Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Politiques > Tribune | « La loi Agec, une formidable source de croissance économique et durable »
POLITIQUES

Tribune | « La loi Agec, une formidable source de croissance économique et durable »

PUBLIÉ LE 20 JUILLET 2023
LAURENT DESPLACES, PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ LEASECOM
Archiver cet article
Tribune | « La loi Agec, une formidable source de croissance économique et durable »
Laurent Desplaces, président de la société Leasecom. Crédit : Leasecom
Dans cette tribune, Laurent Desplaces, président de la société Leasecom, présente les enjeux et avantages pour les entreprises de s’inscrire dans une démarche responsable et les leviers de croissance que représente la loi Agec.
 
Dans un monde confronté à des défis environnementaux sans précédent, les entreprises ont amorcé leur prise de conscience en faveur de la transition vers une économie plus durable. La lutte contre le gaspillage constitue l’un des piliers de cette transformation, et son engagement le plus visible. 
 
Du choix minutieux de leur matériel informatique à chacune de leur démarche, les entreprises ont la responsabilité de réduire leur impact environnemental en adoptant des mesures concrètes. Mais ce qui est une obligation légale répondant à la loi « Anti-Gaspillage pour une économie circulaire » (AGEC) est aussi une formidable source de croissance économique et durable.
 
Être un exemple pour tout un écosystème
 
Les entreprises jouent un rôle essentiel dans la transition environnementale, non seulement en réduisant leur propre gaspillage, mais aussi en montrant l’exemple et en encourageant d’autres acteurs à suivre le mouvement. En intégrant la durabilité dans leur stratégie d’entreprise, ces dernières s’inscrivent dans un cercle vertueux, influençant positivement les acteurs de leur chaîne d’approvisionnement, et encourageant leurs partenaires commerciaux à adopter, à leur tour, des pratiques plus responsables. À travers les leviers de communication, les entreprises contribuent également à la sensibilisation du grand public. La transparence et la responsabilité étant des valeurs clés dans cette démarche.
 
En adoptant des pratiques durables, en minimisant leur impact sur les ressources naturelles, les entreprises s’ancrent dans un cheminement positif, à l’écoute des attendus d’une société en perpétuelle évolution, où chaque consommateur accorde de plus en plus d’importance à la préservation de la planète.
 
Un enjeu environnemental majeur
 
Le gaspillage représente un défi majeur pour notre planète, affectant non seulement les ressources naturelles, mais aussi la biodiversité et le climat. Les entreprises sont souvent pointées du doigt en raison de leur contribution significative à ce phénomène. De la production à la distribution, en passant par la consommation et la gestion des déchets, chaque étape du cycle de vie des produits peut engendrer un gaspillage considérable, à l’image du gaspillage alimentaire.
 
Et celui du matériel technologique ne se limite pas à l’impact environnemental. Il a également des répercussions sociales et économiques. Dans de nombreux pays en développement, les déchets électroniques sont souvent envoyés illégalement et traités dans des conditions dangereuses pour la santé des travailleurs, qui sont exposés à des substances toxiques lors du démantèlement de ces appareils. De plus, l’obsolescence programmée, pratique consistant à concevoir des produits qui deviennent rapidement obsolètes, incite les consommateurs à dépenser davantage pour des appareils nouveaux plutôt que de les réparer, ce qui aggrave les inégalités économiques.

Il est essentiel de mettre en place des mesures pour lutter contre le gaspillage du matériel technologique et promouvoir une consommation plus durable. Certaines initiatives comprennent le recyclage approprié des déchets électroniques, la promotion de l’économie circulaire en prolongeant la durée de vie des produits grâce à la réparation et à la réutilisation, ainsi que l’adoption de politiques d’achat responsables par les entreprises et les consommateurs.

Les gouvernements jouent également un rôle crucial en promulguant des réglementations plus strictes sur la gestion des déchets électroniques et en encourageant les fabricants à concevoir des produits plus durables et réparables. Les entreprises technologiques peuvent également contribuer en adoptant des pratiques de conception respectueuses de l’environnement et en proposant des programmes de recyclage et de reprise pour leurs produits.
 
Une économie circulaire profitable aux bénéfices économiques et sociaux
 
La lutte contre le gaspillage présente de nombreux avantages, tant pour l’environnement que pour l’économie et les enjeux sociétaux des entreprises. En réduisant leurs déchets et en optimisant l’utilisation de leurs ressources, les entreprises peuvent réaliser des économies significatives.
 
De plus, la sensibilisation des consommateurs à la réduction du gaspillage se place comme un vecteur d’opportunités commerciales. Aujourd’hui de plus en plus de clients signifient par leurs actes d’achat l’importance qu’ils portent à la dimension éthique et responsable. Les entreprises qui s’engagent activement dans la lutte contre le gaspillage peuvent gagner la confiance des consommateurs, renforcer leur image de marque et augmenter leur part de marché.

Sur le plan social, les initiatives de lutte contre le gaspillage contribuent à la création d’emplois durables et à l’inclusion sociale. La responsabilité sociale et environnementale, par ses actions et ses budgets, renforce non seulement la marque employeur, mais également le rayonnement et l’influence des entreprises. Une communication nourrie par les valeurs d’une entreprise engagée ne pourra que garantir la fidélisation de ses talents internes comme celle de ses clients.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Quand la transition écologique fait école
Quand la transition écologique fait école
Crédit Agricole se tourne vers les énergies renouvelables
Crédit Agricole se tourne vers les énergies renouvelables
Marie-Laure Empinet devient la nouvelle présidente de l’USIPA
Marie-Laure Empinet devient la nouvelle présidente de l’USIPA
Tribune | «  ETI et PME : les financements  pour la transition existent »
Tribune | « ETI et PME : les financements pour la transition existent »
Tous les articles Politiques
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS