Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une plainte déposée par neuf associations pour demander le retrait de 14 pesticides

Une plainte déposée par neuf associations pour demander le retrait de 14 pesticides
Par F.M, le 1er décembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce 1er décembre, 9 associations portent plainte contre X pour « fraude à l’étiquetage, mise en danger de la vie d’autrui et atteinte à l’environnement » et contre l’État pour « carence fautive ». Elles demandent le retrait des pesticides contenant des produits toxiques cachés aux utilisateurs.
 
Après avoir été attaqué pour « inaction climatique », l’État se voit accusé de « carence fautive ». La raison : une étude, publiée fin octobre par les chercheurs Gilles-Éric Seralini et Gérald Jungers, a trouvé des métaux lourds, de l’arsenic ou encore des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans 14 pesticides, non-déclarés sur leurs étiquettes. Il s’agit des seuls produits dont ils ont pu analyser la composition, présentés comme une alternative au glyphosate.
 
En se basant sur cette publication, neuf associations ont décidé de porter plainte contre l’État pour « carence fautive » : Campagne Glyphosate France, Générations Futures, Nature & Progrès, Intelligence Verte, PIG BZH, ZEA, Bio Cohérence, Combat Monsanto et Agir pour l’environnement. Elles portent aussi plainte contre X pour « fraude à l’étiquetage, mise en danger de la vie d’autrui et atteinte à l’environnement ». Leur objectif est de demander, via leur campagne citoyenne « Secrets Toxiques » lancée ce jour, le retrait immédiat des pesticides concernés et des sanctions pour les responsables. Elles remettent en cause les systèmes d’évaluation des pesticides aux niveaux français et européen : « Pour apprécier correctement les risques liés à l’utilisation des pesticides, la réglementation européenne reconnaît depuis 2009 la nécessité d’une évaluation portant sur la composition complète. Ce travail n’a apparemment pas été fait pour ces 14 pesticides puisque seul le “principe actif” et quelques autres substances inoffensives sont déclarées sur les étiquettes », dénoncent-elles.
 
Adobe Stock / rocklights
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Total : le Conseil d’État exclut l’huile de palme des biocarburants
Total : le Conseil d’État exclut l’huile de palme des biocarburants
Coup dur pour Total et l’État : le Conseil d’État a reconnu, le mercredi 24 février, que ce sont bien tous les produits à base d’huile de palme qui sont exclus des biocarburants.
Valgo : une dizaine de postes à pourvoir dans la remédiation et revitalisation de sites industriels
Valgo : une dizaine de postes à pourvoir dans la remédiation et revitalisation de sites industriels
L’entreprise Valgo, spécialisée dans la remédiation et la revitalisation de sites industriels, lance sa campagne de recrutement annuelle.
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
Matthieu Toret, avocat spécialiste en fiscalité environnementale et énergétique, revient sur les modalités de mise en place d’un ‘’droit de douane vert’’ au sein de l’Union européenne. « Ce mécanisme d’ajustement carbone aux frontières devrait permettre de réduire l'écart de compétitivité », explique-t-il.
Neuf communes prennent un arrêté contre les « déchets dangereux » issus des pesticides
Neuf communes prennent un arrêté contre les « déchets dangereux » issus des pesticides
Neuf villes franciliennes ont annoncé mardi 02 mars avoir pris un arrêté pour lutter contre les déchets "dangereux" que constituent les pesticides. Ce nouvel arrêté se fonde notamment sur la compétence des municipalités en matière de réglementation des déchets.
Plusieurs recours judiciaires contre l'arrêté de réintroduction des néonicotinoïdes
Plusieurs recours judiciaires contre l'arrêté de réintroduction des néonicotinoïdes
Sept organisations déposeront des recours devant les tribunaux administratifs de Lyon et de Toulouse, contre l’arrêté du 5 février 2021 autorisant la réintroduction des néonicotinoïdes et demandent son annulation.
Lyon Vallée de la chimie représente 26 % des émissions totales de la Métropole de Lyon
Lyon Vallée de la chimie représente 26 % des émissions totales de la Métropole de Lyon
Les émissions de la plateforme industrielle Lyon Vallée de la chimie s’élèvent à 1.800 ktCO2 équivalent par an, soit 26 % des émissions totales de la Métropole.
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
L’organisme français de recherche agronomique, Cirad, et une dizaine d’acteurs s’engagent à évaluer les conséquences de l’usage des pesticides dans la caféiculture conventionnelle au Brésil, Vietnam, Mexique et Nicaragua.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.