EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ POLITIQUES

RE2020 : les constructeurs saluent les nouveaux ajustements

Par Abdessamad Attigui. Publié le 22 février 2021.
RE2020 : les constructeurs saluent les nouveaux ajustements
Crédits : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
La filière de la construction se félicite des délais et ajustements annoncés, jeudi 18 février, par le gouvernement dans le cadre de la RE2020.

Initialement programmée en juillet 2021, la réglementation environnementale RE2020 a fait l’objet de quelques réajustements à la suite de quelques réticences de la part des professionnels de la construction. Qu’il s’agisse de sobriété énergétique, de décarbonation de la construction tout le long du cycle de vie ou de sortie des énergies fossiles, globalement les exigences fixées demeurent inchangées.

La concertation entre le ministère de la Transition écologique et le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) a permis de procéder à quelques ajustements concernant les modalités de mise en œuvre du projet de réglementation, tels que le décalage de l’entrée en vigueur au 1er janvier 2022, la modification des échéances suivantes à 2025, 2028 et 2031, et la consolidation d’une clause de revoyure récurrente.

Des nouveaux délais et report de la RE2020

Ainsi, l’entrée en vigueur de la RE2020 sera finalement fixée au 1er janvier 2022, après une publication des textes d’ici la fin du premier semestre. Cette date permettra à l’ensemble de la filière de disposer de quelques mois, aux concepteurs et promoteurs de mettre en place leurs projets à venir en conformité avec les nouvelles exigences, a précisé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. 

En matière d’énergie, des permis de construire pour des maisons individuelles chauffées au gaz pourront encore être obtenus jusqu’à fin 2023, « lorsqu’un permis d’aménager prévoyant une desserte en gaz a déjà été délivré », peut-on lire dans un communiqué. Un régime spécifique sera également prévu dans la RE2020 afin d’encourager au développement des réseaux de chaleur, « qui constitue un enjeu stratégique de la politique nationale de décarbonation du chauffage des bâtiments ».

Les signataires se félicitent des ajustements présentés

L’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC se sont félicités des ajustements présentés par le gouvernement sur les projets de texte de la future réglementation. Ils ont notamment salué la volonté « de ne pas exclure la filière du gaz vert et certaines solutions industrielles, qui devront, par l’innovation, trouver leur place », peut-on lire dans un communiqué

Néanmoins, ces organisations signataires regrettent l’absence de l’évaluation des impacts pour les occupants, et des « bénéfices complémentaires qui auraient pu être intégrés à la réglementation ». Ils demandent ainsi la réalisation d’une analyse pour évaluer les surcoûts de construction imposés par la nouvelle réglementation. Ils souhaitent également que des garanties soient apportées sur « la mise en adéquation des seuils de prise en compte de l’impact carbone tant des infrastructures et que des parkings en sous-sol ».
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
24 octobre 2023
La pénurie de main d’œuvre retarde la transition verte en Europe Une étude réalisée par la Banque européenne d'investissement révèle les difficultés auxquelles sont confrontées les municipalités européennes dans leur transition écologique et numérique. L'une de ses principales conclusions : la pénurie de main-d’œuvre actuelle freine la transformation verte de l'Europe.
La pénurie de main d’œuvre retarde la transition verte en Europe
20 novembre 2023
Inégalité climatique : les 1 % les plus riches émettent autant de CO2 que les 2/3 les plus pauvres Les 77 millions de personnes les plus riches émettent plus de CO2 que les deux tiers les plus pauvres de l’humanité, dénonce Oxfam dans un nouveau rapport. L’ONG appelle à mettre en œuvre des mesures fiscales, comme l’ISF climatique, pour que les personnes les plus responsables du réchauffement climatique soient également celles qui supportent l’essentiel du coût de la transition.
Inégalité climatique : les 1 % les plus riches émettent autant de CO2 que les 2/3 les plus pauvres
24 janvier 2024
S'adapter à +4 °C : les discussions sont lancées Le ministre de la Transition écologique a lancé les discussions le 23 janvier sur le prochain Plan national d’adaptation au changement climatique (Pnacc), qui sera publié à l’été 2024. Le chantier est de taille : la feuille de route doit permettre à la France de s'adapter à une hausse de 4°C de la température moyenne sur le territoire.
S'adapter à +4 °C : les discussions sont lancées
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Auditeur Formateur en Hygiène, Qualité, Sécurité, Environnement F/H
- ADJOINT AU CHEF D'ATELIER EQUIPEMENT F/H
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Ecologue, Chargé d'études naturalistes - Botaniste
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola