EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ POLITIQUES

Lutte contre le bruit : la France rappelée à l’ordre par l’Europe

Par La rédaction. Publié le 3 octobre 2023.
Lutte contre le bruit : la France rappelée à l’ordre par l’Europe
Crédits : @Adobestock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Malgré les rappels, la France ne s’est toujours pas conformée aux exigences européennes en matière de lutte contre le bruit. La Commission laisse deux mois au gouvernement pour répondre à ses obligations, sans quoi elle menace de saisir la Cour de justice de l’Union européenne. 

La Commission européenne a adressé à la France ce 28 septembre un avis motivé afin de lui demander de se conformer aux exigences de la directive européenne relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement. Celle-ci impose aux États-membres de mettre à disposition des cartes de bruit et des plans d’action pour les agglomérations, les grands axes routiers, les grands axes ferroviaires et les grands aéroports. Ces documents structurent l’action des collectivités contre les nuisances sonores et doivent être revus et révisés tous les cinq ans.

Or, malgré l’envoi de lettres de mise en demeure en 2013 puis en 2017, la France est toujours en retard concernant la publication des plans qui devaient être publiés au plus tard en 2022 au titre de la troisième échéance : soixante-cinq plans d’actions contre le bruit de grands axes routiers et dix-neuf concernant des agglomérations font toujours défaut d’après la Commission. Celle-ci annonce laisser deux mois à la France pour répondre et prendre les mesures nécessaires, et menace de saisir la Cour de justice de l’Union européenne si le pays ne répondait pas à ses obligations.

La Commission européenne rappelle que la lutte contre le bruit est un enjeu sanitaire. « Une exposition prolongée à des niveaux élevés de nuisances sonores peut avoir de graves conséquences sur la santé, notamment : hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires et mortalité prématurée, et peut influencer considérablement la santé physique, la santé mentale et le bien-être », a-t-elle précisé. 


L’Île-de-France a pris de l’avance 

Contrairement à la situation à l’échelle nationale, BruitParif, l’observatoire du bruit en Île-de-France, BruitParif souligne dans un communiqué que la région francilienne se démarque par son avance. La publication des plans de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) d’échéance 3 arrive déjà à son terme. Sur les quatorze agglomérations concernées, douze ont déjà approuvé leur PPBE. La communauté urbaine Grand Paris Seine Oise s’apprête à le faire suite à la phase de consultation du public qui s’est achevée au mois de juillet 2023 et la communauté d’agglomération Saint Germain Boucles de Seine fait l’objet d’une procédure de substitution par le Préfet des Yvelines. La publication de la totalité des quatorze PPBE d’agglomération attendus devrait ainsi être obtenue dans le délai imparti par la Commission européenne. De leur côté, la Préfecture du Val-de-Marne et les Conseils départementaux de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne mettent la dernière main à la publication des PPBE relatifs à leurs grands axes routiers.

L’observatoire se félicite du travail mené dans la région. « Grâce à Bruitparif, la région Île-de-France tient le rôle de bon élève en matière de lutte contre le bruit et de mise en œuvre de la directive européenne sur le bruit dans l’environnement. La densité des infrastructures de transports est pourtant considérable [ …]. Mais l’expertise de Bruitparif, avec ses capacités de modélisation, son réseau de capteurs unique au monde et son équipe expérimentée, ont joué un rôle décisif : nous avons mis à disposition des collectivités les éléments de diagnostic et les compétences nécessaires et nous avons permis, in fine, le respect des échéances. »

Certains acteurs franciliens se sont même déjà lancés dans la mise en œuvre de l’étape ultérieure : les cartes de quatrième échéance de la directive européenne, a précisé BruitParif.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
22 décembre 2023
Les MAEC rencontrent un franc succès Devant le succès rencontré auprès des agriculteurs par les mesures agri-environnementales et climatiques (MAEC), 150 millions d'euros supplémentaires vont être débloqués début 2024, a annoncé le ministère de l'Agriculture le 19 décembre.
Les MAEC rencontrent un franc succès
22 décembre 2023
L’Anses nomme Marta Hugas présidente de son conseil scientifique La biologiste Marta Hugas présidera pendant trois ans le conseil scientifique de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).
L’Anses nomme Marta Hugas présidente de son conseil scientifique
30 octobre 2023
Danone, Nestlé, Decathlon… 131 entreprises appellent les gouvernements à sortir des énergies fossiles À​ un mois de la COP28, 131 entreprises ont exhorté les gouvernements à planifier la sortie des énergies fossiles afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Elles expliquent être déjà affectées par les conséquences du dérèglement du climat et souhaitent obtenir des assurances de la part des gouvernements. 
Danone, Nestlé, Decathlon… 131 entreprises appellent les gouvernements à sortir des énergies fossiles
Tous les articles POLITIQUES
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
VIDÉO
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Auditeur Formateur en Hygiène, Qualité, Sécurité, Environnement F/H
- ADJOINT AU CHEF D'ATELIER EQUIPEMENT F/H
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Ecologue, Chargé d'études naturalistes - Botaniste
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola