Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Plus de 70% de déchets du BTP recyclés par l’industrie extractive en 2018

Plus de 70% de déchets du BTP recyclés par l’industrie extractive en 2018
Par La rédaction, le 29 mai 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En matière de valorisation et recyclage des déchets inertes du BTP, les producteurs de matériaux minéraux ont dépassé, dès 2018, le seuil des 70% fixé par l’Union européenne. Participant à l’économie circulaire, ces déchets recyclés couvrent près de 28 % des besoins en granulats en France.

En avril 2016, l’Unicem, associée à l’UNPG et au SNBPE ont signé avec l’Etat l’un des premiers ECV (Engagements pour la croissance verte), impliquant ainsi les professionnels de la filière dans une démarche de valorisation et de recyclage des déchets inertes du BTP.

Cette initiative avait pour vocation d’adopter une utilisation plus rationnelle des ressources mais aussi d’améliorer et développer la reprise ainsi que le recyclage des déchets inertes du BTP. Elle visait par ailleurs à informer et sensibiliser les maîtres d’ouvrages et les acteurs du recyclage.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le seuil de 70 % atteint

Dans la directive-cadre « déchet », l’Union européenne a fixé l’objectif de 70% de valorisation des déchets du BTP à l’horizon 2020, figurant également dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015.

Ce seuil de 70% est d’ores et déjà atteint puisque les déchets recyclables sont recyclés à hauteur de 80%, couvrant 28% des besoins en granulats pour la construction.

Pour information, en France l’utilisation de granulats s’élève environ à 435 millions de tonnes par an. Les déchets du BTP sont, eux, estimés à 227 millions de tonnes, dont 93 % sont dits inertes.

Pour la filière, le traitement de ces déchets se décline autour de trois grands axes : le réemploi direct de chantier à chantier, le recyclage via les plateformes appropriées et la valorisation via le remblayage des carrières. Sur ces 211 millions de tonnes de déchets inertes, 148 millions de tonnes sont ainsi recyclées ou valorisées.

Un objectif de 90% pour 2025

Fort du bilan positif de ce premier ECV, l’industrie extractive vise à présent un objectif de 90% de taux de recyclage des déchets inertes à horizon 2025, soit une progression de 8 millions de tonnes. Cela permettrait de couvrir plus de 30% des besoins en granulats du pays.

Elle devrait signer prochainement avec l’Etat un nouvel engagement toujours axé sur l’économie circulaire mais s’enrichissant d’autres axes permettant de pérenniser l’approvisionnement durable en matériaux pour la construction et l’industrie, favoriser la transition énergétique et préserver la biodiversité.

DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Nathalie Yserd nommée directrice générale d'Ecosystem
Nathalie Yserd nommée directrice générale d'Ecosystem
Ecosystem nomme Nathalie Yserd en tant que directrice générale de l’éco-organisme. Elle prend la relève pour contribuer à l'accélération du mouvement de l'économie circulaire.
Jérôme Poirier nommé directeur du site Chimirec Malo
Jérôme Poirier nommé directeur du site Chimirec Malo
Chimirec, spécialiste de la gestion des déchets, a annoncé la nomination de Jérôme Poirier en tant que directeur du site de sa filiale Malo.
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Un éco-lieu solidaire construit et aménagé en partie à partir de matériaux de réemploi a été ouvert ce lundi 15 mars par le réseau Envie. Sa vocation : encourager au réemploi et à la réparation des électroménagers.
Brézillon Environnement obtient la labellisation Recyterre du site de Longueil
Brézillon Environnement obtient la labellisation Recyterre du site de Longueil
L’écocentre de tri, traitement et valorisation de terres polluées de Brézillon Environnement situé à Longueil-Sainte-Marie, a été labellisé Recyterre. Ce label professionnel récompense les installations de traitement et de recyclage des terres excavées.
[Dossier/2] À tâtons vers l’écoconception
[Dossier/2] À tâtons vers l’écoconception
L’objectif premier de la Coop des masques est de produire : 45 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par an (le double en cas de pandémie) doivent sortir de l’usine de Grâces (Côtes-d’Armor), active depuis fin janvier.
Recommerce veut séduire l’administration publique avec le reconditionné  
Recommerce veut séduire l’administration publique avec le reconditionné  
Le spécialiste du smartphone reconditionné, Recommerce, veut booster la filière des appareils électroniques reconditionnés, notamment les smartphones, dans l’administration publique.
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
Outil-barrière phare, le masque s’est banalisé sans que sa fin de vie ait été anticipée. Composé pour moitié de polypropylène, il relève en théorie de l’objectif « 100 % plastiques recyclés en 2025 », posé par la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire. Des territoires et PME s’essaient à leur collecte et à leur valorisation. L’Assemblée nationale suggère leur intégration à la future filière des textiles sanitaires. 
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.