Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Loi climat : les principales annonces à la Convention citoyenne pour le climat

Loi climat : les principales annonces à la Convention citoyenne pour le climat
Capture d'écran
Par F.M, le 15 décembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 14 décembre, le président de la République Emmanuel Macron a rencontré 130 membres de la Convention citoyenne pour le climat pendant près de quatre heures. Il est revenu sur certaines propositions et a ouvert la porte à un referendum pour inscrire la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution.  
 
La rencontre entre le chef de l’État et la Convention citoyenne pour le climat a été l’occasion de revenir sur les différentes mesures proposées. Pour rappel, sur 149 d’entre elles, 145 ont été retenues par l’exécutif et seuls 40% d’entre elles devraient être discutées au Parlement ; les autres relevant, selon la majorité, du niveau budgétaire, réglementaire voire européen.
 
La mesure qui aura marqué la soirée est la promesse d’intégrer la lutte pour le climat dans l’article 1er de la Constitution. Pour rappel, la Convention citoyenne pour le climat avait proposé d’inscrire l’environnement dans le préambule de la Constitution, mais cette proposition avait été rejetée.
Cette réforme constitutionnelle devra d’abord passer par le Parlement (a priori en même temps que le projet de loi Climat) et signée dans les mêmes termes, avant d’être soumise à un referendum. Une décision critiquée par William Aucant, l’un des tirés au sort : « Je regrette fortement que nous n’ayons pas pu proposer un referendum à questions multiples : là nous aurions parlé de fond, évité l’écueil d’un vote de popularité et la Convention Citoyenne pour le Climat se serait prolongée hors les murs. Il n’est pas trop tard pour le faire », estime-t-il sur Twitter.
 

 
Des mesures « amoindries » ou reportées
 
Les citoyens membres de la Convention ont aussi pointé l’assouplissement voire le rejet de certaines mesures. Une inquiétude partagée par le Réseau Action Climat, qui a déjà fait part de sa crainte quant à un « détricotage » de l’initiative. La première citoyenne à prendre la parole, Christine, a d’ailleurs regretté que les mesures soient « amoindries » : « Comment, en minorant nos propositions, vous pensez atteindre un objectif qui est 15% supérieur à celui sur lequel nous avons travaillé ? », faisant référence au tout nouvel objectif européen de réduction de 55% des émissions de gaz à effets de serre d’ici 2030 (contre 40% auparavant). Le rejet du moratoire sur la 5G (pourtant souhaité par 65% des Français selon Amandine Roggman, une membre de la CCC), a lui aussi été critiqué. Dans la balance reste l’obligation de rénovation thermique et énergétique de tous les logements, dont l’arbitrage est reporté de trois mois.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Alternatives aux phytosanitaires : un arrêté ministériel facilite l'usage de procédés naturels
Alternatives aux phytosanitaires : un arrêté ministériel facilite l'usage de procédés naturels
Un arrêté du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, publié le 17 juin au Journal officiel, vise à faciliter le recours aux techniques et substances naturelles qui stimulent la résistance et la croissance des plantes. Celles-ci peuvent constituer une véritable alternative aux produits phytosanitaires décriés.
Loi Climat et résilience : le Sénat adopte un projet largement modifié
Loi Climat et résilience : le Sénat adopte un projet largement modifié
L’examen du projet de loi Climat et résilience est arrivé à son terme au Sénat en première lecture, après le vote solennel du texte ce mardi 29 juin. De la publicité, jusqu'à l'artificialisation des sols et la rénovation énergétique des bâtiments, focus sur les modifications apportées par la Chambre haute du Parlement.
Fit For 55 : un nouveau cadre législatif à l'échelle européenne pour le climat
Fit For 55 : un nouveau cadre législatif à l'échelle européenne pour le climat
La Commission européenne a publié ce mercredi 14 juillet, son paquet « Fit for 55% » composé de propositions législatives pour accélérer la lutte contre le changement climatique, et mettre l’Union européenne sur la voie de la neutralité carbone en 2050.
Adoption de loi Climat et résilience : un « tournant culturel » selon le gouvernement, un « échec » pour les ONG
Adoption de loi Climat et résilience : un « tournant culturel » selon le gouvernement, un « échec » pour les ONG
Après plusieurs mois d’examen et la révision du texte en commission mixte paritaire, les députés et les sénateurs ont adopté définitivement ce mardi 20 juillet le projet de loi Climat et résilience. Le gouvernement salue le vote de cette loi qui fera « entrer l'écologie dans nos vies », tandis que les ONG environnementales dénoncent son « manque criant d’ambition ».
Le ministère de l’Agriculture et d'Alimentation se dote d’un plan d’action climat
Le ministère de l’Agriculture et d'Alimentation se dote d’un plan d’action climat
Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté ce 23 juin son plan d’action, visant à répondre aux orientations de la Stratégie nationale bas-carbone et du Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022. Pour le Réseau Action Climat, ce plan est « une double déception ».
Convention21 devient le Grand Défi des entreprises pour la planète
Convention21 devient le Grand Défi des entreprises pour la planète
La Convention21 change officiellement de nom et devient le Grand Défi des entreprises pour la planète. Sa vocation : concilier l’intérêt général et celui des entreprises pour répondre au défi climatique.
L’exécutif enterre la révision constitutionnelle et le référendum sur le climat
L’exécutif enterre la révision constitutionnelle et le référendum sur le climat
La préservation de l'environnement ne sera pas inscrite dans la Constitution française. Le projet de révision constitutionnelle a été abandonné par le Premier ministre, en réponse aux sénateurs qui n’ont pas su se mettre d’accord sur un texte identique avec les députés.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.