Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Ordures ménagères résiduelles : l'Ademe constate une diminution des gisements depuis 2007

Ordures ménagères résiduelles : l'Ademe constate une diminution des gisements depuis 2007
Par E.G, le 27 mai 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce lundi 27 mai, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les premiers résultats de la troisième campagne nationale de caractérisation des déchets ménagers et assimilés.

Environ un quart des ordures ménagères résiduelles (OMR) est constitué de déchets putrescibles, 15% de plastique et 14% de textiles sanitaires. Tels sont les premiers chiffres de la troisième campagne nationale de caractérisation des déchets ménagers et assimilés – Modecom 2017 – publiés ce lundi 27 mai par l’Ademe.

« On constate une diminution de la part des putrescibles, des papiers et du verre » par rapport aux résultats de la campagne de 2007, précise l’agence. Une baisse associée à l’augmentation des gisements de textiles sanitaires et de plastiques. « Cette nouvelle répartition est à inscrire dans un contexte de diminution générale des gisements constatée depuis 2007 », est-il précisé. Par ailleurs, le gaspillage alimentaire représente 10% des OMR et « 40% des OMR constituent des flux ciblés par les filières REP existantes, notamment par les emballages et papiers, qui constituent 35% des OMR », souligne l’agence.

Prévention, valorisation organique et gestes anti-gaspillage

Afin d’atteindre l’objectif de réduction de la production de déchets ménagers et assimilés de 10% par habitant à l’horizon 2020, l’Ademe estime qu’il faut « continuer la prévention, favoriser la valorisation organique des déchets et massifier la diffusion des gestes anti-gaspillage ». Par ailleurs, l’agence préconise des changements de comportements d’achat : vrac, éco-recharges, ou encore réemploi, « pour limiter les emballages et papiers qui représentent un tiers des OMR », précise l’Ademe.
Flickr / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Tribune] Les acteurs du reconditionné veulent « rétablir quelques vérités » face à l’appel des 1661 artistes
[Tribune] Les acteurs du reconditionné veulent « rétablir quelques vérités » face à l’appel des 1661 artistes
Alors que le projet de taxation des smartphones reconditionnés sera débattu le 10 juin à l’Assemblée nationale, la fédération RCube et le Syndicat interprofessionnel du reconditionnement et de la régénération des matériels informatiques, électroniques et télécoms (SIRRMIET), répondent aux 1661 artistes signataires de la tribune parue dans les colonnes du Journal du dimanche. Pour ces professionnels du reconditionné, il ne s’agit en aucun cas « d’opposer culture et environnement ».
Les éoliennes se recyclent bien
Les éoliennes se recyclent bien
Après vingt-neuf ans d’exploitation, le parc éolien de Port-la-Nouvelle (Aude) était à bout de souffle. Son état technique se compliquait par manque de pièces détachées. Pour Engie Green, l’exploitant, la solution est évidente : le démontage, que l’entreprise a souhaité conduire pour tester les filières.
Paprec et Vicat créent l’entreprise ALTèreNATIVE CSR dédiée à la fabrication des combustibles solides de récupération
Paprec et Vicat créent l’entreprise ALTèreNATIVE CSR dédiée à la fabrication des combustibles solides de récupération
Le spécialiste de la gestion des déchets Paprec et le spécialiste des matériaux de construction Vicat fondent ensemble l'entreprise « ALTèreNATIVE CSR », pour développer une solution alternative à l'enfouissement des déchets en Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Federec présente une vision optimiste de l’industrie du recyclage à l'horizon 2030
Federec présente une vision optimiste de l’industrie du recyclage à l'horizon 2030
Le syndicat professionnel des entreprises du recyclage Federec, dévoile son étude prospective sur les emplois et les compétences au sein de l'industrie du recyclage en 2030 : 5 principaux facteurs d’évolution toucheront le secteur dans les prochaines années.
Une formation dédiée au métier de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets
Une formation dédiée au métier de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets
Le syndicat professionnel des entreprises du recyclage Federec, a annoncé le lancement d’une formation réservée au métier émergeant de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets (PMD) issus des bâtiments.
Suez et Fermentalg lancent une entreprise dédiée à la valorisation du CO2 grâce aux microalgues
Suez et Fermentalg lancent une entreprise dédiée à la valorisation du CO2 grâce aux microalgues
Suez et Fermentalg créent la coentreprise « CarbonWorks ». Détenue à part égale par les deux groupes, elle a pour mission d’accélérer le développement et la commercialisation des solutions de capture et de bioconversion du CO2 par « photosynthèse microalgale ».
Chimirec : Johann Daniel nommé directeur des filiales de traitement et Recherche & Développement
Chimirec : Johann Daniel nommé directeur des filiales de traitement et Recherche & Développement
Le groupe Chimirec, spécialiste de la gestion des déchets, a annoncé la nomination de Johann Daniel au poste de directeur des filiales de traitement et Recherche & Développement.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.