Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Pollutions > Intairieur : le premier label de qualité de l'air intérieur pour les logements neufs
POLLUTIONS

Intairieur : le premier label de qualité de l'air intérieur pour les logements neufs

PUBLIÉ LE 14 NOVEMBRE 2017
EVA GOMEZ
Archiver cet article
Intairieur : le premier label de qualité de l'air intérieur pour les logements neufs
Ce nouveau label décerné par Immolab, a pour but de valoriser les entreprises et projets responsables, et de permettre aux particuliers de choisir un logement à la qualité de l’air évaluée et reconnue.

Intairieur : c’est le nom du premier label français de mesure et de contrôle de la qualité de l’air intérieur (QAI) dans les logements neufs. « Ce label propose un référentiel simple et fiable qui à l’image des autres certifications environnementales, permet de mettre en place un affichage clair et facilement reconnaissable par tous », explique Immolab dans un communiqué. Il est attribué pour l’ensemble du projet de bâtiment neuf, depuis la conception jusqu’à la livraison. Décerné par l’organisme Immolab créé à cet effet, le label a pour objectif de valoriser les projets immobiliers « les plus exemplaires » et de permettre « aux particuliers de choisir leur logement en exigeant un air intérieur de qualité ». La demande de labellisation doit être formulée par le maître d’ouvrage « avant le dépôt du permis de construire », peut-on lire sur le site d’Immolab. Les principales exigences de ce label sont « la signature d’une charte de chantier QAI par les entreprises », « l’amélioration du confort thermique d’été et lutte contre l’effet d’îlot thermique urbain »,  une « campagne de mesure de la QAI à réception », ainsi qu’un « contrôle du bon fonctionnement de la ventilation lors de sa mise en fonctionnement et mesure de l’étanchéité à l’air des réseaux ».

Immolab rappelle que « l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Chaque année en France, cette pollution est responsable de près de 20.000 décès prématurés et on estime à 19 milliards d’euros son coût socio-économique ».
Intairieur/ Immolab
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Pour le climat et la santé, divisez par deux votre consommation de viande
Pour le climat et la santé, divisez par deux votre consommation de viande
Lancement de l'Observatoire de la Qualité des Environnements Intérieurs (OQEI)
Lancement de l'Observatoire de la Qualité des Environnements Intérieurs (OQEI)
Jérôme Dufieux reconduit à la tête de l'Alcome
Jérôme Dufieux reconduit à la tête de l'Alcome
Ramboll nomme Olivier Sibourg
Ramboll nomme Olivier Sibourg
Tous les articles Pollutions
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS