EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLLUTIONS

Qualité de l’air : l'Île-de-France explore de nouvelles solutions pour ses stations souterraines

Par La Rédaction. Publié le 30 août 2022.
Qualité de l’air : l'Île-de-France explore de nouvelles solutions pour ses stations souterraines
Crédit : Dan Novac/Pixabay
NEWSLETTERS
Archiver cet article
La Région relance son dispositif « Innovons pour l’air de nos stations » pour identifier de nouvelles technologies destinées à améliorer la qualité de l’air dans les espaces ferroviaires souterrains. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 02 novembre.

Faire circuler un air purifié au sein des enceintes souterraines des transports en commun. Tel est l’objectif de la seconde édition de l’appel à projets « Innovons pour l’air de nos stations » lancé par la région de l’Île-de-France. Le dispositif est ouvert jusqu’au 02 novembre aux porteurs de solutions techniques de dépollution souterraine, incluant les startups, les PME et les grandes entreprises.

Malgré les actions menées par la RATP et la SNCF afin de mesurer et de réduire les niveaux de particules dans les enceintes souterraines, l’association Respire montre dans un rapport que le niveau de pollution aux particules (PM10, PM2,5 et PM1) est « deux fois » supérieur aux abords des bouches d’aération de la RATP que dans l’air extérieur urbain.

Face à cette pollution de l’air, la Région et ses partenaires (Île-de-France mobilités, la RATP, la SNCF et  Airparif) ont lancé une série d’expérimentations des technologies retenues dans le cadre du dispositif « Innovons pour l’air de nos stations ». La Région avait notamment financé 5 projets novateurs pour un montant total de plus de 960.000 euros.

Combinaison de technologies

Les expérimentations ont montré que chacune des solutions présente une réelle efficacité pour améliorer la qualité de l’air « avec la nécessité parfois de les adapter à des contraintes particulières ». Les essais ont démontré que la lutte contre la pollution dans les enceintes souterraines « tient davantage d’une combinaison de technologies, plutôt qu’à l’une ou l’autre en particulier ». Ces technologies entreront désormais dans une seconde phase d’expérimentation, sur une longue durée à plus grande échelle : une station entière, un quai ou un wagon entier, et en conditions réelles.

De manière complémentaire, la seconde édition de l’appel à projets permettra à la Région d’identifier des solutions qui permettent « de piéger ou réduire à la source les polluants des enceintes ferroviaires souterraines et réduire les éventuels impacts sur l’air extérieur de la ville ». La subvention maximum accordée à chaque projet est de 1 million d’euros.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
26 août 2022
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses La société Difope, basée à Campbon, en Loire-Atlantique, propose une large gamme d’aires de lavage avec rétention souples pliables, de 1 875 à 35 000 litres, avec possibilité de fabrication rapide sur mesure.
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses
7 septembre 2022
La concentration de PM2.5 dans une classe diminue de 44 % avec des purificateurs d’air D'après une expérimentation menée par l’association Respire et le fabricant Teqoya dans une école à Saint-Ouen-sur-Seine (Île-de-France), l’indice PM2.5 mesuré dans une salle de classe sans purificateurs d'air dépasse le seuil recommandé par l'OMS.
La concentration de PM2.5 dans une classe diminue de 44 % avec des purificateurs d’air
3 novembre 2022
Premier bilan positif pour le plan national santé environnement 2021-2025  Un an après la publication du quatrième plan national santé environnement 2021-2025 (PNSE 4), l'heure est au bilan. Selon le premier rapport d’avancement, 98 % des actions prévues sont d’ores et déjà lancées pour un investissement de 76 millions d’euros.  
Premier bilan positif pour le plan national santé environnement 2021-2025 
Tous les articles POLLUTIONS
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole avec une compétence machinisme H/F
- Ingénieur H/F
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Responsable du Pôle subventions recettes et patrimoine F/H
+ d'offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola