Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Publi-dossier] Pour Philip Morris International il n’y a pas de durabilité sans responsabilité et résultats

[Publi-dossier] Pour Philip Morris International il n’y a pas de durabilité sans responsabilité et résultats
Natash Pouget, responsable RSE Philip Morris International
Par Philip Morris International, le 16 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
[Publi-dossier]

Au-delà de se transformer pour arrêter de vendre des cigarettes, le groupe PMI agit dans une perspective durable. Il figure sur la liste du CDP* tripl​e A pour son action en faveur du climat, de la gestion de l’eau et des forêts.


Un industriel du tabac peut-il être responsable?

Le groupe a décidé, il y a 10 ans, d’adresser prioritairement l’externalité négative principale de son activité qui est la nocivité de ses produits et donc cesser de vendre des cigarettes dès que possible.
La démarche vers un avenir sans fumée dans laquelle s’inscrit Philip Morris International peut susciter des interrogations. Il s’agit aujourd’hui pour nous d’expliquer les raisons de cette transformation, et cela ne peut se faire, ni se comprendre, sans poser la question consubstantielle du « comment y parvenir ? ».
Nous devons agir de manière responsable, c’’est ce que la société attend de nous en premier lieu.

Comment comptez-vous parvenir à arrêter de vendre des cigarettes ?

D’abord, grâce à nos efforts consacrés à la recherche et développement. Depuis 2008, nous avons mobilisé 7,2 milliards de dollars pour la R&D et le déploiement d’un outil industriel dédié aux nouvelles alternatives sans combustion. Ce chiffre illustre l’ampleur de la transformation de notre entreprise qui nous rend uniques dans notre secteur. 
Ainsi, la perspective du groupe est que d’ici 2025, les nouvelles alternatives à nocivité réduite comme le tabac à chauffer représentent la moitié de notre activité alors qu’en 2018 ces produits ne pesaient que 5% de nos ventes.

Comment votre transformation prend-elle en compte les objectifs du développement durable des Nations Unies ?

Pour réussir à long terme, nous sommes convaincus que notre entreprise doit se transformer en profondeur, en intégrant les enjeux de responsabilité sociétale, dans une perspective durable. Or, la durabilité de PMI ne peut être atteinte sans sa transformation. Face à cette double injonction, nous agissons en faveur de la protection du climat, de la prévention des déchets et de l’intégration de l’éco-conception dans le développement des produits. A titre d’exemple, en 2019, 84% des déchets générés par nos sites de production étaient recyclés et nos émissions carbone (scope 1 et 2) ont baissé de 39% par rapport à l’année 2010. Nous apportons aussi une attention particulière au bien-être socio-économique, à la sécurité et au bien-être de nos 73.500 collaborateurs et des 335.000 tabaculteurs avec lesquelles nous travaillons dans 24 pays. Notre transformation doit en effet impliquer l’ensemble de notre chaîne de valeur, des fournisseurs aux distributeurs, des salariés aux consommateurs.

Concrètement comment cela se traduit-il dans les résultats ?

Au-delà des intentions, nous affichons des résultats qui matérialisent nos efforts. Le 8 décembre 2020, Philip Morris International a été reconnue par le CDP* comme l’une des entreprises pionnières en matière de transparence et de performances environnementales. Cette organisation indépendante nous a attribué la prestigieuse note «triple A» pour nos efforts accomplis dans la lutte contre le changement climatique, la protection des forêts et la sécurité de l’eau. Seules 10 entreprises au monde parmi plus de 9600 notées bénéficient de ce statut. Nous en sommes fiers et sommes conscients que cela nous oblige plus encore pour l’avenir.

* Le Carbon Disclosure Project est une organisation à but non lucratif qui publie l’impact environnemental des plus grandes entreprises modiales.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Plan Hercule : les sénateurs déplorent un manque de transparence
Plan Hercule : les sénateurs déplorent un manque de transparence
Ce mercredi 10 février 2021, le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a défendu le plan de réorganisation « Hercule » qui permettrait de doubler la capacité de production du groupe en 2030. À cette occasion, la commission des affaires économiques du Sénat a déploré le manque de transparence sur ce projet de réforme.
Loi Climat et résilience : les manifestants interpellent le « ministère des petits gestes »
Loi Climat et résilience : les manifestants interpellent le « ministère des petits gestes »
Ce mercredi 07 avril, des militants de Greenpeace France, de la Fondation Abbé Pierre et de l’Alliance citoyenne ont appelé la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, à soutenir des mesures plus ambitieuses sur la rénovation au sein de la loi Climat et résilience actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.
[Tribune] Affecter du gaz vert à la construction neuve : utopie ou réalité ?
[Tribune] Affecter du gaz vert à la construction neuve : utopie ou réalité ?
Le président de Coénove, Bernard Aulagne, évoque l'utilité et les bienfaits du gaz vert pour répondre aux efforts d’efficacité énergétique, de rénovation et plus largement la recherche de l’atteinte de la neutralité carbone.
Luxembourg, premier pays à adopter des principes d'économie circulaire
Luxembourg, premier pays à adopter des principes d'économie circulaire
Le Luxembourg a l'ambition de devenir leader international en matière de développement durable en intégrant sept principes de l'économie circulaire dans sa stratégie nationale.
Projet de loi climat : l’APVF appelle le gouvernement à rehausser l’ambition générale du texte
Projet de loi climat : l’APVF appelle le gouvernement à rehausser l’ambition générale du texte
Présenté en conseil des ministres, ce mercredi 10 février, le projet de loi « climat et résilience » ne fait pas encore l’unanimité. De son côté, l’Association des petites villes de France (APVF) salue les efforts du gouvernement et appelle à rehausser l’ambition générale du texte.
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, ont réalisé un premier bilan de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné à l’occasion du Conseil national de l'hydrogène, tenu jeudi 25 février à Albi (Occitanie). 
[Tribune] Loi climat et résilience : honorons la promesse née de la convention citoyenne
[Tribune] Loi climat et résilience : honorons la promesse née de la convention citoyenne
Un collectif d'acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) revient sur l’intégration de ce modèle pour mettre en œuvre une transition écologique et solidaire qui concilie à la fois « la résilience économique, la justice sociale et l’exigence écologique ».
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.