandes lignes de son plan de relance économique. Sur les 100 milliards d'euros prévus, une enveloppe de 30 milliards est consacrée à la transition écologique.
[Vidéo] Produrable 2020 : sur la voie de la prospérité
[Vidéo] Produrable 2020 : sur la voie de la prospérité
Le salon Produrable a accueilli 8.307 participants les 7 et 8 septembre 2020. Un chiffre constant malgré le contexte sanitaire. L'équipe d'Environnement Magazine s'y est rendue et a rencontré la fondatrice et directrice du salon, Cécile Colonna d'Istria.
Tous les articles POLITIQUES
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Responsable Environnement (H/F)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- Responsable administratif et comptable hydraulique assainissement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.