Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les collectivités font le point sur la future loi économie circulaire

Partager :
Les collectivités font le point sur la future loi économie circulaire
Par Eva Gomez, le 5 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que le projet de loi « antigaspillage pour une économie circulaire » sera examiné au Sénat dès le 13 septembre, l’association de collectivités territoriales, Amorce, fait le point sur les avancées du texte et ses zones d’ombre.

« Ce texte renforce les principes de responsabilité élargie des producteurs (REP), ce qui est très satisfaisant », salue le secrétaire général d’Amorce, Nicolas Garnier. Présenté en Conseil des ministres le 10 juillet dernier, le projet de loi « antigaspillage pour une économie circulaire » sera examiné en commission au Sénat dès le 13 septembre prochain. « Son contenu n’est pas entièrement connu car certaines mesures sont dans une ordonnance que nous n’avons pas vue », souligne Nicolas Garnier. Le texte pourrait donc réserver des surprises mais l’association formule des commentaires et propositions à partir des éléments déjà connus.

Des avancées pour lutter contre les dépôts sauvages

Un sujet anime particulièrement les élus locaux : les dépôts sauvages. La question a été prise en main par le gouvernement, suite à la mort du maire de Signes, renversé par un véhicule d’artisans début août dernier. « On en a assez d’être en première ligne, le maire de Signes est mort pour 135 euros [le montant de l’amende pour dépôt sauvage] », s’agace Gilles Vincent, président de l’association Amorce, qui salue néanmoins la volonté d’agir des pouvoirs publics. Ce jeudi 5 septembre, Brune Poirson a réuni les acteurs de la filière bâtiment pour leur annoncer la mise en place d’une REP pour les professionnels du bâtiment, avec des points d’apports plus nombreux et gratuits. « Il faudrait que ces points d’apport soient à moins de 20 kilomètres du lieu des travaux », propose Nicolas Garnier pour aller plus loin.

Une consigne ni prioritaire ni optimale

Autre sujet qui envenime les débats depuis plusieurs mois, la légitimité de la mise en place d’une consigne pour les bouteilles en plastique est remise en question par les élus. « Les bouteilles en plastique ne représentent que 2% du gisement des déchets ménagers », rappelle le secrétaire général de l’association. Et d’ajouter : « le dispositif de collecte des bouteilles en plastique des ordures ménagères est déjà en place, il s’agit de la poubelle jaune ». Pour Amorce, il ne s’agit même pas d’une mesure de prévention car cela « pérennise le système d’usage unique ». Par ailleurs, Nicolas Garnier se demande « quel impact la mise en place d’une telle consigne aurait sur les autres gestes de tri, si la collecte d’une seule partie des déchets fait l’objet d’une récompense ? » Le président d’Amorce propose donc de « moins se précipiter » et de commencer par une expérimentation sur les gisements de bouteilles et cannettes hors foyers (fast-foods et hôtellerie-restauration), notamment dans les territoires les plus en difficulté sur la collecte des déchets, à savoir les Outre-mer. « D’autres gisements mériteraient une consigne en priorité : les piles, les téléphones portables, ou les déchets dangereux », lance Nicolas Garnier.

Eco-organismes et plans régionaux

Parmi les autres sujets abordés par l’association, la gouvernance des éco-organismes revient de façon récurrente. « Il faut fixer des objectifs contraignants aux éco-organismes et leur infliger une pénalité s’ils ne sont pas atteints », estime le secrétaire général. Pour Amorce, il s’agirait également d’instaurer une autorité indépendante qui veillerait à l’atteinte de ces objectifs. Enfin, les élus attirent l’attention sur les difficultés à mettre en œuvre les plans régionaux, qui imposent aux grandes régions de diviser par deux le stockage des ordures résiduelles. « Neuf régions sur 13 sont en incapacité de traiter leurs déchets résiduels », s’inquiète Nicolas Garnier. « Les régions négocient entre elles pour s’envoyer une partie de leurs gisements, quand ce n’est pas avec d’autres pays tels que l’Espagne, l’Allemagne et même la Suède », alerte-t-il.

A noter que le 20 septembre prochain, l’association est convoquée par le ministère à propos des Contrats de transition énergétique (CTE). « Nous sommes tout à fait pour, à condition qu’une partie de la fiscalité écologique soit attribuée à ces contrats », conclut Nicolas Garnier.
DR
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Collecte de proximité : Eco-mobilier va lancer une expérimentation dans cinq départements
Collecte de proximité : Eco-mobilier va lancer une expérimentation dans cinq départements
L'éco-organisme Eco-Mobilier, en charge de la collecte du mobilier usagé, va lancer une expérimentation sur cinq territoires pilotes.
Praxy Développement s’agrandit
Praxy Développement s’agrandit
La société passe de 4 à 11 sites de gestion des déchets et se dote d’un directeur général.
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou a été élu président de la filière papiers-cartons de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec).
[Tribune] Recyclage des plastiques : il est urgent de modifier le modèle économique !
[Tribune] Recyclage des plastiques : il est urgent de modifier le modèle économique !
Cette semaine, Antoine Thonnelier, directeur commercial et achats Polieco France, revient sur l'importance de développer le marché des produits à base de matière recyclée. "La crise que nous visons actuellement montre une fois de plus que le recyclage n’est pas un business comme un autre : sans politique proactive de la part de nos institutions, il restera fragile", estime-t-il.
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks a annoncé la mise en œuvre de sa propre filière de recyclage et réutilisation de pièces pour poids lourds, avec Indra Automobile Recycling.
Déjà 26 maîtres d’ouvrage retenus pour l’appel à projets « Maîtres d’ouvrage exemplaires »
Déjà 26 maîtres d’ouvrage retenus pour l’appel à projets « Maîtres d’ouvrage exemplaires »
Le 12 mars dernier, Démoclès lançait l’appel à projets « 50 maîtres d’ouvrage exemplaires ». Vingt-six d’entre eux ont été retenus à l’issue de la première session.
En 2019, 5.682 tonnes de piles et accumulateurs portables usagés ont été collectées
En 2019, 5.682 tonnes de piles et accumulateurs portables usagés ont été collectées
En 2019, l'éco-organisme Screlec, chargé de la collecte et du recyclage des piles et accumulateurs portables ainsi que des cartouches d'impression professionnelles, a collecté 5.682 tonnes de piles et accumulateurs portables usagés.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- CDI-Chargé d'Etudes et Réalisation CVC/GTB - Région IDF H/F
- Agent Releveur H/F
- Installateur / Installatrice en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables
- PROJETEUR ÉLECTRICITÉ ANTONY F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.