EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLITIQUES

La Commission européenne veut durcir la directive eaux usées

Par La rédaction. Publié le 2 novembre 2022.
La Commission européenne veut durcir la directive eaux usées
Crédit : Pixabay.
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Le 26 octobre, la Commission a proposé plusieurs textes durcissant la directive concernant les eaux urbaines résiduelles afin de lutter contre la pollution des eaux de surface, de valoriser les boues et propose d’étendre ses mesures sur les eaux usées aux communes de 1.000 habitants.
 
Parmi les propositions émises par la Commission, le traitement des eaux usées doit à la fois contribuer au bon état écologique des milieux aquatiques (lacs, fleuves, eaux souterraines et mer), et mieux prendre en compte «les eaux usées comme une ressource qui contribuera à l’indépendance énergétique du secteur à l’horizon 2040».

Les boues comme une ressource
Améliorer la qualité des boues permettra de récupérer le phosphore, qui alimenterait en fertilisant le secteur agricole. Sans compter la production d’énergie renouvelable comme le biogaz. La Commission estime le surcoût des traitements à 3,8 milliards d’euros par an, compensées par un bénéfice de 6,6 milliards d’euros avec un ratio coût-bénéfice positif pour chaque état membre. La réglementation sur les eaux usées s’étendrait aux communes de 1.000 habitants (contre 2.000 aujourd’hui). Les eaux de pluie devront aussi être intégrées à des plans de gestion pour les métropoles et les grandes villes.

Régime de «pollueur-payeur»
Dans sa révision de la directive des eaux urbaines résiduelles, la Commission relève que 92% des micropolluants toxiques présents dans les eaux usées proviennent des industries pharmaceutique et cosmétique. Elle prévoit d’introduire un régime de «pollueur-payeur». La Commission propose d’ajouter 25 substances à la liste des polluants de l’eau tels quel les PFAS, le glyphosate, le bisphénol A employé dans les emballages plastiques ou certains antibiotiques. Certaines normes concernant 16 polluants déjà couverts, comme les métaux lourds, seront durcies. En revanche, quatre substances n’étant plus considérées comme une menace pour l’UE sortent de la liste.

Des mises en œuvre à l’horizon 2030, 2040 et 2050
Après l’examen de ces propositions au Parlement et au Conseil, et une fois adoptées, ces mesures devraient être mises en œuvre en 2030, 2040 et 2050 pour permettre aux différents secteurs concernés de s’adapter.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Calimero renforce l'examen de la performance de durabilité des industries biosourcées
30 août 2022
Calimero renforce l'examen de la performance de durabilité des industries biosourcées Tous les facteurs de pollution sont-ils pris en compte ? Pour une image plus large des émissions carbone, le projet européen Calimero améliore les méthodologies d'évaluation de la durabilité du cycle de vie de certains secteurs de la bioéconomie.
Le ministère des Armées en ordre de bataille face au défi climatique
21 juillet 2022
Le ministère des Armées en ordre de bataille face au défi climatique Le ministère des Armées a adopté une stratégie « Climat & Défense » dans le but de préparer les forces armées à faire face aux dérèglements climatiques. Officialisée quelques semaines après le début de la guerre en Ukraine, cette démarche doit également permettre à l’État de réduire sa dépendance aux énergies fossiles.
Dossier/1 | Les écoles d’ingénieurs bouleversent leurs programmes
20 octobre 2022
Dossier/1 | Les écoles d’ingénieurs bouleversent leurs programmes Souvent riches d’une longue histoire et de programmes instaurés de longue date, les écoles d’ingénieurs semblent toutefois s’être saisies, depuis quelques années, des enjeux de transition écologique et de développement durable. Ces établissements font ainsi évoluer leurs cursus afin de former des ingénieurs armés pour répondre aux défis climatique et environnemental.
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Responsable de Territoire H/F
- Technicien / Technicienne en environnement industriel
- Consultant junior en analyse financière, sociale et économique - Lyon F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola