Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Pollutions > Affichage environnemental des vêtements : lancement du test de la méthode de calcul
POLLUTIONS

Affichage environnemental des vêtements : lancement du test de la méthode de calcul

PUBLIÉ LE 4 AVRIL 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Affichage environnemental des vêtements : lancement du test de la méthode de calcul
Crédits : AdobeStock
Le ministère de la Transition écologique lance l’expérimentation d’Ecobalyse, l’outil calculant l’impact environnemental des vêtements. Les acteurs concernés sont invités à faire des retours sur le calculateur.

L’expérimentation d’ « Ecobalyse », le calculateur de l’impact  environnemental de nos vêtements, est lancée !

Le ministère de la Transition écologique propose aux entreprises et aux acteurs de tester dès à présent cette méthode, afin de simuler l’impact de leurs produits et de faire des retours aux équipes qui conçoivent cette méthode afin qu’elle puisse être ajustée. L’initiative a été inscrite dans la loi Climat et résilience en 2021, suite aux recommandations de la Convention citoyenne pour le climat. 
 
Cet outil développé en lien avec l’Ademe permet aux entreprises et professionnels du secteur d’obtenir facilement et gratuitement le coût environnemental de leur produit. L’objectif est de promouvoir des choix de consommation plus éclairés tout en valorisant les efforts d’écoconception pour chaque produit.

L’industrie textile est particulièrement polluante : elle génère aujourd’hui plus de gaz à effet de serre que les vols internationaux et le trafic maritime réunis, rappelle le ministère et consomme 4 % de l’eau potable au monde. Pour fabriquer un jean en coton, 7.500 litres d’eau sont nécessaires, soit le volume d’eau bu par un être humain pendant sept ans. Chaque année 240 000 tonnes de microfibres plastiques issus des textiles synthétiques sont relâchées dans les océans.
               
L’affichage environnemental sera déployé de façon volontaire à partir de l’automne. 

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Polluants éternels : Solvay soupçonnée de contaminer les eaux à Salindres
Polluants éternels : Solvay soupçonnée de contaminer les eaux à Salindres
Un hôpital parisien à bloc pour la transition écologique
Un hôpital parisien à bloc pour la transition écologique
Tribune | « Pour lutter contre les plastiques, donnons-nous de vrais moyens ! »
Tribune | « Pour lutter contre les plastiques, donnons-nous de vrais moyens ! »
Alternatives aux pesticides : le ministère de l’Agriculture lance un appel à projets
Alternatives aux pesticides : le ministère de l’Agriculture lance un appel à projets
Tous les articles Pollutions
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS