Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Loi Climat et résilience : les manifestants interpellent le « ministère des petits gestes »

Loi Climat et résilience : les manifestants interpellent le « ministère des petits gestes »
Les manifestants se sont réunis mercredi matin devant le ministère de la Transition écologique. Crédits : Nastasia Frolow/DR
Par Abdessamad Attigui, le 7 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce mercredi 07 avril, des militants de Greenpeace France, de la Fondation Abbé Pierre et de l’Alliance citoyenne ont appelé la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, à soutenir des mesures plus ambitieuses sur la rénovation au sein de la loi Climat et résilience actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.

« Ministère des petits gestes » ou encore « Mme Wargon, réchauffez les logements, pas le climat », peut-on lire sur l’une des banderoles qui interpellait la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon. Lors de cette manifestation qui a eu lieu ce mercredi matin, les militants de Greenpeace France, de la Fondation Abbé Pierre et de l’Alliance citoyenne ont contesté devant le ministère de la Transition écologique, les politiques de rénovation jugées « insuffisantes et peu efficaces privilégiées par le gouvernement ».

Pour cause, le gouvernement s’est opposé à la mise en place d’une obligation de rénovation des logements passoires d’ici 2024, dans le projet de loi Climat et résilience issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Les débats autour du volet portant sur le "Logement" de cette loi sont déjà lancés à l’Assemblée nationale, et les manifestations se poursuivent en vue d’adopter des amendements pour son amélioration, notamment en ce qui concerne l’obligation de rénovation pour tous les logements passoires.

Pour rappel, les 150 citoyens avaient proposé de rendre les rénovations énergétiques obligatoires à partir de 2024 pour les maisons moins performantes que la classe A ou B. Ces propositions visaient notamment à baisser les émissions de gaz à effet de serre issues du secteur résidentiel et tertiaire qui représente plus de 10 % des émissions nationales.

« Les logements passoires sont une aberration climatique : ils sont à l’origine de 3% des émissions de gaz à effet de serre en France, soit l’équivalent des émissions de près de 10 millions de véhicules. La politique des petits gestes, si chère à Emmanuelle Wargon, n’en viendra pas à bout suffisamment rapidement. Il est encore temps de modifier la loi Climat pour qu’elle soit véritablement à la hauteur de l’urgence climatique », a déclaré Nicolas Nace, chargé de campagne Transition énergétique à Greenpeace France, dans un communiqué.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
L’Institut de l’économie pour le climat nomme Jean Pisani-Ferry à sa tête
L’Institut de l’économie pour le climat nomme Jean Pisani-Ferry à sa tête
Le conseil d’administration de l’Institut de l’économie pour le climat a nommé Jean Pisani-Ferry en tant que président de l'association et succède à Pierre Ducret.
Luxembourg, premier pays à adopter des principes d'économie circulaire
Luxembourg, premier pays à adopter des principes d'économie circulaire
Le Luxembourg a l'ambition de devenir leader international en matière de développement durable en intégrant sept principes de l'économie circulaire dans sa stratégie nationale.
[Tribune] Affecter du gaz vert à la construction neuve : utopie ou réalité ?
[Tribune] Affecter du gaz vert à la construction neuve : utopie ou réalité ?
Le président de Coénove, Bernard Aulagne, évoque l'utilité et les bienfaits du gaz vert pour répondre aux efforts d’efficacité énergétique, de rénovation et plus largement la recherche de l’atteinte de la neutralité carbone.
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, ont réalisé un premier bilan de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné à l’occasion du Conseil national de l'hydrogène, tenu jeudi 25 février à Albi (Occitanie). 
[Publi-dossier] Pour Philip Morris International il n’y a pas de durabilité sans responsabilité et résultats
[Publi-dossier] Pour Philip Morris International il n’y a pas de durabilité sans responsabilité et résultats
[Publi-dossier] Au-delà de se transformer pour arrêter de vendre des cigarettes, le groupe PMI agit dans une perspective durable. Il figure sur la liste du CDP triple A pour son action en faveur du climat, de la gestion de l’eau et des forêts.
Le Sénat adopte une proposition de loi pour lutter contre les fuites de granulés de plastiques industriels
Le Sénat adopte une proposition de loi pour lutter contre les fuites de granulés de plastiques industriels
Les sénateurs ont adopté à l’unanimité, ce jeudi 11 mars, une proposition de loi visant à lutter contre la pollution plastique.
Plan Hercule : les sénateurs déplorent un manque de transparence
Plan Hercule : les sénateurs déplorent un manque de transparence
Ce mercredi 10 février 2021, le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a défendu le plan de réorganisation « Hercule » qui permettrait de doubler la capacité de production du groupe en 2030. À cette occasion, la commission des affaires économiques du Sénat a déploré le manque de transparence sur ce projet de réforme.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.