Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités

Partager :
Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités
Par Eva Gomez, le 17 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Alors que la commission mixte paritaire a adopté le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire le 8 janvier dernier, l’association de collectivités territoriales, Amorce, fait le point.

« Un grand nombre de nos propositions ont été suivies, ne serait-ce que pour les nouvelles filières de responsabilité élargie du producteur (REP) », s’est félicité Gilles Vincent, président d’Amorce, à l’occasion d’une journée de rencontre avec les éco-organismes, organisée par l’association. En effet, le texte de loi adopté par la commission mixte paritaire début janvier dernier, prévoit la création des filières REP jouets, bricolage et sports et loisirs à l’horizon 2022. « Les REP déchets du bâtiment - afin de lutter contre les dépôts sauvages - textiles sanitaires, mégots et chewing-gum sont également une très bonne nouvelle », souligne le secrétaire général d’Amorce, Nicolas Garnier. Autre point de satisfaction pour les collectivités : le dispositif de sanctions pour les éco-organismes qui n’atteignent pas leurs objectifs.

Une échéance trop proche pour la mise en place du dispositif de consigne

Mais au-delà de ces points positifs, Amorce attire l’attention sur la mise en place du dispositif de consigne, qui a été au cœur des débats lors des discussions autour de ce projet de loi. « 2023, c’est trop tôt ! », estiment Gilles Vincent et Nicolas Garnier. « En 2023, l’extension des consignes de tri, qui demande un gros investissement de la part des collectivités, ne sera pas terminée », explique Nicolas Garnier. Sans compter que les résultats de la mise en place de cette extension des consignes de tri « ne pourront être évalués qu’après environ deux ans », ajoute-t-il. L’éco-organisme Citeo estime qu’en fin 2020, 37% de la mise en place de cette extension sera réalisée. « Je ne vois pas pourquoi les collectivités investiraient dans de nouveaux centres de tri si la consigne arrive en 2023 : avec la consigne, on prive les collectivités de la partie du bac jaune qui se recycle et qui créé de la valeur », martèle le secrétaire général de l’association. Amorce avait donc proposé une date « plus réaliste » – 2025 ou 2026 – pour la mise en place éventuelle d’un dispositif de consigne, « dans le cas où l’extension des consignes de tri ne suffirait pas », rappelle Gilles Vincent. Mais les collectivités de l’association Amorce sont déterminées à appliquer le plan gouvernemental et viser l’horizon 2023. « Cela prouvera bien que le calendrier est trop serré et que les objectifs sont impossibles à atteindre », se résigne Nicolas Garnier.

1,1 million de tonnes de déchets plastiques par an

Pour rappel, en France, 1,1 million de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année, dont 350.000 tonnes de bouteilles en plastique. « On estime entre 30 et 60.000 tonnes, les bouteilles en plastique consommées hors foyer, et dont la gestion ne concerne donc pas les collectivités », souligne le secrétaire général d’Amorce. Ce dernier estime « qu’il est grand temps que la France se dote d’un vrai plan de lutte contre le plastique, avec une approche rationnelle sur les différentes résines et une réduction des usages ».
Crédit : Ecoscience Provence
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Déchets d'extraction et de construction : L'Uned met l'accent sur la valorisation en devenant Unev
Déchets d'extraction et de construction : L'Uned met l'accent sur la valorisation en devenant Unev
L'Union nationale des exploitants de déchets (Uned), branche de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), change de nom pour devenir l'Union des entreprises de valorisation.
Coronavirus : Recylex réduit sa production dans certaines usines françaises
Coronavirus : Recylex réduit sa production dans certaines usines françaises
Comme toutes les entreprises, le groupe Recylex, spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc, du polypropylène et de la production de métaux spéciaux de haute pureté, doit s’adapter aux mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire du Covid-19 et craint un impact sur son activité à cause de la chute des prix des métaux. L’entreprise vient ainsi d’annoncer plusieurs mesures.
Coronavirus : l'Union européenne veut garantir le transport des déchets
Coronavirus : l'Union européenne veut garantir le transport des déchets
Ce mardi 31 mars, la Commission européenne publie un document d'orientation qui a pour but de garantir le transport des déchets dans l'Union européenne pendant la crise sanitaire du Covid-19.
Déchets dangereux : 5,9 millions de tonnes traitées en 2018
Déchets dangereux : 5,9 millions de tonnes traitées en 2018
Le Syndicat des professionnels du recyclage, de la valorisation, de la régénération et du traitement des déchets dangereux vient de publier son panorama pour l'année 2018.
Le pétrolier Eni se lance dans le recyclage chimique des plastiques
Le pétrolier Eni se lance dans le recyclage chimique des plastiques
Le groupe italien Eni a signé un accord de développement conjoint avec une société spécialisée dans le but de développer une technologie de pyrolyse destinée à produire de nouveaux polymères à partir de déchets plastiques.
La collecte des DEEE augmente de 5% en 2019
La collecte des DEEE augmente de 5% en 2019
En 2019, 604.000 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques ont été collectés par l'éco-organisme Ecosystem.
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Mercredi 5 février, le ministère de la transition écologique et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ont lancé un appel à projets pour la réduction, le recyclage et la valorisation des déchets du bâtiment.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- Saur propose une Licence GASTE en Apprentissage
- Ingénieur Génie - Civil H / F
- Installateur / Installatrice en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables
- Ingénieur projet F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.