Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Une étude révèle la présence de métaux lourds dans les herbicides à base de glyphosate

Partager :
Une étude révèle la présence de métaux lourds dans les herbicides à base de glyphosate
Par Eva Gomez, le 8 janvier 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Ce lundi 8 janvier, une étude de l’Université de Caen Normandie publiée dans la revue Toxicology Reports, révèle la présence de métaux lourds, dont l’arsenic, ainsi que des traces de pétrole dans des herbicides à base de glyphosate. Ces formulants seraient plus toxiques sur les plantes et cellules humaines que le glyphosate lui-même.

Arsenic, chrome, cobalt, plomb, nickel… Ces métaux lourds, ainsi que des traces de pétrole, ont été retrouvés dans des herbicides à base de glyphosate par une équipe de chercheurs de l’Université de Caen Normandie. Les professeurs Gilles-Eric Séralini, Nicolas Defarge et Joël Spiroux ont étudié 14 formules d’herbicides à base de glyphosate ainsi que leurs impacts sur les plantes et des cellules humaines. Leurs conclusions : « les herbicides à base de glyphosate ont été montrés comme contenant des métaux lourds dont l’arsenic. Ces produits ne sont pas déclarés et normalement interdits pour leur toxicité », indique le rapport d’étude. Par ailleurs, « sur les plantes, les formulants (type Polyoxyéthylène amine - POEA) sont toxiques sans glyphosate, et le glyphosate semble le devenir seulement à des niveaux plus élevés que les doses agricoles ». Enfin, sur les cellules humaines, « les formulants composés de résidus de pétrole sont beaucoup plus perturbateurs endocriniens et toxiques que le glyphosate ». Le cocktail de formulants toxiques présents dans les herbicides à base de glyphosate serait donc plus dangereux que le glyphosate lui-même, selon ce rapport publié ce lundi 8 janvier dans la revue Toxicology Reports. Ce qui remet donc en cause les analyses de toxicité des herbicides, portant seulement sur le glyphosate.

« Ces résultats montrent que les déclarations du glyphosate comme principe actif de toxicité sont scientifiquement fausses, et l’évaluation de toxicité est aussi erronée : le glyphosate est testé sans ses formulants composés de résidus toxiques de pétrole, à long terme et au niveau réglementaire », conclut le professeur Gilles-Eric Séralini. « Nous appelons à une transparence immédiate sur les formulations et surtout leurs tests sur la santé. Les résidus acceptables de glyphosate dans la nourriture et les boissons devraient être divisés immédiatement au moins par 1.000 à cause de ces poisons cachés, et les herbicides à base de glyphosate devraient être interdits, entre autres », estiment les chercheurs.

A noter que cette étude devait à l’origine paraître le 31 mai 2017 dans la revue PlosOne. Elle « a finalement vu sa publication repoussée pour des raisons fallacieuses », précise l’Université de Caen Normandie. « On peut soupçonner les lobbies d’avoir été à l’œuvre pour simplifier le débat sur le glyphosate », ajoute-t-elle.

Consulter l’intégralité de l’étude en ligne.
Flickr
Retrouvez toute l'information "pollutions" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
[Enquête] Amiante : politique publique fantôme pour polluant invisible
[Enquête] Amiante : politique publique fantôme pour polluant invisible
L’amiante fait quelque 3 000 victimes par an, soit autant que les accidents de la route en 2018. Mais aucune campagne de prévention n’a jamais alerté sur le risque lié à ce « poison lent », côtoyé au quotidien. Les recommandations d’experts s’empilent, en vue d’une politique nationale à la hauteur de l’enjeu sanitaire.
Dégradation de la chlordécone : de nouvelles avancées
Alors qu’on pensait cet insecticide toxique non dégradable dans l’environnement, des chimistes ont réussi à identifier dans le sol antillais une vingtaine de « produits de dégradation » de cette molécule.
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Les juges d’instruction du pôle judiciaire de santé publique ont rendu, le 16 juillet dernier, un non-lieu dans le dossier de l’exposition à l’amiante du personnel de l’usine de Ferodo-Valeo, à Condé-sur-Noireau. Vilipendant ce « permis de tuer », les plaignants font appel, avec la conviction que l’affaire se tranchera en cassation.
Métro et RER : une étude alerte sur les concentrations de particules fines
Métro et RER : une étude alerte sur les concentrations de particules fines
Ce mercredi 18 septembre, l'association Respire publie une étude réalisée par le CNRS sur la pollution dans le métro et le RER. 800 millions de particules par mètre-cube ont été mesurées.
Epandage des pesticides : le gouvernement met un nouveau dispositif en consultation
Epandage des pesticides : le gouvernement met un nouveau dispositif en consultation
Samedi 7 septembre dernier, le gouvernement a mis en consultation un dispositif de protection des riverains concernant l’utilisation des produits phytosanitaires. Un dispositif insuffisant selon les associations de défense de l'environnement.
[Enquête] Amiante : un matériau « en décroissance » à l’AP-HP
[Enquête] Amiante : un matériau « en décroissance » à l’AP-HP
Avec 350.000 m2 reconstruits par décennie, soit 10 % du patrimoine, l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) est « un gros désamianteur », affirme El Hadi Benmansour, directeur de la maîtrise d’ouvrage et des politiques techniques.
[Enquête] Amiante : une présence résiduelle dans le logement social
[Enquête] Amiante : une présence résiduelle dans le logement social
« Malgré des budgets restreints, les bailleurs sociaux ont été pionniers dans la gestion de l’amiante », remarque un diagnostiqueur.
Tous les articles POLLUTIONS
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Agent qualifié d'exploitation (H/F) /LA ROCHE SUR YON (85)
- Opérateur de production/traitement H/F
- Responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Consultant PMO/PMBP- aéronautique (réf: GEN-P2-APN-ANV) F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.