Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités

Partager :
Consigne pour les bouteilles en plastique : « 2023, c'est trop tôt », pour les collectivités
Par Eva Gomez, le 17 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Alors que la commission mixte paritaire a adopté le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire le 8 janvier dernier, l’association de collectivités territoriales, Amorce, fait le point.

« Un grand nombre de nos propositions ont été suivies, ne serait-ce que pour les nouvelles filières de responsabilité élargie du producteur (REP) », s’est félicité Gilles Vincent, président d’Amorce, à l’occasion d’une journée de rencontre avec les éco-organismes, organisée par l’association. En effet, le texte de loi adopté par la commission mixte paritaire début janvier dernier, prévoit la création des filières REP jouets, bricolage et sports et loisirs à l’horizon 2022. « Les REP déchets du bâtiment - afin de lutter contre les dépôts sauvages - textiles sanitaires, mégots et chewing-gum sont également une très bonne nouvelle », souligne le secrétaire général d’Amorce, Nicolas Garnier. Autre point de satisfaction pour les collectivités : le dispositif de sanctions pour les éco-organismes qui n’atteignent pas leurs objectifs.

Une échéance trop proche pour la mise en place du dispositif de consigne

Mais au-delà de ces points positifs, Amorce attire l’attention sur la mise en place du dispositif de consigne, qui a été au cœur des débats lors des discussions autour de ce projet de loi. « 2023, c’est trop tôt ! », estiment Gilles Vincent et Nicolas Garnier. « En 2023, l’extension des consignes de tri, qui demande un gros investissement de la part des collectivités, ne sera pas terminée », explique Nicolas Garnier. Sans compter que les résultats de la mise en place de cette extension des consignes de tri « ne pourront être évalués qu’après environ deux ans », ajoute-t-il. L’éco-organisme Citeo estime qu’en fin 2020, 37% de la mise en place de cette extension sera réalisée. « Je ne vois pas pourquoi les collectivités investiraient dans de nouveaux centres de tri si la consigne arrive en 2023 : avec la consigne, on prive les collectivités de la partie du bac jaune qui se recycle et qui créé de la valeur », martèle le secrétaire général de l’association. Amorce avait donc proposé une date « plus réaliste » – 2025 ou 2026 – pour la mise en place éventuelle d’un dispositif de consigne, « dans le cas où l’extension des consignes de tri ne suffirait pas », rappelle Gilles Vincent. Mais les collectivités de l’association Amorce sont déterminées à appliquer le plan gouvernemental et viser l’horizon 2023. « Cela prouvera bien que le calendrier est trop serré et que les objectifs sont impossibles à atteindre », se résigne Nicolas Garnier.

1,1 million de tonnes de déchets plastiques par an

Pour rappel, en France, 1,1 million de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année, dont 350.000 tonnes de bouteilles en plastique. « On estime entre 30 et 60.000 tonnes, les bouteilles en plastique consommées hors foyer, et dont la gestion ne concerne donc pas les collectivités », souligne le secrétaire général d’Amorce. Ce dernier estime « qu’il est grand temps que la France se dote d’un vrai plan de lutte contre le plastique, avec une approche rationnelle sur les différentes résines et une réduction des usages ».
Crédit : Ecoscience Provence
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Commande publique : la loi sur l’économie circulaire ne sera pas disruptive, selon les avocats
Commande publique : la loi sur l’économie circulaire ne sera pas disruptive, selon les avocats
Adopté par l’Assemblée le 21 janvier, le projet de loi sur l’économie circulaire doit l’être au Sénat le 30 janvier. Un texte qui ne révolutionnera pas la commande publique, selon les avocats invités par l’Institut national de l’économie circulaire à le décrypter, le 27 janvier.
Fabien Desport réélu à la tête de Federec Solvants
Fabien Desport réélu à la tête de Federec Solvants
Fabien Desport a été réélu à la présidence de la division solvants de la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec).
Vers une filière de recyclage pour les poids lourds
Vers une filière de recyclage pour les poids lourds
Renault Trucks, l’Indra et l’Ademe lancent une étude préalable à la mise en place d’une filière de recyclage et de réutilisation de pièces pour poids lourds.
La Malaisie renvoie 43 conteneurs de déchets illégaux en France
La Malaisie renvoie 43 conteneurs de déchets illégaux en France
Depuis que la Chine a interdit, en 2018, l’importation de déchets plastiques sur son territoire, de nombreuses usines illégales de recyclage sont apparues en Malaisie. Comme les autorités locales refusent que leur pays devienne la nouvelle décharge du monde, elles ont annoncé le renvoi de 150 conteneurs de déchets illégaux dans leur pays d’origine, dont 43 en France.
[Vidéo] La consigne en Norvège : un modèle durable
[Vidéo] La consigne en Norvège : un modèle durable
Dans ce nouveau numéro d'Environnement TV, Eva Gomez vous fait découvrir le dispositif de consigne en Norvège.
Federec va publier un indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri
Federec va publier un indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri
Ce mercredi 15 janvier, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) annonce la parution d'un nouvel indice de variation des coûts de mise en stockage des refus de tri.
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
[Tribune] Sacs biosourcés compostables et économie circulaire : pourquoi briser une dynamique vertueuse ?
Cette semaine, Christophe Doukhi de Boissoudy, président du Club Bio-plastiques, revient sur le rôle des sacs biosourcés et biodégradables dans le développement d'une économie circulaire. "Si l’objectif de sortir du « tout plastique » est louable et nécessaire, ne jetons pas pour autant le bébé avec l’eau du bain", alerte-t-il.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien en Recherche de Fuites - H/F
- Responsable facturation H/F
- Technicien / Technicienne d'études BTP en génie climatique et énergétique
- Chargé d'affaires en contrôle technique construction F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.