Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant

Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
75 résidus de pesticides seront suivis. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 20 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Atmo France qui fédère les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), et l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) ont mis en place un suivi annuel de 75 pesticides dans l’air extérieur en métropole et en outre-mer. Les premières données seront accessibles en été 2022.

Chlordécone, glyphosate, folpel…plus de 70 molécules fongicides, herbicides ou insecticides feront désormais l’objet d’une surveillance « à vocation pérenne » dans l’air à l’échelle nationale. Lancé à l’initiative de l’Atmo France et de l’Ineris, ce protocole de suivi est le fruit d’une phase d’expérimentation mise en œuvre lors de la Campagne nationale exploratoire de mesure des résidus de Pesticides dans l’air ambiant (CNEP) réalisée en 2018 et 2019 et à laquelle le LCSQA (Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air) et les AASQA (les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air) ont participé avec l’Anses.

Le premier test a permis d’établir une première cartographie annuelle nationale des niveaux de concentration en pesticides dans l’air ambiant « et d’apporter un retour d’expérience en vue de définir les modalités d’une surveillance pérenne », précisent Atmo France et l’Ineris.

75 pesticides sous surveillance

Soutenue financièrement par l’Etat, la surveillance des pesticides, assurée par les AASQA, sera établie dans toutes les régions françaises. Le protocole de suivi a également identifié des sites représentatifs de différents profils agricoles (grandes cultures, viticulture, arboriculture et maraîchage), afin d’obtenir « une photographie générale ».

De son côté, le LCSQA a défini une liste comportant 75 molécules fongicides, herbicides ou insecticides à surveiller. Parmi cette « liste des polluants d’intérêt national », figurent notamment le chlordécone, un perturbateur endocrinien interdit « connu pour ses interférences avec le fonctionnement du système hormonal » ; le folpel, un fongicide utilisé en viticulture et en maraichage, « considéré en 2009 comme cancérogène suspecté par l’Autorité européenne de sécurité des aliments ». Ce fongicide est régulièrement retrouvé dans les échantillonnages, soulignent les organismes.

La liste des substances à surveiller mentionne également le lindane, un insecticide utilisé en agriculture et dans les produits pharmaceutiques pour le traitement de la gale et l’élimination des poux. « C’est une molécule persistante et interdite depuis 1998 et néanmoins retrouvée dans toutes les régions lors de la CNEP » ; Et le prosulfocarbe, un herbicide volatile « responsable de contamination de cultures en agriculture biologique ».

Suivi des « substances polaires »

Le protocole prévoit de réaliser annuellement 26 mesures de 7 jours sur chaque site, à l’exception des sites de maraîchages « qui en effectueront 18 ». Quant aux substances nécessitant des mesures complémentaires comme le glyphosate et le glufosinat, et pour des « raisons financières et pratiques », un système tournant sera effectué chaque année d’une région à l’autre. Les cinq premières régions à surveiller ces « substances polaires » avec 40 mesures de 48 heures sont : Occitanie, Pays-de-la-Loire, Auvergne Rhône-Alpes, Martinique, et La Réunion.

Les premiers résultats de ces travaux de surveillance seront mis à disposition du public dès l’été 2020 sur la base nationale des données de qualité de l’air, GEOD’AIR, PhytAtmo et sur les portails régionaux open data des AASQA.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Avis d'expert] Qualité d’air intérieur : concilier efficacité énergétique et santé des occupants
[Avis d'expert] Qualité d’air intérieur : concilier efficacité énergétique et santé des occupants
Cette rentrée, le ministère de l’Éducation nationale impose un protocole sanitaire dans les établissements scolaires avec notamment l’aération et la ventilation des locaux. Clément Metzger, directeur Energie à Advizeo by Setec, nous livre son expertise sur la mesure de la qualité de l'air intérieur à l’aide de capteurs.
Ré-homologation du glyphosate : des études scientifiques manquent à l'appel, dénonce Générations Futures
Ré-homologation du glyphosate : des études scientifiques manquent à l'appel, dénonce Générations Futures
L’Union européenne doit statuer en décembre 2022 sur la demande de ré-homologation du glyphosate déposée en 2020. Pendant ce processus d'examen l'EFSA et l'ECHA lanceront à compter de ce 24 septembre des consultations publiques sur ce dossier. Toutefois, Générations Futures dénonce ce système qui permet « à l’industrie de retirer une majorité d’études scientifiques indépendante du dossier qui sera évalué ».
Valgo lève 35 millions d’euros auprès de Tikehau Capital
Valgo lève 35 millions d’euros auprès de Tikehau Capital
Le spécialiste de la remédiation et la revitalisation de friches et sites industriels, Valgo, ouvre son capital à Tikehau Capital, gestionnaire d'actifs alternatifs.
[Vidéo] Mobula 8 : Le bateau dépollueur
[Vidéo] Mobula 8 : Le bateau dépollueur
Bouteilles, microplastiques ou encore les hydrocarbures... rien ne résiste à la Mobula 8. Conçu par SeaCleaner en collaboration avec Efinor SeaCleaner, ce bateau a été créé pour dépolluer les eaux présentes dans les zones étroites et difficiles d’accès.
[Tribune] Les sombres secrets de l’industrie de l’habillement
[Tribune] Les sombres secrets de l’industrie de l’habillement
Le mois de la mode vient de se clôturer. Tous les regards se sont tournés début septembre vers le Met Gala de New York, la plus grande soirée du secteur de la mode chaque année. Mais si on regarde au-delà des projecteurs et des défilés de mode, on découvre une scène nettement moins glamour. Alejandra Pollak, membre du conseil d’administration du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) dévoile la face cachée de cette industrie. 
Plateforme mobile de bioremédiation et enrichissement des sols
Plateforme mobile de bioremédiation et enrichissement des sols
DND Biotech est spécialisée dans les technologies biosourcées pour la remédiation des sols pollués et le rétablissement de la fertilité des sols agricoles. RoboNova 2.0 représente l’évolution du projet RoboNova, qu’elle mène depuis plusieurs années.
Le « coût social » des nuisances sonores s'élève à plus de 155 milliards d’euros
Le « coût social » des nuisances sonores s'élève à plus de 155 milliards d’euros
L’Agence de la transition écologique (Ademe) et le Conseil national du bruit (CNB) ont évalué dans un nouveau rapport les conséquences de l’exposition au bruit. Les nuisances sonores auraient un « coût social » estimé à plus de 155 milliards d’euros par an en France.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.