Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le climat est mieux pris en compte dans la finance, sans être une priorité

Le climat est mieux pris en compte dans la finance, sans être une priorité
Par F.M, le 10 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’association Climate Chance publie un troisième bilan mondial de la finance climat. En 2019, le secteur a augmenté ses investissements verts, mais des progrès restent à faire.
 
« La croissance des pertes économiques, estimée à environ 4 % par an en moyenne entre 1980 et 2019, est due aux dérèglements climatiques mais aussi au développement économique et aux vulnérabilités accrues par l’urbanisation dans des zones à risques telles que les zones côtières et les zones d’interférence avec la nature. » L’association Climate Chance a établi son troisième bilan mesurant les engagements et les politiques « verts » des investisseurs institutionnels, des gestionnaires d’actifs et des banques. Le marché des produits financiers verts, encore petit, connaît une forte progression entre 2018 et 2019 : ainsi, les prêts verts ont atteint 122 milliards de dollars (+170%), les obligations vertes 160 milliards de dollars (+51%) et la dette verte 465 milliards de dollars (+80%).
 
15% des investisseurs se fixent des objectifs climat
 
Les investisseurs sont 35% à réduire leur exposition aux énergies fossiles (contre 25% en 2016), et 40% à prendre en compte le climat dans leurs décisions financières. Mais ils sont moins nombreux à inclure le climat dans leur stratégie : ainsi, ils sont 17% à intégrer le climat à leur allocation d’actifs, 15% à fixer des objectifs climat et 27% à analyser des scénarios liés au climat – des taux plus élevés qu’en 2018.
 
Un développement du financement pour le climat, mais aussi pour les énergies fossiles
 
Plus de la moitié des banques proposent des produits financiers verts et ont des procédures de gestion de risques liés au climat. Elles sont aussi 64% à rendre publique leur empreinte carbone. Mais seules 31% d’entre elles mesurent leur impact sur le climat et 38% analysent des scénarios liés au climat.
Les banques multilatérales de développement progressent avec +70% de financements pour le climat entre 2015 et 2019, ce qui représente plus de 30% de leur activité. Les banques régionales et nationales ont engagé 190 milliards de dollars en 2019.
Mais l’apport financier des banques aux énergies fossiles a augmenté : 736 milliards de dollars en 2019, soit +15% par rapport à 2016. Un autre rapport épinglait 50 banques pour leur financement d’activités liées directement ou indirectement à l’extinction de masse.
 
Mesures européennes
 
Selon le bilan, le nombre de politiques de finance verte et durable a doublé par rapport à 2015 ; elles sont désormais plus de 390. Seuls 3 à 5% des plans de relance du G20 vont à l’énergie (dont 49% aux énergies fossiles et 40% aux énergies renouvelables).  
Pour l’association, les acteurs financiers manquent encore d’informations et de transparence pour orienter leurs financements vers le développement durable et une transition bas carbone qui soit acceptable socialement. Climate Chance préconise à l’Europe de créer des bases de données pour faciliter l’accès aux informations liées aux performances climatiques et environnementales.   
 
Pixabay
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Un programme d'autodiagnostic pour planifier sa stratégie de décarbonation
Un programme d'autodiagnostic pour planifier sa stratégie de décarbonation
Bpifrance et l’Ademe lancent le « Diag Décarbon’Action » en collaboration avec l’Association Bilan Carbone. Un dispositif au service des entreprises qui souhaitent enclencher une stratégie de transition énergétique et écologique.
La Plateforme Glyphosate France conteste les allégations de Générations Futures
La Plateforme Glyphosate France conteste les allégations de Générations Futures
Générations Futures a enquêté sur le système d’évaluation du dossier de ré-approbation du glyphosate :  une majorité d’études scientifiques indépendantes aurait été retirée du dossier. La Plateforme Glyphosate France réagit en s’opposant « catégoriquement » à ces déclarations, affirmant de son côté que le dossier contient « l’ensemble de la littérature scientifique accessible, correspondant aux règles de sélection définies par l’Union européenne ».
Anses : Éric Vial nommé à la tête de la direction de l’évaluation des risques
Anses : Éric Vial nommé à la tête de la direction de l’évaluation des risques
Éric Vial succède à Matthieu Schuler et prend la direction de l’évaluation des risques de l’Anses. Il coordonne les activités d’expertise scientifique sur les risques sanitaires liés à l’alimentation, l’environnement et le travail. 
[Tribune] Greenwashing : quel bilan deux mois après la Convention citoyenne pour le Climat ?
[Tribune] Greenwashing : quel bilan deux mois après la Convention citoyenne pour le Climat ?
La Convention citoyenne pour le climat (CCC) s’est achevée fin juin après la présentation du livrable final à la presse et au gouvernement. Deux mois plus tard, le mardi 24 août a été promulguée la loi Climat et Résilience. Le sujet du greenwashing a notamment suscité de nombreux débats. Cindy Carpentier et Thibaut Le Garrec du groupe Square dressent un bilan de cette pratique décriée.
Ariel Weil : « Il faut une mobilisation générale pour dépolluer la Seine »
Ariel Weil : « Il faut une mobilisation générale pour dépolluer la Seine »
Pendant six mois, un groupe de travail composé de 15 élus parisiens a planché sur l'avenir de la Seine. Reconquête de ses berges, qualité de l'eau du fleuve, régulation des activités industrielles et portuaires... Ils viennent de rendre leur rapport à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Tour d'horizon de cette mission d'information et d'évaluation avec l'un de ses membres, Ariel Weil, maire de Paris Centre, qui regroupe les quatre premiers arrondissements de la capitale.
Le plan de relance a dopé la transition écologique des entreprises et des collectivités, selon l'Ademe
Le plan de relance a dopé la transition écologique des entreprises et des collectivités, selon l'Ademe
L'Agence de la transition écologique (Ademe) vient de rendre public le premier bilan du volet environnemental du plan de relance. Une réussite, selon l'agence, qui revendique le soutien et l'accompagnement de plus de 2 000 projets pour un montant total de 282,5 millions d'euros d'aides.
Les défenseurs du patrimoine montent le ton contre le déploiement des éoliennes industrielles
Les défenseurs du patrimoine montent le ton contre le déploiement des éoliennes industrielles
Plus de 75.000 personnes ont signé une pétition demandant un moratoire immédiat sur les éoliennes industrielles. Elles dénoncent notamment « l’immensité des valeurs patrimoniales détruites » par ces installations.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.