Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le gouvernement met en place un service de surveillance du marché des véhicules et des moteurs

Partager :
Le gouvernement met en place un service de surveillance du marché des véhicules et des moteurs
Par E.G, le 11 juin 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce jeudi 11 juin, le ministère de la transition écologique et solidaire a annoncé la création d’un service de surveillances du marché des véhicules et des moteurs.

Le service de surveillance du marché des véhicules et moteurs, mis en place ce jeudi 11 juin par le gouvernement, aura pour mission de « vérifier que les véhicules, les remorques, les systèmes, les composants et les entités techniques distinctes ainsi que les moteurs des engins mobiles non routiers mis à disposition sur le marché français, soient conformes aux prescriptions techniques fixées par la réglementation européenne et nationale en matière de sécurité, de santé et d’environnement », explique le ministère de la transition écologique et solidaire.

Ce service est rattaché au service climat et efficacité énergétique (SCEE) de la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). Son périmètre d’action concerne les véhicules de transport de passagers, de marchandises (et les remorques qui leur sont destinées), ainsi que leurs systèmes, composants, entités techniques ; les véhicules agricoles et forestiers, tracteurs, remorques et engins interchangeables tractés ; les deux, trois roues et quadricycles ; les feux spéciaux d’avertissement de certains véhicules, l’étiquetage des pneumatiques, et les émissions des gaz polluants et des particules polluants des moteurs à combustin interne destinés aux engins mobiles non routiers.

Un budget de 5 millions d’euros

« Des contrôles documentaires, des tests et des essais sont programmés dans le cadre d’un plan de contrôle annuel. Des contrôles additionnels pourront être menés suite à des plaintes et des informations reçues », précise le ministère. En cas de non-conformité, les opérateurs en cause seront sanctionnés administrativement : « avertissement, retrait, rappel d’un produit, suspension de mise sur le marché, destruction des produits, amende administrative d’un montant maximal de 300.000 euros par moteur non confirme et d’un millions d’euros par véhicule non conforme », est-il détaillé. Des sanctions pénales pourront aussi être appliquées : peine de 3 ans d’emprisonnement et amendes de 300.000 euros pour les EMNR et d’un millions d’euros pour les véhicules à moteur.

Ce service, doté d’un budget de 5 millions d’euros réalisera une centaine d’essais par an et produira un rapport annuel.
Pixabay / DR
  [Vidéo] Rencontre avec l'architecte Lina Ghotmeh
A quoi ressemblera la ville de demain ? Voici quelques éléments de réponse avec l’architecte Lina Ghotmeh.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Avis relatif à l'extension d'un accord professionnel conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités Lire
Avis relatif à l'extension d'un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la plasturgie Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports) Lire
Arrêté du 7 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau du cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation) Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau des cabinets) Lire
À lire également
L'UE observe les effets du confinement et déconfinement par satellite
L'UE observe les effets du confinement et déconfinement par satellite
La Commission européenne et l'Agence spatiale européenne (ESA), ont lancé la plateforme « Rapid Action Coronavirus Earth Observation » (Race), pour mesurer l'impact du confirment et déconfinement sur l'environnement.
Un site web européen répertorie les perturbateurs endocriniens
Un site web européen répertorie les perturbateurs endocriniens
En ligne depuis le 2 juin dernier, le site edlists.org répertorie la liste des substances reconnues comme étant des perturbateurs endocriniens dans la réglementation européenne sur les produits chimiques.
Impacts de l'ozone sur l'agriculture : l'Ademe et l'Ineris proposent un outil d'aide à la décision
Impacts de l'ozone sur l'agriculture : l'Ademe et l'Ineris proposent un outil d'aide à la décision
L'Agence de la transition écologique (Ademe) et l'Ineris, en collaboration avec l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (Apca), ont publié une étude sur « le Coût économique pour l'agriculture des impacts de la pollution de l'air à l'ozone ».
Du microplastique découvert dans l'écosystème terrestre de l'Antarctique
Du microplastique découvert dans l'écosystème terrestre de l'Antarctique
Les microplastiques s'infiltrent partout dans les océans du globe : ils polluent même l'un des écosystèmes terrestres les plus reculés, en Antarctique, selon une étude publiée ce mercredi 24 juin.
[Tribune] Marché carbone EU-ETS : comment dépasser les limites d’un système basé sur l’offre et la demande ?
[Tribune] Marché carbone EU-ETS : comment dépasser les limites d’un système basé sur l’offre et la demande ?
Cette semaine, Mathieu Dancre, directeur conseil sur le secteur Energie chez GreenFlex se demande quels facteurs prendre en compte pour que le prix des quotas d'émission de CO2 augmentent.
Astreinte record pour forcer l'Etat à réduire la pollution de l'air
Astreinte record pour forcer l'Etat à réduire la pollution de l'air
Le Conseil d'État a ordonné ce vendredi 10 juillet au gouvernement de prendre des mesures pour réduire la pollution de l'air dans plusieurs villes et régions, sous peine d'une astreinte record de 10 millions d'euros par semestre de retard.
France : - 44% de pesticides vendus en 2019, après une forte hausse l'année d'avant
France : - 44% de pesticides vendus en 2019, après une forte hausse l'année d'avant
Les ventes de pesticides ont reculé en France de 44% en volume en 2019, après l'envolée des ventes intervenue en 2018 (+18%), a annoncé ce mardi 30 juin le gouvernement.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur industriel H/F - Cognac (16)
- Alternance - Chargé(e) de Prévention Santé et Sécurité
- Jardinier / Jardinière
- INGENIEUR CHIMISTE EXPLOITATION F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.