Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le plastique doit être extirpé de la poubelle grise, selon PlasticsEurope

Le plastique doit être extirpé de la poubelle grise, selon PlasticsEurope
Par Laurence Madoui, le 14 mars 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A quelques semaines de l’examen du projet de loi sur l’économie circulaire, PlasticsEurope avance des propositions plus ou moins singulières. La sanction des entreprises ne triant pas leurs déchets en cinq flux existe déjà – sur le papier. La frilosité à l’égard de la consigne, sur laquelle se positionnent plusieurs entreprises, va à l’encontre des attentes du consommateur mais conforte la position des collectivités. Qui risquent de juger extrémiste l’idée de récupérer la matière sur déchets résiduels.

En 2016, les poubelles françaises ont recueilli 1,3 million de tonnes de déchets plastiques ménagers, pour moitié incinérés et pour moitié enfouis. Pour maximiser les flux voués au recyclage, l’association européenne des producteurs de matières plastiques (PlasticsEurope) recommande de :

- « Donner sa chance » à l’extension des consignes de tri :

Après la généralisation du tri de tous les emballages en plastique (bouteilles et flacons, films et sacs, pots et barquettes) en 2022, « il faudra se donner cinq ans pour dresser le bilan de l’extension des consignes de tri, avant d’envisager un modèle alternatif », préconise Hervé Millet, directeur des affaires techniques et réglementaires pour l’Europe de l’Ouest. En clair : pas de précipitation sur la consigne, qui viendrait à contrecourant de l’effort d’harmonisation des pratiques au niveau national. La prochaine directive sur les plastiques à usage unique prévoit la collecte séparée de 77 % des bouteilles en 20251 puis de 90 % en 2029. Un taux que certains jugent inaccessible sans le circuit complémentaire de la consigne. « La Bretagne le dépasse déjà », objecte Hervé Millet.

- Proscrire le stockage pour tout déchet ménager en plastique en 2025, en cohérence avec l’objectif de valorisation de 100 % du matériau :

Associée au tri de l’ensemble des emballages ménagers, la mise en place de nouvelles filières à responsabilité élargie du producteur sur les jouets, les articles de bricolage et de jardin et ceux de sport et de loisirs réduira la part des plastiques gisant avec les déchets résiduels. Pour autant, PlasticsEurope prépare le terrain à une réflexion, à terme, sur « l’intérêt éventuel d’un tri sur déchets bruts », tel que le pratique l’Espagne, en complément du tri à la source. La directive sur les déchets de mai 2018 généralisant le tri des biodéchets en 2024, « traiter la poubelle grise deviendra plus facile », escompte Hervé Millet.

- Sanctionner les entreprises négligeant le tri en cinq flux :

L’association réclame l’application de pénalités en cas de non-respect de l’obligation, instaurée par la loi de transition énergétique de 2015 et en vigueur depuis juillet 2016, du tri de cinq matériaux (papier- carton, plastique, métal, verre, bois2) produits par les entreprises à hauteur de plus de 1.100 litres/semaine. En théorie, la sanction existe : le code de l’Environnement (art. L 541-3 5° et L 541-46) la fait monter jusqu’à 150.000 euros. Faute de contrôle, elle reste lettre morte.

Par ailleurs, la plateforme de l’association dédiée aux polymères styréniques (Styrenics Circular Solutions, SCS) doit retenir cette année une technologie de recyclage chimique du polystyrène en matériau apte à l’emballage alimentaire, une application que ne permet pas le recyclage mécanique jusqu’alors pratiqué. Cette solution équipera en 2020 une unité pilote de démonstration. « La dépolymérisation, qui requiert un pré-traitement en amont, sera nécessaire pour atteindre un niveau élevé de recyclage », souligne Hervé Millet.


1 : partant de 57 % en 2017
2 : soit un gisement de 8,3 Mt/an
Wikimedia Commons / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Federec s'engage pour la journée mondiale du recyclage
Federec s'engage pour la journée mondiale du recyclage
Federec annonce le lancement de la quatrième édition de l’évènement Global Recycling Day, qui aura lieu le 18 mars prochain. Une initiative qui met en lumière la filière du recyclage et ses enjeux.
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
Outil-barrière phare, le masque s’est banalisé sans que sa fin de vie ait été anticipée. Composé pour moitié de polypropylène, il relève en théorie de l’objectif « 100 % plastiques recyclés en 2025 », posé par la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire. Des territoires et PME s’essaient à leur collecte et à leur valorisation. L’Assemblée nationale suggère leur intégration à la future filière des textiles sanitaires. 
Un baromètre national pour évaluer la perception de l’économie circulaire au sein des entreprises
Un baromètre national pour évaluer la perception de l’économie circulaire au sein des entreprises
Le groupe Armor annonce le lancement d’un baromètre national en vue de réaliser un état des lieux de la place donnée à l’économie circulaire au sein des entreprises de taille intermédiaire (ETI) en France.
Douze engagements pour une mode éthique et durable
Douze engagements pour une mode éthique et durable
Après la publication des résultats de la consultation citoyenne, organisée en septembre 2020, les grands noms de la mode et partenaires du collectif Paris Good Fashion, s'engagent à rendre ce secteur plus durable et responsable.
[Vidéo] Transition écologique en milieu hospitalier
[Vidéo] Transition écologique en milieu hospitalier
Énergie, traitement des déchets, qualité de l'air... Comprendre les enjeux de la transition écologique de nos hôpitaux, c'est ce que l'équipe d'Environnement TV vous propose pour ce 10ème numéro.
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
Terra Cycle fait monter le stock : 10 tonnes de masques sont à accumuler avant expédition vers l’usine de recyclage du Royaume-Uni, où est basée l’antenne européenne de l’entreprise états-unienne.
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Un éco-lieu solidaire construit et aménagé en partie à partir de matériaux de réemploi a été ouvert ce lundi 15 mars par le réseau Envie. Sa vocation : encourager au réemploi et à la réparation des électroménagers.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.