EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLLUTIONS

L'Ademe a réhabilité une centaine de sites pollués

Par la rédaction. Publié le 28 mars 2017.
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans :
« L'étalement urbain consomme encore 54 000 hectares de terres, essentiellement agricoles, chaque année. C'est un des enjeux de dépollution et de réhabilitation des friches : lutter contre l'étalement urbain, avec des projets d'aménagements de qualité, dans une démarche de développement durable », a expliqué Bruno Léchevin, président de l'Ademe, en ouverture des journées techniques nationale qui se tiennent à Paris les 28 et 29 mars. Selon l'estimation de l'Ademe, ces friches totaliseraient environ 150 000 hectares. « Ce n'est pas négligeable », insiste Bruno Léchevin.Depuis 2010, l'Ademe édite régulièrement des appels à projets – le dernier est ouvert jusqu'au 31 juin 2017. En tout, une centaine de projets ont été accompagnés, pour 42 millions euros d'aides, et 600 hectares reconvertis.« Comment aller plus loin, à une plus grande échelle ? Il faut intensifier nos efforts d'acquisition, de connaissances et de recherche », indique le président de l'Ademe. Des réflexions sont en cours depuis déjà trois ans avec Lille Métropole et les Hauts de France pour mieux couvrir les incertitudes et les aléas de la dépollution, mais aucun dispositif intégrant un volet assuranciel n'a encore vu le jour. « Nous réfléchissons donc à des appels à projets ouverts au monde de l'assurance », poursuit Bruno Léchevin. Albane Canto
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Des concentrations de polluants plus élevées au port de Sète-Frontignan
28 novembre 2022
Des concentrations de polluants plus élevées au port de Sète-Frontignan Le rapport de l’observatoire régional de la qualité de l’air (Atmo) montre des concentrations plus élevées en dioxyde d’azote (NO2) et particules en suspension (PM10) lors de la présence de navires au port de Sète-Frontignan. Toutefois, le trafic maritime « n’a qu’un effet limité ».
Dossier 1 | L’Ineris renforce son expertise sur l’urgence et le post-accidentel
28 juin 2022
Dossier 1 | L’Ineris renforce son expertise sur l’urgence et le post-accidentel La cellule d’appui aux situations d’urgence de l’Ineris a été mobilisée dans le cadre de l’incendie de Rouen pour estimer la gravité du risque industriel et modéliser l’impact du panache de fumée. L’accident a également déclenché un travail pour faire évoluer certains outils et en créer de nouveaux.
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants
9 août 2022
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants Pour réduire les gaz à effet de serre, mais aussi les polluants tels que les oxydes d’azote et de soufre émis par les bateaux qui les fréquentent, les ports misent sur des carburants alternatifs, tels que le GNL, mais également sur des solutions basées sur un vecteur énergétique qui fait beaucoup parler de lui : l’hydrogène vert.
Tous les articles POLLUTIONS
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN.NE DE MAINTENANCE GAZ
- Responsable de Secteur H/F
- Ingénieur / Ingénieure environnement en industrie
- Préparateur Méthodes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola